@ La caverne des idées

by SOMOZA José Carlos | Literature & Fiction |
ISBN: Global Overview for this book
Registered by 6kyoto7 on 6/19/2004
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
8 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by dingus from Genève, Genève Switzerland on Monday, July 12, 2004
Bien reçu, merci 6kyoto7 pour le livre et la carte postale!
Je vais essayer de le commencer d'ici peu.

Journal Entry 2 by dingus from Genève, Genève Switzerland on Wednesday, July 14, 2004
je viens de le finir...et j'avoue être agréablement surprise!
Car en lisant les premiers chapitres je me demandais si j'arriverais à rentrer dans l'histoire, mais finalement cela s'est fait naturellement, comme le Traducteur (apparement) entre dans l'histoire on y entre aussi avec lui, et l'on suit ses pensées ainsi que celles du "détective des temps anciens", Héraclès Pontor. Pour arriver à un final...ma foi fort intéressant!
Il y a du suspense jusqu'au bout, un suspense très différent d'un vrai roman policier, mais tout aussi prenant. Car le grand mystère n'est pas forcément celui qu'on croit!
Beaucoup de mots grecs sont utilisés dans ce livre et peuvent rebuter, ayant la chance de parler cette langue cela ne m'a pas dérangée, mais pour les prochains lecteurs si vous voyez que cela vous bloque, essayez de passer outre et de continuer à lire, cet écrit original en vaut la peine!
(et pendant quelques heures j'ai eu l'impression de vivre, de sentir les odeurs, de voir les hommes de la Grèce antique, sensation étrange mais sympa!)


je vais envoyer un PM à Andras pour la suite
edit 21/07: changement d'ordre, je l'envoie à manonf dès demain

Journal Entry 3 by manon-nanie from Malakoff, Ile-de-France France on Friday, July 30, 2004
Un livre, deux histoires : la première se déroule à Athènes du temps de Platon : un de ses élèves est trouvé mort dans des circonstances étranges. Héraclès Pontor, « Le Défricheur d’Enigmes » (Hercule Poirot de la Grèce antique) et Diagoras « Le Philosophe » mènent l’enquête. Parallèlement, « Le Traducteur » du livre nous fait part de ces remarques et se trouve au fil des évènements impliqué dans l’histoire. Je n’en dirai pas plus sinon que j’ai beaucoup aimé ce livre original.

Journal Entry 4 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Thursday, September 09, 2004
J'ai reçu ce livre aujourd'hui et les commentaires que je lis me donne grande envie de le lire. Va falloir que je réarrange ma PAL ... Merci pour les petites cartes et notes que les lecteurs précédents ont laissées !

Journal Entry 5 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Saturday, July 30, 2005
C'est un des livres les plus surprenants qu'il m'ait été donné de lire au moins depuis la lecture du "Gödel Escher Bach" de Douglas Hofstadter, livre lui aussi hautement "autoréférenciel", comme l'est "La caverne des idees". Le défi littéraire et philosophique que se donne l'auteur est terriblement audacieux. Et ce défi est à mon sens parfaitement relevé. Il arrive qu'on ait peur que l'auteur ne se laisse emporter par son sujet philosophique (la prééminence entre l'Idée et l'instinct) et qu'il néglige l'intrigue du roman ou au contraire que les nécessités romanesques ne l'amènent à caricaturer les positions philosophiques. Mais José Carlos Somoza se révèle un maître du jeu remarquable et il conduit remarquablement son projet (fou ? diabolique ?) entre Raison et Passion au milieu des "strange loops" dont rafole Doug Hoftstadter. Et il fait revivre sous nos yeux l'Athènes du temps de Platon avec beaucoup de meastria.

(pour cause de vacances le livre va rester chez moi jusqu'à la rentrée)

Journal Entry 6 by missdior from Lausanne, Vaud Switzerland on Monday, December 05, 2005
J'arrive pas à crocher avec ce bouquin. J'abandonne, pour ne pas trop bloquer le ring. Sinon, il risque de rester chez moi éternellement...

Journal Entry 7 by ekwerkwe from Aix-en-Provence, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Wednesday, March 01, 2006
Bien reçu!
Merci!

Journal Entry 8 by ekwerkwe from Aix-en-Provence, Provence-Alpes-Côte d'Azur France on Friday, June 30, 2006
J'ai beaucoup aimé, c'est très malin, et un peu plus encore!
Ce sera le C de mon challenge ABC (C pour Carlos...), dans lequel j'ai décidé que seuls les livres que j'avais vraiment aimés compteraient.
Et, andras, tu me donnes aussi très envie de lire Doug Hofdstadter, c'est une piste...

***

Petit problème: je refais une JE parce que je sais que quelqu'un veut lire ce livre, mais après moi il n'y a que des points d'interrogation. Quelqu'un sait-il où je dois faire suivre? Ou bien dois-je le renvoyer à 6kyoto7?

