corner corner Madame Bâ

Medium

Madame Bâ
by E. Orsenna | Literature & Fiction
Registered by scruinize of Paris, Ile-de-France France on Wednesday, March 10, 2004
Average 8 star rating by BookCrossing Members 

status (set by Lil-Rhinehart): to be read


6 journalers for this copy...

Journal Entry 1 by scruinize from Paris, Ile-de-France France on Wednesday, March 10, 2004

This book has not been rated.

Je ne l'ai pas encore lu mais j'en ai entendu tellement de bien ...


Avis de la fnac : "A travers cet émouvant portrait de femme, le dernier roman d'Eric Orsenna raconte le Mali d'aujourd'hui, ses espérances, ses troubles et ses rêves brisés. Truculent, savoureux, profondément ancré dans la culture soninké, il interroge sans complaisance les relations de la France avec son ancienne colonie. Un roman-fleuve d'une profonde humanité."
 


Journal Entry 2 by scruinize from Paris, Ile-de-France France on Thursday, March 11, 2004

This book has not been rated.

Les heureux participants du bookring à 95 % féminin (merci Andras !)

scruinize (on est jamais mieux servi que par soi-même ...)
Flic-Flac
Silentmiaouw
mikadoo
bouh pas de nouvelles !
e-marmotte <-- il est ici !
Lil-Rhinheart
Chlorine
michma
boucli
tweesty
andras
redearth
meso
Mymlam
catrionna
indinette

Si vous voulez changer de place, PMez-moi! 


Journal Entry 3 by scruinize from Paris, Ile-de-France France on Sunday, June 20, 2004

8 out of 10

Ce qui m'a fascinée dans ce livre, c'est la capacité d'Orsenna à se fondre dans la peau d'une femme ! Il nous parle du Mali, de la France avec réalisme, de la femme africaine avec tendresse.

A vous de me dire ce que vous en avez pensé... 


Journal Entry 4 by FlicFlac from Namur, Namur / Namen Belgium on Wednesday, July 07, 2004

This book has not been rated.

Bien reçu! Merci Scruinize.
La photo jointe au ring est très belle 


Journal Entry 5 by FlicFlac at n/a in n/a, Bookring -- Controlled Releases on Monday, July 12, 2004

This book has not been rated.

Release planned for Tuesday, July 13, 2004 at n/a in n/a, Bookring Controlled Releases.

Envoyé à Silentmiaouw.
Bonne lecture! 


Journal Entry 6 by FlicFlac from Namur, Namur / Namen Belgium on Monday, July 12, 2004

9 out of 10

Il s'agit du troisième livre d'Erik Orsenna que je découvre. Trois livres très différents mais tout à fait fascinants!
J'ai adoré ce livre. J'ai adoré la manière de construire le récit en chapitres autour d'un ... pardon, je m'arrête, je ne voudrais pas gâcher le plaisir des suivants! ;-)
L'histoire de Madame Bâ est touchante, prenante ...
Merci Sruinize! 


Journal Entry 7 by over-the-moon from Saint-Légier-La Chiésaz, Vaud Switzerland on Monday, September 27, 2004

This book has not been rated.

Un gros livre qui m'attendait sur mon bureau à mon retour de vacances. Comme il y a beaucoup d'inscrits derrière moi, je vais essayer de le lire rapidement. J'adore les livres sur l'Afrique et me réjouis...
Merci scruinize et flic-flac, 


Journal Entry 8 by over-the-moon from Saint-Légier-La Chiésaz, Vaud Switzerland on Monday, October 18, 2004

9 out of 10

En remplissant une demande de visa pour la France, l’intarissable Mme Bâ nous raconte sa vie et son milieu, le Mali. Elle en a des choses à dire. C’est long (parfois un peu trop long, c'est pourquoi j'ai mis 9 au lieu de 10). Mais la compréhension de l’Afrique, nous apprenons, c’est une étude de la lenteur. Tout se résume enfin ainsi :
" La vérité est dans le chemin vers la vérité. "

Chapeau M. Orsenna, qui s’insinue avec sensibilité dans la peau d’une femme africaine. Il le fait presque aussi bien que Calixthe Beyala, qui pourtant a sur lui deux avantages : c’est une femme, et elle est africaine.
Mme Bâ m’a fait réfléchir, elle m’a fait pleurer, et elle m’a fait rire.

