Le soleil des mourants

by Jean-Claude Izzo | Literature & Fiction |
ISBN: 229031000x Global Overview for this book
Registered by InFolio on 4/25/2006
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
22 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by InFolio on Tuesday, April 25, 2006
4è de couverture.

Lorsque les pompiers évacuent le corps de Titi, son seul vrai copain de galère mort sous un banc de la station Ménilmontant, Rico décide de foutre le camp. De quitter Paris, pour le Sud. A mourir autant mourir au soleil. Dans l'hiver glacial, Rico rumine l'échec de sa vie. Son divorce. Son fils, Julien, qu'il n'a plus le droit de voir. L'engrenage qui l'a jeté à la rue. Sur la route, Rico croisera Félix, qui " tape le ballon ", ne parle presque plus, a perdu la notion du temps. Et puis Mirjana, une jeune Bosniaque paumée, fauchée, prostituée pour survivre, dit-elle, puisqu'elle est déjà morte. Et puis d'autres, eux aussi vaincus par la vie. A Marseille, il voudrait revoir Léa, le premier amour de sa jeunesse. Qui a dit que l'espoir est au bout du chemin ?

Journal Entry 2 by InFolio on Tuesday, April 25, 2006
C'est loin d'être très amusant cette histoire! La vie dans la rue, les embuches de la vie qui mènent un homme à vivre dehors... Marquant.

Journal Entry 3 by InFolio on Saturday, April 29, 2006
Ce livre est en Ray pour le Challenge ABC :

aaudrey2
Jean-Roch
chinouk
Lindt

Ring relancé par Lindt :

Ptipapillon
AMEL2
agathe-p <= ici
Ilios (USA)
stripy
KERZU
hamnessa
...
sarousse (dernière car déjà lu)

Journal Entry 4 by InFolio at on Saturday, May 06, 2006

Released 13 yrs ago (5/4/2006 UTC) at

WILD RELEASE NOTES:

RELEASE NOTES:

Ray Challenge ABC => chez aaudrey2

Journal Entry 5 by aaudrey2 from Colmar, Alsace France on Sunday, May 07, 2006
Reçu hier, je vais bientôt l'attaquer :)

merci pour les douceurs...qui arg sont mes préférées !!!

Journal Entry 6 by aaudrey2 from Colmar, Alsace France on Monday, May 15, 2006
J'ai bien aimé ce roman, surtout le début en fait. je trouve que c'est interressant de voir l'autre coté du miroir. Je me suis un peu perdue dans la dernière partie, sur Marseille, jene sais pas trop j'ai moins accroché j'ai trouvé que ca commençait à être un peu longuet.
Et l'on se rend compte que tendre la main n'est pas toujours suffisant, mais ca aide.
Izzo est une découverte pour moi, et je le relirai avec plaisir.

Journal Entry 7 by Jean-Roch from Dunkerque, Nord-Pas-de-Calais France on Thursday, June 08, 2006
Merci Audrey pour l'envoi, j'ai bien trouvé le livre dans ma boîte !
Je termine les quelques rings en attente, et je m'y lance...
Je repasserai ici, promis ;-)

Journal Entry 8 by Jean-Roch from Dunkerque, Nord-Pas-de-Calais France on Wednesday, August 02, 2006
Voici un livre passionnant mais dérangeant.
Passionnant car il se lit comme si nous étions aux côtés de ces SDF, que nous comprenions tout : pourquoi ils sont arrivés dans la rue, quel est leur quotidien, quelles nouvelles limites sociales on se forge, quels espoirs on perd et quels espoirs on rêve...
Puis dérangeant car je l'ai lu dans mon fauteuil confortable de fonctionnaire-dont-on-ne-peut-pas-toucher-au-poste-et-en-plus-en-vacances...

J'ai adoré le pessimisme et la noirceur de certains passages du récit, car toujours, il reste une porte de secours et un espoir pour se relever. L'habitude, la vie, l'amitié, l'amour, la jeunesse... Même si au total c'est le destin qui l'emporte.
Merci pour cette découverte, c'est un livre qui me parlera encore souvent...

J'envoie à Chinouk dans quelques jours.

