La plus secrète mémoire des hommes

by Mohamed MBOUGAR SARR | Literature & Fiction |
ISBN: Global Overview for this book
Registered by winglaure69wing of Paris, Ile-de-France France on 10/29/2023
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
2 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by winglaure69wing from Paris, Ile-de-France France on Sunday, October 29, 2023
Un jeune Sénégalais suit la trace d'un compatriote qui a écrit en 1938 un livre suffisamment scandaleux pour être retiré de la vente.

Il y a là un bon petit cocktail : un fond historique, l'évocation du colonialisme et du racisme, un voyage sur trois continents, un peu de culture africaine, une pointe de mystère et ça parle de littérature qui plus est francophone.

La culture des Blancs est vue comme un épouvantail par certains alors qu'elle en fascine d'autres, peut-être parce qu'elle leur offre un moyen d'échapper à des traditions parfois pesantes. C'est aussi un miroir aux alouettes car, mêmes éduqués, les Africains ne seront pas considérés comme des égaux.

Par contre, il faut se farcir la première section. Est-il vraiment indispensable d'émailler son texte de prolégomènes pour prouver qu'on maîtrise parfaitement la langue ? Morceau choisi : On s'offrit d'abord aux secousses galvaniques de la nuit à peine nubile, verte comme une jeune mangue. Puis tout s'adoucit ; la lune mûrit, prête à tomber du ciel. Nous pendions aux bras d'heures cotonneuses, vestibules de somptueux rêves qu'on ne faisait qu'à condition de rester éveillés. Des pages et des pages de digressions psycho-philosophiques sur la difficulté d'écrire et sur ce que doit ou ne doit pas être un écrivain. L'auteur a probablement voulu retranscrire les défauts de jeunesse des débutants qui en font des tonnes pour essayer de prouver qu'ils sont à la hauteur. Le style devient heureusement plus normal par la suite.

Le récit reste néanmoins embrouillé et confus. Le narrateur nous fait part de ce que lui dit son interlocuteur qui relate les propos de diverses personnes. Tout ce petit monde parle à la première personne et le je change d'un paragraphe à l'autre sans crier gare. On se demande un peu pourquoi le narrateur fait une telle fixette sur cet écrivain et le positionnement de l'auteur est ambigu dans la mesure où son personnage est en fait un plagiaire génial. Savoir faire un bon collage, c'est de l'art. C'est un peu embêtant quand on veut montrer qu'il n'y a pas que les Européens qui savent écrire. On ne sait pas si Elimane est vivant, puis on le retrouve ici ou là, on nous suggère qu'il a peut-être fait des choses horribles mais sans insister et pour finir ben... bon... bref tout ça pour ça.

Je savais déjà qu'un prix Nobel n'était pas pour moi un gage de lecture satisfaisante mais il récompense une oeuvre globale. On peut toujours se dire qu'on n'est pas tombé sur le meilleur morceau. Le Goncourt concerne un livre et je suis déçue quand même. Il est vrai qu'on ne peut pas plaire à tout le monde.

Journal Entry 2 by winglaure69wing at Paris, Ile-de-France France on Tuesday, December 12, 2023

Released 4 mos ago (12/12/2023 UTC) at Paris, Ile-de-France France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Meet up aux Cadrans

Journal Entry 3 by lannig at -Paris 12e, Ile-de-France France on Tuesday, December 12, 2023
Récupéré au meet-up parisien de ce jour

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.