Je note ici quelques passages qui m’ont plu :
" Janti-Janti ! Hedanam fa.
Récit, récit ! Prête-moi l’oreille.
Ainsi les Peuls invoquent les forces qui gardent le trésor général de tous les récits. C’est dans ce trésor que le conteur puise l’histoire qu’il va dire.
Après usage, il remet le récit dans le trésor. Mi wat-tii do wonnoo (je remets où c’était). "

Et l’appréciation de Mme Bâ d’un match de football :
" C’était mon premier match. Et ce que je voyais confirmait mon opinion : le football est un divertissement de manchots fainéants. Deux ou trois joueurs agitent leurs pieds quelques instants, les vingt autres regardent. Puis le ballon s’en va ailleurs. Et le même manège recommence : une majorité de paresseux, les mains sur les hanches, contemplent l’activité frénétique de quelques camarades. Et ainsi de suite, des minutes et des quarts d’heure durant.
Devant ce maigre spectacle, l’assemblée mâle s’extasiait. Nouvelle preuve, s’il en était besoin, que les amusements des hommes nous demeureront toujours incompréhensibles. Eux et nous habitons décidément des planètes séparées. Les rares femmes ou filles présentes bâillaient, regardaient leur montre ou, subrepticement, l’entrejambe de leurs compagnons. "

Ce livre m’a touché car il m’a rappelé ma brève rencontre avec le Mali. En 1968-69, je louais une minuscule piaule parisienne dans le Quartier latin, 28 rue de la Montagne-Sainte-Geneviève. Un soir, en rentrant chez moi dans le noir, je me heurte dans le couloir à … un Noir. Très grand, très mince, très beau, très chic, il tenait dans une main une serviette en cuir et dans l’autre un papier portant une adresse… Il cherchait quelqu’un dans l’immeuble, mais s’était trompé d’étage. De fil en aiguille, nous sommes devenus copains. Camara habitait à côté au 26, dans un petit appartement avec une smala d’autres Camara encostardés. Ils étaient tous étudiants et venaient tous du même village au Mali. Il m’a montré un autre aspect de Paris, m’emmenant à la mosquée, à la cité universitaire, m’invitant à partager des repas étranges et épicés (des pâtes aux sardines…), il m’a fait goûté ma première mangue, il m’a même montré son gri-gri (ce qui était, apparemment, défendu). Je m’empresse de préciser que nos rapports étaient parfaitement platoniques : il sortait avec une blonde hollandaise très jalouse et moi avec un garçon de café yougoslave. Puis, un jour rue de la Huchette, j’ai rencontré mon futur mari, ma vie s’est basculée et je suis repartie dans une autre direction.

Grâce à Orsenna, un petit coin de ma mémoire s’est dépoussiérée. Je reconnais en Camara et ses amis ces hommes " absents " de la ville de Mme Bâ, ceux qui ont quitté leur pays pour chercher la fortune en France. Ce qui me laisse un petit goût de mélancolie.




 


Journal Entry 9 by over-the-moon at par la poste / per Post / by mail in controlled release, .---controlled release---. Switzerland on Monday, October 18, 2004

This book has not been rated.

Released 9 yrs ago (10/18/2004 UTC) at par la poste / per Post / by mail in controlled release, .---controlled release---. Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

RELEASE NOTES:

Mme Bâ reprend sa route et s'en va vers la France et mikadoo. 


Journal Entry 10 by mikadoo from Nantes, Pays de la Loire France on Sunday, October 31, 2004

This book has not been rated.

Merci Silentmiaouw, j'aime beaucoup les photos misent dans le ring. Je vais mettre du temps à lire ce petit pavé car j'ai déjà 2 rings qui m'attendent !! Patience patience pour les suivants ! 


Journal Entry 11 by mikadoo from Nantes, Pays de la Loire France on Monday, April 11, 2005

8 out of 10

Ce livre m'a apporté énormément de connaissance sur le Mali et sur la relation entre ce pays et la France. Madame Bâ est très attachante, on la sent parfois cruelle, souvent généreuse. Mais j'immagine que ce type de femme ne peut exister au Mali , il ne faut pas oublier que c'est un roman. 


Journal Entry 12 by mikadoo from Nantes, Pays de la Loire France on Saturday, May 21, 2005

This book has not been rated.

j'attend l'adresse de bouh et je l'envoie rapidement, entre temps mon père a pu le lire, à quand son inscription au bookcrossing ?? 


Journal Entry 13 by winge-marmottewing from Montauban, Midi-Pyrénées France on Tuesday, May 31, 2005

This book has not been rated.

Bien reçu aujourd'hui, après un détour par la poste pour cause de pli trop volumineux.
Bouh n'a semble-t-il pas répondu aux PM de mikadoo, qui a proposé de me l'adresser. Il sera toujours temps de reposer la question à Bouh puisqu'elle est - en principe - à Paris...

Imaginez-vous que j'ai des sueurs froides car j'ai accumulé en quelques jours... 4 rings à lire ! Ceux qui ont ont une douzaine ou + doivent se gausser, mais moi ça a tendance à me rendre nerveuse !
Ce qui me rassure, c'est que je suis certaine de passer un très bon moment avec Erik Orsenna, auteur dont je n'ai lu encore aucun roman.

Coucou à la Belgique et à la Suisse.
Merci Scruinize, et mikadoo pour le relais !

(Edith pour avoir écorché un pseudo et un prénom).
 


Journal Entry 14 by Lil-Rhinehart from Bois-Colombes, Ile-de-France France on Saturday, January 14, 2006

This book has not been rated.

Hop ! bien arrivé chez moi
Merci scru et e-marmotte, merci aussi à pouniette la factrice.

 




Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.