Journal Entry 9 by chinouk on Saturday, August 12, 2006
Bien reçu et Hop sur ma PàL

Journal Entry 10 by chinouk on Thursday, September 07, 2006
Comme aaudrey2, j'ai plus aimé la premiere partie. Une partie de l'histoire ce passe a 15 KM de chez moi, a Rennes, donc les rue cité me parlait bien. Le " plus drole " c'est que j'ai terminé ce livre hier au parc du Thabor a Rennes et au meme moment l'auteur cite ce parc dans un Fait divers !

La suivante est contactée.

Journal Entry 11 by Lindt from Grimaud, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Saturday, September 09, 2006
Voilà le 2ème livre trouvé de retour de mes vacances... Je vais essayer de pas trop trainer ... promis ^^'

( Merci Chinouk )

Journal Entry 12 by Lindt from Grimaud, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Saturday, December 09, 2006
Livre que j'ai beaucoup aimé.... oui oui d'accord j'ai mis longtemps à le lire mais c'est parce que le temps me manque et la pile de livre à grande -_-'...
Sinon je l'ai beaucoup aimé, j'ai bien la façon dont c'est écrit ( l'auteur écrit comme il parle )
Il a changé mon regard sur ces personnes qu'on voit dans la rue. La dernière fois je sortai sdu tram où je veniais de lire ce livre et justement un gars m'accoste pour me demander si je n'avais pas un ticket restaurant... ach nein !! o_O... Je lui aurais _sinon_ donné volontiers. BOn après ça ne veut pas dire que je vais donner à tout le monde, mais ça fait réfléchir. On se dit que tout le monde peut se retrouver dans la rue du jour au lendemain... ( c'est effrayant :S )

Bon bah maintenant qu'il n'y a plus personne sur la liste... à qui je dois envoyer ce bouquin ?! oO
Dites-moi tout !!

Journal Entry 13 by Lindt from Grimaud, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Sunday, December 17, 2006
Aller c'est reparti, avec l'accord de InFolio j'en fais ce que je veux !! Il m'a plu ce bouquin alors je veux pas l'abandonner : à qui veut...

ptipapillon
AMEL2
agathe-p
Ilios
stripy
hamnessa
KERZU
Sarousse

Il est reparti pour un voyage et je laisse le soin à Sophie1978 qui l'a récupéré d'en faire ce que bon lui semble. Enjoy !!

Journal Entry 14 by ptipapillon on Friday, January 12, 2007
Bien recu, merci beaucoup Lindt pour la jolie carte !

Journal Entry 15 by AMEL2 on Tuesday, March 13, 2007
Bien reçu
merci

2/05/07: je viens de le terminer et il me laissera un bon souvenir. Je vois maintenant les choses autrement. J'ai aussi bien aimé l'écriture de cet auteur que je découvre pour la première fois.
j'envoie à la suivante

Journal Entry 16 by agathe-p from Herblay, Ile-de-France France on Wednesday, May 09, 2007
bien reçu merci, les bonbons ne vont pas faire long feu ;-)
je m'y met dès que j'ai fini "le prestige"

Journal Entry 17 by agathe-p from Herblay, Ile-de-France France on Wednesday, May 23, 2007
cette histoire de déchéances et trahisons et d'amitié est vraiment poignante!
malgré la dureté du propos j'ai réellement apprécié ce livre!

il partira aux us quand Ilios m'aura envoyé son adresse

Journal Entry 18 by Ilios from Tampa, Florida USA on Sunday, October 28, 2007
Merci, agathe-p! Bien reçu en Floride. Comme d'habitude, chaque fois que j'ai deux ou trois rings dans les mains, j'en reçois un troisième! Je m'y mettrai aussitôt que j'aurais fini les deux autres. Merci d'avoir envoyé ce bouquin de l'autre côté de l'Atlantique. C'est toujours un plaisir de pouvoir lire quelque chose en français.

Journal Entry 19 by Ilios from Tampa, Florida USA on Sunday, November 18, 2007
Ce bouquin est vraiment magnifique. L'écriture est honnête et touchante, l'histoire est blessante par la vérité qu'elle exhale. J'ai beaucoup aimé le style de cet auteur et son usage des flashbacks. L'introduction du personnage du narrateur dans la deuxième partie ne m'a pas trop gênée.

