Dans la lumière oblique

by Françoise Matthey | Poetry | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 8/10/2022
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Wednesday, August 10, 2022
Le bookcrossing fait voyager des livres.

La lumière oblique… Je n’ai jamais vu le soleil de minuit subarctique par exemple en Finlande. En été 2007 je suis allé au pays de Sibelius mais pas assez dans le nord pour vivre ce phénomène. J’ai vu Tampere, Jyväskylä, Helsinki en 2007. En août 2006 je suis allé en Estonie dans un climat d’été finissant. Je suis monté en haut du clocher de l’église Saint-Olav, l’escalier est très raide. Un petit tour dans l’imagination aléatoire de Souram : le domestique posa avec précaution un chandelier dans la salle ; la lumière dessinait des ombres obliques dans la pièce… « Mon maistre ne tardera gueres » commenta le famulus qui semblait sorti d’une époque si lointaine que seul un français vieillot rend sa façon de s’exprimer. Là je suis soufflé par Mister Word qui me reconnaît famulus, serviteur en latin. Au-dehors la nuit avait déjà cessé de nous faire suffoquer, les grosses chaleurs estivales ne duraient pas jusqu’à la San Lorenzo, après tout. La fête du martyr Laurent, qui, cramé sur un gril, gémit un « retournez-moi » à l’adresse de ses bourreaux. Notre passage à Ravenne, la ville qui s’habilla en capitale quand tout était en train de crouler, nous confronta à la mosaïque de Laurent sur le gril. Le tout dans le prétendu tombeau de Galla Placidia. Laquelle, apprîmes-nous ensuite, n’est pas même enterrée en ce sépulcre. Joséphine cria qu’elle avait vu une étoile filante. Encore un vœu qui peinera à se réaliser. Comme toujours. Mais Ravenne pour nous évoquait dramatiquement Dante. Le poète exilé. (Une note me permet de situer ma propre visite de Ravenna Ravenne en été 1981. San Vitale. Saint-Apollinaire. Drôle de saint, qu’au prisme de mes propres lectures scolaires j’imaginai dessinant des calligrammes.) Valentinien, troisième du nom, t’es-tu montré à la hauteur de l’héritage de Galla ? Pas entièrement. Pas en faisant tuer Aetius (en 454). (NB on peut lire Daniel Kircher Le Maître des steppes)

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Quelque part dans le canton de Genève in Genève, Genève Switzerland on Wednesday, August 10, 2022

Released 1 mo ago (8/10/2022 UTC) at Quelque part dans le canton de Genève in Genève, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)


Rue du Vélodrome.

Libération sous prétexte de nuit de San Lorenzo (cela me rappelle un film des sénateurs à vie) et d’étoiles filantes au sillage oblique venues des Perséides. Persée tient la tête de Méduse qu’il a tuée. Comment ne pas songer à Florence, à propos de Persée ? Voir Persée tenant la tête de Méduse de Benvenuto Cellini, à la Loggia dei Lanzi. (Article W. sous ce titre ; je ne mets pas tous les hyperliens) La loge aux lansquenets. Argh comment traduire ce nom ? Laissons-le en v.o. (Florence, j’y suis allé en voyage scolaire 18-23 mai 1981* et avec Aya, Ma et Pa en été 1981 et en été 1982) *Josiane G. prof de dessin était du voyage, tout comme le roi René, et j’étais dans la classe de la reine Christine, Jours-sans-Ecume, Aétos, Robert-III-d’Artois, etc.




Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.