Rob Roy

by Sir Walter Scott | Unknown | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 1/29/2022
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Saturday, January 29, 2022
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.
Rejoignez-nous ! Votre vie ne sera plus tout à fait la même, après.

Thyeste, roi de Mycènes, fils de Pélops et d’Hippodamie (les conjoints ont mis au monde toute une ribambelle de gosses) est le frère jumeau d’Atrée. N’importe qui devine qu’être le jumeau d’un roi pose un sérieux problème de légitimité. Louis XIV n’a pas eu de frère jumeau. Cela se serait su. L’homme au masque de fer (plus enrobé de légende que de réalité) n’a pu donc être un frère jumeau du Roi-Soleil… Thyeste séduisit Erope sa belle-sœur, l’incita à dérober une toison d’or que possédait Atrée. Ensuite, Thyeste alla voir son frère et lui annonça que pour déterminer qui serait roi (non, pas de galette !) il y aurait une procédure simple : celui qui exhiberait la toison d’or (pas celle des Argonautes, si je saisis bien) deviendrait roi. Atrée qui n’avait pas remarqué le vol – pourquoi ? aucun esclave n’avait vu le voleur ou quoi ? on ne sait pas – accepta le principe. Thyeste montra la toison d’or et devint roi, il exila en outre Atrée. Erope donc on l’aura compris est la femme d’Atrée. Zeus lui-même, pas content de ce tour de cochon, se rendit chez Thyeste – alors voilà les dieux et les humains se fréquentaient… la mythologie est riche en étonnements – et lui déclara que lui, Thyeste, régnerait aussi longtemps que le soleil se coucherait à l’ouest. (Dans Macbeth c’est la forêt de Dunsinane qui sert de référence, tant qu’elle ne se mettra pas en mouvement, le roi se maintiendra.) Thyeste accepta le principe. Mais Zeus démarcha Apollon au milieu de sa course et alors le soleil partit à contre-sens se coucher en Orient. Ce détour anatolien conduisit Thyeste à rappeler d’exil Atrée, lequel devint roi et exila son frère. Je ne veux pas jouer les psys mais il y avait un gros problème de coexistence pacifique dans la fratrie. Thyeste s’enfuit en Epire (nord-ouest grec, pays des Molosses, de l’oracle de l’arbre de Dodone, où on trouve de nos jours Janina, Ioannina en grec). Atrée persuada Thyeste de revenir au pays et feignit de se réconcilier avec lui : le repas barbare eut lieu, Atrée servit à Thyeste un plat inhabituel, révélant une fois le repas terminé qu’il avait fait manger à Thyeste ses propres enfants… Les enfants qu’il avait eus avec Erope. (Dès l’art médiéval on représenta le repas cannibale fatal.) Thyeste eut un autre enfant, un fils, Egisthe, né dans des circonstances incestueuses, puisque Thyeste s’unit à sa fille Pélopia… Il n’y a pas qu’Œdipe qui viole les lois. Adulte, Egisthe fut envoyé chez Atrée sous un faux nom et il tua Atrée. Thyeste devint roi, mais Agamemnon et Ménélas le renversèrent. Thyeste finit sa vie sur l’île de Kithira, Cythère (la Cérigo de l’ancien temps). Pélopia, prêtresse, se suicide quand elle apprend que son fils est le fruit d’un inceste, susurre une autre légende, mais que savait-elle de sa parenté avec Thyeste ? Cela devient scabreux, elle épouse ensuite Atrée, son oncle. On montre la tombe d’Egisthe à Mycènes mais rien ne permet de prouver qu’Egisthe a été enterré là.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue des Confessions in Genève, Genève Switzerland on Saturday, January 29, 2022

Released 3 mos ago (1/29/2022 UTC) at Rue des Confessions in Genève, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Labdacos (Labdakos) est l’ancêtre de la lignée maudite des Labdacides. Il a été roi de Thèbes. A la mort de son père Polydore, Labdakos est encore très jeune, Lycos (Lykos, « loup ») assure la régence. Devenu adulte, Labdakos accède au pouvoir mais meurt peu après, Lycos redevenant régent pendant l’enfance de Laïos. La lignée devient maudite à l’époque de Lykos. L’homme dont le nom signifie loup a eu une vie agitée : il a d’abord fui l’île d’Eubée après le meurtre de Phlégyas, roi des Lapithes. Il dut fuir avec son frère Nyctée. Polydore, roi de Thèbes, épousa Nyctéis, fille de Nyctée, dont il eut Labdakos. L’autre fille de Nyctée, Antiope, fut séduite par Zeus. Elle tomba enceinte, se réfugia à Sicyone. Elle y épousa le roi Epopée (quel nom !) son protecteur. Furieux, Nyctée confia la régence à Lykos et se suicida. Lykos attaqua la ville de Sicyone, tua Epopée et captura Antiope. Lamédon, successeur d’Epopée, livra Antiope, selon une variante, pour éviter que Lykos attaquât la ville de Sicyone. Sur le chemin du retour, Antiope mit au monde deux jumeaux aussitôt abandonnés ( !) par Lykos. Ils furent trouvés par un bouvier qui les appela Zéthos et Amphion. Lykos fit emprisonner Antiope, et ensuite, Dircé (Dirké) et lui maltraitèrent Antiope durant des années… Elle réussit à s’évader, se réfugia chez Zéthos et Amphion qui ne se doutaient pas qu’Antiope était leur mère et ils la dénoncèrent à Dircé qui condamna à mort Antiope. Lorsqu’ils apprirent qu’Antiope était leur mère, ils tuèrent Lykos. Ils firent subir à Dircé le supplice qu’elle réservait à Antiope : ils l’attachèrent à la queue d’un taureau furieux, lequel la mit en pièces. Ils jetèrent ensuite son corps dans une source qui porte son nom depuis lors. Laïos cité plus haut est le père d’Œdipe. On commence à mieux comprendre… Œdipe est l’une des figures mythologiques les plus célèbres. Prononcer un laïus un discours souvent long et creux, vient du nom romanisé de Laïos : en 1804, le concours d’entrée en France à Polytechnique prévoyait d’imaginer un dialogue entre Laïos (Laïus) et Œdipe lors de leur dispute à propos de la priorité sur la route (où Œdipe tua Laïos sans savoir que c’était son père, réalisant la 1ère partie de la prédiction, il tuera son père…) Selon les Incroyables histoires de Paléphatos de Samos, Amphion et Zéthos jouaient de la lyre ; ils faisaient payer leurs shows mais les gens n’avaient pas d’argent, la monnaie n’ayant pas été encore inventée ; aussi les gens qui écoutaient leurs concerts payaient-ils en travaillant à la construction des remparts thébains.







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.