Merci encore une fois de partager ce livre. J'ai déjà l'addresse du prochain BXer, alors ce livre continuera sa route bientôt.

Journal Entry 20 by Ilios at US Post in Book Ring, A Bookring -- Controlled Releases on Friday, November 30, 2007

Released 11 yrs ago (11/30/2007 UTC) at US Post in Book Ring, A Bookring -- Controlled Releases

WILD RELEASE NOTES:

RELEASE NOTES:

Ce bouquin continue son voyage!

Journal Entry 21 by stripy on Thursday, December 06, 2007
bien reçu from US (la classe dans la boite aux lettres!), merci.


Journal Entry 22 by stripy on Monday, February 04, 2008
bon les examens sont passés par là, du coup ça fait déjà deux mois que je garde ce livre. la honte..
en tout cas un vrai Izzo comme je les aime : style simple et poétique, histoire noire, réaliste, sans artifice et qui donne une fois de plus envie de retourner à Marseille! Izzo mélange à nouveau les milieux sociaux, les origines, les amitiés, les amours avec toujours autant de style.

je demande l'adresse du prochain pour qu'il poursuive sa route.

Journal Entry 23 by hamnessa from Montluçon, Auvergne France on Tuesday, May 06, 2008
Reçu aujourd'hui merci beaucoup :D

Journal Entry 24 by hamnessa from Montluçon, Auvergne France on Friday, July 11, 2008
Je l'attaque aujourd'hui ;)

Journal Entry 25 by hamnessa from Montluçon, Auvergne France on Wednesday, July 16, 2008
Dès les premières pages de son roman, Jean-Claude Izzo nous plonge dans un monde où explosent la solitude, la souffrance et la détresse. C’est le monde des SDF, les laissés-pour-compte de notre société, qui vivent et meurent dans la rue comme des chiens abandonnés.

C’est par la mort de Titi, dans une station de métro, que commence le roman : « Il se faufila derrière la rangée de chaises en plastique, s’allongea sur le côté, la tête face au mur, puis il ramena le col de son manteau sur sa tête et ferma les yeux. L’hiver qui était en lui l’emporta ».

Rico, le copain de Titi, décide alors de quitter Paris : « A crever, autant crever au soleil » ; pour lui c’est l’évidence même, il finira comme Titi. La mort de son copain fait ressurgir des pans entiers de son passé qu’il résume d’un seul mot : échec ! son divorce, la perte de son boulot, le chômage, la rue où l’on traîne, les bars, l’alcool et puis pour finir l’expulsion de son appartement. Et puis c’est l’engrenage : la certitude qu’on ne pourra jamais s’en sortir, la résignation, la honte quand il faut tendre la main pour pouvoir manger, l’alcool qui permet d’oublier, le regard des autres qui dit la pitié ou l’indifférence, le vide, le rien…

Avant de prendre la route de Marseille où il a des souvenirs, Rico fait un détour par Rennes, pour voir une dernière fois son fils Julien ; mais cette dernière rencontre est celle qui fait le plus mal : son fils refuse de l’embrasser, son fils, le seul qu’il ne peut oublier, le seul dont il a gardé la photo.


« Le soleil des mourants » est le dernier livre de Jean-Claude Izzo qui est mort à Marseille peu de temps après la parution de son livre.
Pour la dernière fois Jean-Claude nous met, nous lecteurs, face à la barbarie de notre monde : un monde où les exclus sont abandonnés à leur sort, sont privés de toute dignité, connaissent l’humiliation quotidienne et n’ont qu’une porte de sortie : la mort dans le caniveau. Ce n’est pas notre pitié que Izzo a voulu faire naître, mais seulement une prise de conscience de cette triste et révoltante réalité.