Journal Entry 9 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Thursday, July 13, 2006
Bien reçu. Merci Erkwerkwe et 6kyoto7

Journal Entry 10 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Monday, July 24, 2006
Un livre incontestablement original et à la conclusion intéressante.
Mais le procédé qui rend un personnage conscient de sa situation n‘est pas nouveau (par exemple, je l’ai rencontré dans le monde de Sophie ; qui a l’antériorité ?).
Par ailleurs, j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à lire ce livre et que les trois niveaux de lecture ont fait que je ne me suis intéressée à aucun et que je me suis ennuyée (Peut-être aussi que j’attendais trop du livre, à lire les commentaires précédents….)

Gérard l'a lu. A qui dois-je l'envoyer ?

Journal Entry 11 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Thursday, August 24, 2006
Commentaires de Gérard :
Un livre original que j’ai un peu de mal à juger : de très bons côtés avec une belle maîtrise du style où l'auteur joue au traducteur d’un livre ancien « éidétique » (l'écriture évoque des images subliminales constituant un message caché), quelques réflexions philosophiques intéressantes sur les relations entre le langage et la vérité, et un mécanisme plein de références et d’autoréférences assez brillant.
En revanche, les commentaires du « traducteur » nous envahissent dans des notes répétitives de plus en plus longues et irritantes car elles soulignent souvent ce qu’on a déjà compris… L'auteur vise à démontrer la primauté de la littérature sur la philosophie, mais il insiste un peu trop sur les idées qu’il veut mettre en avant, et du coup on perd parfois le fil de l’intrigue policière. Il est délicat de vouloir traiter tant de plans de front !
Il faut quand même le lire jusqu’à la fin : la dernière page du livre m’a un peu réconcilié avec lui.

Journal Entry 12 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Sunday, September 10, 2006
Il part demain (11 septembre chez Messier45)

Journal Entry 13 by messier45 from Strasbourg, Alsace France on Wednesday, September 20, 2006
cette caverne peut me plaire, tant elle se présente (en 4ème) originale.
merci mop pour l'envoi, qui en plus du bouquin, renfermait de mystérieuses gourmandises. je n'en dirai pas plus sur cette énigme pour ne pas susciter de jalousies.
autre mystère : le bouquin était livré avec une coupure de presse (rubrique "vivre mieux (rien que ça)) et qui propose la photo d'un certain Jean-Michel alias andras multirécidiviste (plus de 500 crimes à son actif) qui ne trouve rien de mieux pour occuper ses journées (je cite l'article) que "de déposer des livres sur les bancs des jardins publics" et de prendre la fuite aussitôt son forfait exécuté. y'en a j'vous jure... je pose cette question : qu'attend-on pour neutraliser l'individu ? sa photo en flag, son identité, son âge et sa résidence ("la cinquantaine, ce grand barbu vit à juvisy-sur-orge")... tous les indices sont rassemblés...
à moins qu'il n'ait changé de région... bon, avec un profil comme le sien, faisons le pari et la prière que la police aura tôt fait de le localiser.

Journal Entry 14 by messier45 from Strasbourg, Alsace France on Monday, October 23, 2006
Si l’on voulait faire un bon mot et présenter la tentative originale de Somoza, le plus simple serait sans doute de parler d’un roman peu académique. Pourtant, "que nul n’entre ici qui ne connaisse la géométrie" sonne comme un avertissement, un indice, et même un défi. Exerçant ce beau métier de géomètre pour quelques jours encore, et donc convaincu de posséder les prédispositions exigées pour l’examen d’entrée, je me suis aventuré dans cette école au numerus clausus strict. Quelle drôle d’idée. L’atmosphère décrite y est feutrée. Les débats sont sans doute fort intéressants, conduits de mains de maîtres, mais se déroulent selon une préséance admise par toutes ces élites et qui n’autorise ni l’agitation ni l’écart de conduite. La dicussion, le désaccord, n’empêchent pas l’accord implicite sur le terrain du désaccord. C’en est même une condition sine qua non. A ce stade de mon enquête, je sens naître un sentiment bizarre, inquiétant : n’aurais-je pas sauter une étape, au moins une, avant d’entrer ici, et ne vais-je pas finir bon dernier de la classe et risquer l'exclusion? Quelle manque de sagesse de ma part. D'ailleurs, est-ce vraiment la sagesse qui me manque, ou bien, tout au contraire, les distractions, la comédie de la vie, la surprise, les sensations, auxquelles, semble-t-il, je dois renoncer ici? Comment traduire et assouvir ici ce besoin récréatif?
amusant, captivant par moments, bonne note finalement.

Journal Entry 15 by Alice-Eve from Paris, Ile-de-France France on Sunday, October 29, 2006
Reçu il y a peu, avec les smarties (Miam, merci Messier45 !).
Je ne sais pas pourquoi, je croyais que Somoza était portugais... J'aurais su, je me le serais procuré en espagnol (sinon à quoi ça sert d'habiter à Madrid ?)... Cela dit, le style a l'air un peu compliqué pour mon niveau donc la version française a des chances d'être privilégiée !

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.