Au bal de la vie

by Roger Cuneo | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 11/23/2021
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Tuesday, November 23, 2021
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.
Rejoignez-nous ! Votre vie ne sera plus tout à fait la même, après.

Aucun rapport mais
Les Surfs groupe vocal malgache.


Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Tuesday, November 23, 2021
Le Doppelgänger et le comte conversaient tranquillement au castel (un feu cramait dans la gueule de pierre de la cheminée) lorsque tout à coup - comme eût dit ma feue mère contant je ne sais plus quelle histoire - le graphe s'écroula. Blanc comme neige. Subito. Son double (vieux comparse après une balade dans les bois en 19...) tenta la respiration artificielle mais en vain. Le Doppelgänger blêmit à son tour.
- Appelez une ambulance ! cria-t-il avec un accent nordique (danois ?)
Ouah ! aboya dans le lointain un danois, mais donc, un chien danois.
Le Doppelgänger s'inquiéta à cause de la légende stipulant que quand son double périssait, on n'en avait pas pour bien longtemps. Mais il se rassura en pensant que c'était l'autre le "bon" et lui "le double" peut-être. Il subsistait toujours un doute après l'intégration du Doppelgänger à la vie châtelaine. Surtout quand les enfants posaient d'étranges questions:
- Qui donc est le vrai comte ? demandèrent maints enfants en les voyant les deux à table.
- Le conte de Grimm, répondis-je sans faire rire.
Les deux étaient les vrais. Ou les faux, mais cette hypothèse dangereuse, mieux valait la garder pour soi. (Noblesse oblige, susurre un proverbe depuis Pépin le Bref.)
L'ambulance emporta le comte. Son double déconcerta de longues secondes les ambulancières qui pâlirent jusqu'à ce que le comte inventât ce mensonge rassurant:
- Nous... euh... sommes jumeaux.
En parfaite santé, le double regarda son alter ego partir en ambulance. Il allait moins bien que lui-même.
- Ce n'est qu'une légende, tenta de le rassurer Anne Elly, vous tiendrez le coup, ce malaise n'annonce pas le vôtre.
En effet, le comte vécut encore de longues années. La légende voulait que la maladie d'un Doppelgänger atteignît son alter ego, et que sa fin hâtât le décès de son semblable. Mais cela, c'était la légende. Les deux semblables, le comte et le Doppelgänger, eux, étaient réels, n'avaient rien de légendaire:
- Je ne suis pas un mythe... rétorqua le comte, un jour, lors d'un plateau télé où on lui avait servi en apéritif, avant l'arrivée en studio, un vin blanc un peu acide.
Vu qu'il n'était pas mythique, la funeste légende ne le menaça en rien.
Ensuite, alors que je marchais vite pour lutter contre le froid hivernal, à Genève, donc...

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Boîte à livres in Laconnex, Genève Switzerland on Monday, November 29, 2021

Released 1 mo ago (11/30/2021 UTC) at Boîte à livres in Laconnex, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.