Voici une interview de l'auteur que j'ai trouvé très intéressante:
Entretien paru dans Paris Match (21/10/1999) à propos du "Soleil des Mourants " par Sylvie Santini
Un de vos titres de chapitre annonce : "Les souvenirs, c'est juste bon pour pleurer." Et, votre livre, avec ses malheureux SDF, bon pour pleurer ?
IZZO: J'ai voulu écrire sur nos peurs. La misère nous angoisse. En racontant la déchéance d'un homme qui tombe à la rue, j'essaie de lui rendre son humanité : de montrer qu'il est comme nous .
Pour écrire l'histoire de Rico, ex-cadre à la dérive après le lâchage de sa femme, avez-vous plongé dans l'abîme des exclus?
IZZO: Je n'ai pas fait un travail journalistique à la Hubert Prolongeau, dont je me suis inspiré au demeurant. J'ai rencontré des sans-abri à la gare Saint-Charles, à Marseille, qui est un gros centre d'accueil, mais tout ce que je raconte-le dégoût de faire la manche, par exemple, l'alcoolisme, les problèmes d'hygiène...-, je l'ai puisé dans des bouquins. Et j'ai essayé de l'exprimer d'un point de vue sentimental : d'entrer par le coeur dans le coeur d'un autre.
Votre livre est un condensé de tous les drames de cette fin de siècle. Rico croise une prostituée bosniaque, un clandestin algérien. Est-ce un nouveau filon d'inspiration ?
IZZO: J'écris sur ce qui m'angoisse : la misère devant notre porte, celle du type à qui je donne quand je vais à la poste, mais qui ne me reconnaît pas d'une fois sur l'autre, parce qu'il est ailleurs... Celle aussi, beaucoup plus lointaine, du Kosovo ou du Timor. Tout cela nous émeut un moment, et puis on oublie. Je n'écris pas là-dessus pour mon plaisir, mais parce que ce présent-là, quand on aime la vie, est insupportable.
Pourquoi, dans ce cas, ne pas signer des pétitions comme d'autres artistes?
IZZO: Je ne suis pas un grand pétitionnaire. J'ai signé pour les sans-papiers au début. Je le fais parfois pour des causes qui me paraissent justes.
Vous considerez-vous comme un écrivain engagé ou juste comme un type qui raconte des histoires?
IZZO: J'écris sur ce qui me tient à coeur. Pas pour la gloriole en tout cas, vu l'âge auquel j'ai commencé. Mon premier livre, "Total Khéops", je me le suis offert pour mes 50 ans ! Je l'ai fait, parce qu'il manquait un vrai roman sur Marseille. Depuis, j'avance par défis successifs. Est-ce que je suis capable d'écrire un deuxième policier ? Ce fut "Chourmo". Est-ce que je peux écrire un roman qui ne soit pas un polar et qui se passe quand même à Marseille ? Ce fut "Les marins perdus". "Le soleil des mourants" est une fiction qui ne se déroule pas uniquement à Marseille... Autre gageure.
Et après ? On dit que vous êtes long à produire...
IZZO: Rien ne dit que je ne retournerai pas au roman policier. Dans un an ou plus... Il faut le temps qu'une histoire s'impose dans la tête.
Mais comment ferez-vous, maintenant que vous avez tué votre détective Fabio Montale ? Pepe Carvalho, le héros de Montalban, à qui on vous compare souvent, est toujours en vie !
IZZO: Justement, il lasse un peu, non? Je sais que mes lecteurs regrettent : ils m'écrivent que Montale était leur ami. A moi d'avoir le génie d'en inventer un autre plus jeune peut-être, plus proche du Marseille d'aujourd'hui.
Ne craignez-vous pas, à votre tour, après une gloire si rapide, de susciter des déçus d'Izzo? "Solea" était rythmé par le tempo de Miles Davis; dans le dernier, les héros chantent Brel, Renaud, Souchon ou Bashung...
IZZO: Je crois user d'une écriture serrée, dans tous les cas. Mais le fond impose un son différent. Le style vient de l'histoire qu'on raconte. Ici, j'ai voulu que mon héros ne soit en rien identifiable à moi. Quant au risque de décevoir, aucun n'écrivain n'y échappe. Moi même, il y a des auteurs dont je suis fan et dont je n'aime pas toutes les oeuvres.
Quels sont vos écrivains fétiches, en dehors de Giono et de Louis Guilloux, qui sont vos références avouées?
IZZO: J'aime bien Luc Lang et Jean Echenoz qui est un vieux pote. Certains de ses livres pourtant m'ont ennuyé. Mais mon modèle absolu n'est pas français : c'est l'américain Jim Harrison.
Pensez-vous que vous avez une chance d'être lu par un des "mourants" que vous décrivez?
IZZO: Il paraît que ceux des sans-abri qui avaient dans leur vie antérieure l'habitude de lire, piquent parfois des livres à l'étalage. Peut-être cela arrivera-t-il... Mais la vraie question qui m'angoisse est la suivante : peut-on continuer comme ça ?

