La belle Otero

by Raoul Mille | Biographies & Memoirs |
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 9/26/2022
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Monday, September 26, 2022
Le bookcrossing fait voyager des livres.

6 octobre 2001.

Ah la Belle Otero ! Des hommes se battirent en duel. Pour elle. D’autres se tuèrent. Encore pour elle. Certains perdirent la tête, le sens, le cœur, leur femme, la santé. Toujours à cause de la Belle Otero. Qui les enterra tous. La Belle Otero devint une très vieille Otero qui s’éteignit à plus de 96 ans dans une décennie 1960 qui l’avait oubliée depuis bien longtemps. Morbleu, Monsieur. Pan, pan ! Et ensuite Victor Point se mit hors-jeu pour Alice Cotchéa. Mais ce suicide advint plus tard, après la Grande Guerre. Je titille gentiment l’auteur de la date 6 octobre 2001. A l’époque j’étais revenu des Cévennes où j’étais allé en vacances juste après le 9/11. Nous vîmes crouler Swissair. J’avais tenté de relancer Joséphine mais en vain, d’ailleurs je ne trouvai pas de trace d’elle sur la Toile et m’en étonnai. Les cataclysmes (le 9/11 en fut un, sinon, qu’aurait-il fallu appeler cataclysme ?) incitent à se remémorer les moments plus apaisants. Dans le bus qui me menait des Cévennes à Nîmes, j’entendis la radio, des nouvelles, une explosion à Toulouse chez AZF. Cela ne finira donc jamais, me dis-je. D’autant que ce début d’automne 2001, un forcené massacra des gens à Zoug. Il se déroula comme un recul de civilisation. Je me rappelle le chauffeur du car au départ de Saint-Jean-du-Gard: alors ils n'aiment pas le saucisson ? dit-il à propos des pirates du 9/11. A Saint-Jean-du-Gard j'avais visité une ex-filature de sériciculture Maisonrouge qui fonctionna jusqu'en 1969. L'ambiance du patelin était proche de celle de lieux estudiantins à cause de la Route Stevenson. Avec le petit train à vapeur j'étais allé à la bambouseraie de Générargues et à Anduze. J'avais suivi une visite guidée de la jungle maison. Automne 2001 à Nîmes je vis passer un convoi escorté d'hommes armés, les futurs euros puisque la monnaie européenne allait entrer en vigueur en 2002.

Agustina Carolina del Carmen Otero Iglesias dite Caroline Otero naquit à Ponte Valga en Galice le 19 décembre 1868 et mourut à Nice le 10 avril 1965.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Place des Charmettes in Carouge, Genève Switzerland on Monday, September 26, 2022

Released 2 mos ago (9/27/2022 UTC) at Place des Charmettes in Carouge, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.