Le voyage de Théo

by Catherine Clément | Literature & Fiction |
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 7/23/2021
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Friday, July 23, 2021
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.
Rejoignez-nous ! Votre vie ne sera plus tout à fait la même, après.

On découvre qu’une personne fort proche est gravement malade. Autant voyager autour du monde avec elle alors. C’est l’enjeu de ce roman. Fort bonne idée. Surtout en ces âges de désespérance chronique. Roman subversif droit devant. Ce qui suit ne trahit rien du roman. Pur fantasme de ma part. C’est ce que j’aimerais faire avec une personne de cette condition mais avec les passes sanitaires hein comment croire cela réalisable ? Johan van der Keuken le cinéaste l’a fait et ensuite il a succombé à… (Vérifiez, je dis vrai mais j’ai oublié les détails.) Keuken visita même le Bhoutan, royaume très coûteux mais quand on crève peu après quelle importance ? Punakha, Paro, Trongsa, etc. Ara bu dans le district de Lhuntse etc. Alors rêvons un peu beaucoup… - Tu vois c’est autre chose que le Colombien, L’Amour au temps du Choléra, Caro, c’est l’amour contre le temps de la maladie en cette année 2026, le retour de Cheval de Feu, je suis Cheval de Feu et toi de même puisque nous sommes nés le même jour ! dit le narrateur *** (inventez-lui un nom) - J’ai rêvé encore… avoua Caro. (Ou : Chloé. Delphine. Anna. On tire au sort dans une urne avec une enfant qui officie ?) … Sur la place du village devant la voiture je t’avouai que j’avais tué quelqu’un, et tu découvrais un article sur moi dans le journal le lendemain comme quoi j’aimais lâcher des cerfs en pleine ville ou des gazelles à Djibouti par caprice animaliste (comme si c’était moi ça !) (Caro relate son rêve) Moi je m’étais constituée prisonnière… Deux de nos amis m’avaient prise en voiture. – Le narrateur : « J’ai l’impression d’avoir rêvé cela moi-même » (allusion à la fidélité du récit de son amie). Weimar. Là c’est l’hostellerie Eléphant. Nous y passâmes une nuit, nota *** c’était un peu rupin mais elle pouvait périr dans le mois. Cent vingt ans à nous deux au pied de Goethe et Schiller sur la grand-place. – J’ai le vertige dit Caro (tu as choisi le prénom ?) Le Pont du Diable était pour nous. Cynique, va en Enfer, tu vois c’est le raccourci, Schöllenen, alors saute… OXI. La Stèle du Non montrait Ouranos du doigt, là-haut en Grèce. Clic. Photo de couple insurgé grâce à l’empathie d’une Hellène. « Alors c’est la guerre » contre le mal. Vite. Lui en faire voir. Corfou. Rhodes. Pafos patrie d’Aphrodite. Décollage de Larnaka imminent en cette année de nos 120 ans. Maisons « blanches comme le plâtre », ciel « bleu comme l’été ». Tu fais ta Sabeth. Moi mon passager Faber qui entend le dernier appel. 1906 1966 2026 chevaux de feu. 42° C. notre record de chaleur perso. Il a fallu arriver à presque 60 ans pour le vivre. Schade tes puys géminés sont encore fermes on ne voit rien a priori comment croire que tu as si peu de texte en réserve dans le Livre de la vie ? L’Arbre de Vie d’Otranto nous l’avons vu. Gazelle cours encore un parasange le lion de Quatre-Palais-et-Mille-Princes ne t’a pas encore bouffée. Le narrateur lui relit un passage de L’Odyssée d’Homère. Ensuite… Notes fébrilement prises pire que LFC à Sigmar. On le fait pour un livre. C’est tout ce qui de nous deux restera. Déjà … mille bornes par tous les moyens avion car train bateau jambes taxi…

Released 2 mos ago (7/25/2021 UTC) at Armoire à échanges - Chemin du Pommier in Le Grand-Saconnex, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.