Journal Entry 26 by hamnessa from Montluçon, Auvergne France on Wednesday, July 16, 2008
J'ai contacter sarousse pour savoir si elle le voulait toujours mais je n'ai points de nouvelles!
Je fais quoi???

Journal Entry 27 by hamnessa from Montluçon, Auvergne France on Friday, July 18, 2008
Livre anvoyé aujourd'hui

Journal Entry 28 by sarousse from Pontoise, Ile-de-France France on Monday, July 21, 2008
Bien reçu... Je vais m'y remettre puisque je l'ai déjà lu mais ne m'en rappelle plus du tout...

09.09 : je l'avais en effet déjà lu mais ne m'en rappelais plus. Aujourd'hui je n'arrive pas à comprendre comment j'ai pu oublier un tel livre.
C'est assez perturbant, j'avais envie de donner à tous les SDF que je croisais...

J'en fais quoi maintenant ?

Journal Entry 29 by InFolio on Friday, September 26, 2008
bien rentré pour une relecture... la suite on verra bien.

Enveloppe très originale, avec même un long cheveux roux coincé sous l'étiquette du prix de l'envoi...
Miam le caramel :)


Journal Entry 30 by sophie1978 from Vitry-le-François, Champagne-Ardenne France on Wednesday, August 12, 2009
Livre récupéré lors du meet-up estival de Châlons en Champagne !

12/09/2009 = j'ai décidé de le reproposer en ring car j'ai envie de faire partager les bons moments que j'ai eu en lisant ce roman - il a déjà bcp voyagé et j'espère qu'il fera des "heureux" au fil des personnes qui l'auront entre les mains !

Journal Entry 31 by sophie1978 at La Rochelle, Poitou-Charentes France on Wednesday, September 23, 2009

Released 10 yrs ago (9/23/2009 UTC) at La Rochelle, Poitou-Charentes France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Le soleil des mourants arrivera bientôt à destination de la Rochelle, chez Mélusine170 - bonne lecture !

Journal Entry 32 by melusine170 from La Rochelle, Poitou-Charentes France on Sunday, September 27, 2009
Bien arrivé ! Je le lis au courant de la semaine.

Journal Entry 33 by melusine170 from La Rochelle, Poitou-Charentes France on Saturday, October 10, 2009
Le livre donne une vision extrêmement réaliste de la vie des sans domicile fixe. On se rend compte à travers cette histoire que les personnes que nous voyons faire la manche ou dormir dans les rues de nos villes, avaient une famille, un travail, un logement, et que du jour au lendemain, tout à basculé pour elles. Les liens forts qui se tissent entre eux - dans la réalité comme dans le livre - sont très bien rendus. Le récit nous dit ce que nous hésitons à penser; et le fait de le lire nous rend beaucoup plus sensibles aux SDF. Il nous fait prendre conscience également qu'une petite pièce est effectivement peu pour nous mais beaucoup pour eux. Le tout est écrit très simplement, sans phrases pompeuses ou autres effets de style douteux. Le sujet est abordé avec objectivité et réalisme, ce qui rend l'ouvrage très touchant. Une fois le livre refermé, vous regardez différemment les SDF.

Journal Entry 34 by melusine170 at La Rochelle, Poitou-Charentes France on Thursday, October 29, 2009

Released 10 yrs ago (10/29/2009 UTC) at La Rochelle, Poitou-Charentes France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Part aujourd'hui chez VIV-VIVENEF. Bonne lecture !

Journal Entry 35 by wingVIV-VIVENEFwing from Ceyrat, Auvergne France on Wednesday, November 04, 2009
chouette un 2nd Izzo! je sens que je vais me régaler même si le titre n'est pas des plus joyeux
j'avais adoré le 1er..

Journal Entry 36 by wingVIV-VIVENEFwing at Magasin Botanic in Beaumont, Auvergne France on Friday, November 27, 2009

Released 9 yrs ago (11/22/2009 UTC) at Magasin Botanic in Beaumont, Auvergne France

WILD RELEASE NOTES:

WILD RELEASE NOTES:

à dire vrai, je ne l'ai pas réellement libéré mais il se trouve qu'il a dû tomber ..plutôt sur le parking de Simply ou dans le magasin...mais voilà avec l'étiquette BC je n'ai aucune chance de le retrouver

ERREUR!
il était resté coincé derrière un siège de la voiture...donc il n'est pas in the wild!

Journal Entry 37 by wingVIV-VIVENEFwing from Ceyrat, Auvergne France on Tuesday, December 22, 2009
bien que désireuse de lire ce livre, j'y allais quand même à reculons car la dernière fois que j'avais lu une histoire similaire, j'avais payé le train (et le supplément!)à 2 femmes qui voyageaient sans billet...
mais je l'ai commencé et je n'ai pas pu m'en détacher au point que quand j'en ai reçu un autre exemplaire, j'ai tout repris au début tant j'ai été touchée par tous ces destins croisés, par la simplicité et l'évidence de l'écriture et par la force du regard porté sur eux...
et depuis, bien sûr je donne aux SDF que je croise, je leur souris, les admire et leur souhaite le soleil des vivants...

05/01/10
InFolio ne souhaitant ni récupérer ce livre, ni qu'il soit libéré in the wild
le voici de nouveau en voyage
1ère et 2ème étape: GENEVE

Journal Entry 38 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Friday, January 08, 2010
Il est bien arrivé, merci Viv !

Journal Entry 39 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Saturday, January 09, 2010
J'ai commencé à le lire aujourd'hui. Alors qu'il neige et qu'il fait froid comme dans le livre, en fait (donc pile en direct à cette heure samedi 9 janvier 2010 à 18h53, il doit y en avoir des sans-logis qui vivent exactement ce qu'il y a dans le livre). Vraiment une histoire forte, la violence de la vie "moderne" apparaît là sous cet éclairage izzéen.

Journal Entry 40 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Sunday, January 10, 2010
Terminé (déjà).
Un roman qui mériterait bien de faire date, comme en son temps (en 1890) "Faim" de Knut Hamsun.
Je ne crois pas que l'on puisse considérer réfugiés et sans-logis de la même façon avant & après la lecture du "Soleil des mourants".

Journal Entry 41 by wingsouramwing at by hand, A Bookring -- Controlled Releases on Thursday, January 14, 2010

Released 9 yrs ago (1/14/2010 UTC) at by hand, A Bookring -- Controlled Releases

CONTROLLED RELEASE NOTES:

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Le livre part chez Faelivrin.

Journal Entry 42 by Faelivrin from Klötze, Sachsen-Anhalt Germany on Saturday, January 16, 2010
Bien reçu de souram et commencé les premières pages.

Journal Entry 43 by Faelivrin from Klötze, Sachsen-Anhalt Germany on Thursday, February 04, 2010
J'avais un à priori plutôt négatif après quelques pages, car généralement je n'aime pas trop les livres écrits dans un style de langage parlé. Mais j'ai finalement très vite accroché à la fois à l'histoire et au style. Je ne me suis pas lassée vers la fin, j'ai trouvé au contraire que la partie à Marseille apporte de nouveaux éléments intéressants. Je ne peux pas dire que ma vision des sans-abris a changé après la lecture de ce livre, ils ne m'ont jamais laissée indifférente et je me suis toujours posé des questions sur leur vie et leur histoire (même si, j’avoue, je n’ai jamais osé adresser directement la parole à un sans-abri..),et sur ce que je pouvais faire pour les aider, et ma conclusion n'a pas changé: pas grand-chose... Par contre, je crois qu'une des réalités choquantes qui ressortent de ce livre est le fait que toutes ces personnes ont été totalement abandonnées par leurs anciens amis. S'il y a une chose que nous pouvons faire à notre niveau, c’est donc bien de toujours rester fidèles à nos amis, encore plus dans les moments difficiles.

Est-ce qu'il y a encore quelqu'un d'inscrit pour ce ring?

Journal Entry 44 by wingVIV-VIVENEFwing from Ceyrat, Auvergne France on Friday, February 05, 2010
@faelivrin
non, il n'y a plus personne pour le moment
tu peux le faire circuler à ta guise mais pas "in the wild"

Journal Entry 45 by wingAnonymousFinderwing on Saturday, April 24, 2010
Je l'ai reçu cette semaine avec des excellents chocolats genèvois. Je ne suis pas le seul à m'en être régalé, merci Faelivrin!

CAUGHT IN MARSEILLE PACA FRANCE

Journal Entry 46 by jaimejardiner from Marseille, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Saturday, April 24, 2010
zut, j'ai oublié de me connecter!

Journal Entry 47 by wingVIV-VIVENEFwing at Ceyrat, Auvergne France on Friday, September 17, 2010
bien reçu! MERCI
((les navettes? un délice! pile les gateaux que je cherche désespérément depuis longtemps)

je vais faire une nouvelle relance sur le forum

Journal Entry 48 by wingVIV-VIVENEFwing at Plomeur, Bretagne France on Friday, September 24, 2010

Released 9 yrs ago (9/24/2010 UTC) at Plomeur, Bretagne France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

nouveaux inscrits:
into-the-wild
Kanapoutz
...

Journal Entry 49 by into-the-wild at Plomeur, Bretagne France on Tuesday, October 19, 2010
Bien reçu, merci beaucoup Viv ! J'aurais dû l'avoir entre les mains depuis quelques jours déjà, mais ma boîte aux lettres est trop petite et il a fallu que j'aille chercher le colis à la Poste (ouverte seulement le matin...).

Journal Entry 50 by into-the-wild at Plomeur, Bretagne France on Friday, November 12, 2010
Bon, ça va être difficile d'écrire des choses qui n'aient pas déjà été dites par les nombreux précédents lecteurs !
Effectivement, ce n'est pas très drôle comme livre, mais moi aussi il m'a énormément marquée... Réaliste, passionnant... Les personnages sont pour certains vraiment attachants, leur histoire très touchante, on ne réalise pas à quelle vitesse on peut passer "de l''autre côté de la barrière".
J'ai bien aimé aussi l'apparition du narrateur dans la 2ème partie, ça donne un style particulier à la construction du roman !
Bref, pour moi une des lectures les plus marquantes de cette année. Merci Viv pour ce partage !

Journal Entry 51 by into-the-wild at Grasse, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Friday, November 12, 2010

Released 9 yrs ago (11/12/2010 UTC) at Grasse, Provence-Alpes-Côte d'Azur France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Il part aujourd'hui dans le sud, vers KanaPoutz... Bonne lecture !

Journal Entry 52 by KanaPoutz at Nice, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Wednesday, November 17, 2010
Bien reçu un jour de soleil, merci!

Journal Entry 53 by KanaPoutz at Nice, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Monday, December 06, 2010
C'était dur, cette lecture... magnifique roman qui m'a emportée dans ces vies sans espoir. J'en ai pleuré.
Pas grand chose à ajouter à ce que tout le monde a dit. Les fêtes de Noël approchent, le froid règne dehors, j'apprécie ma vie qui a toujours son passé, et encore son futur.

Merci à tous, ce livre a beaucoup voyagé c'est super!

Journal Entry 54 by KanaPoutz at Nice, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Tuesday, December 07, 2010
Sur la route, toujours... direction Lannig.

Journal Entry 55 by lannig at Créteil, Ile-de-France France on Friday, December 10, 2010
Merci Kana. Reçu aujourd'hui même, avec ta carte ;-) En fait je n'ai pas fait bien attention au départ et je trouvais que le dessin du visage et les yeux bien noirs étaient fort jolis... Puis là ce soir, j'ai vu l'étoile sur la casquette hi,hi...

Journal Entry 56 by lannig at Air France L'Astrolab in Paray-Vieille-Poste, Ile-de-France France on Monday, September 19, 2011

Released 8 yrs ago (9/19/2011 UTC) at Air France L'Astrolab in Paray-Vieille-Poste, Ile-de-France France

WILD RELEASE NOTES:

Lu il y a quelques mois . superbe roman mais très très noir.
après on ne regarde pas de la même manière les Sans Domiciles Fixes (à ne pas confondre avec les Sans Difficultés Financières).

Vraiment chouette bouquin. en plus Izzo c'est très très bien loin de Musso

Lannig

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.