La fille du joueur de vielle

by Suzanne Jacques Marin | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 6/25/2021
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Friday, June 25, 2021
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.
Rejoignez-nous ! Votre vie ne sera plus tout à fait la même, après.

J’ai eu entendu jouer de la vielle. Par René Zosso. A Genève. Bref, n’hésitez pas à donner des nouvelles de ce livre. Un rêve : écrire des phrases à partir de titres de livres. Sans Boussole, désorientés, Le Maître et Marguerite durent admettre, là, sur Le Rivage des Adieux, que Certaines n’avaient jamais vu la mer. Tu ne t’aimes pas, espèce de Stiller, susurra Marguerite au Maître. Je ne suis pas Stiller, répliqua le Maître. Hé, vous deux, cria Le Passeur de Lumière, « Le Soleil se lève aussi », si jamais ! L’heure de s’enivrer est arrivée ! – Mais ici nous sommes comme en prison, commenta le Maître. Pourtant, Notre prison est un royaume, ajouta Marguerite. Et si c’était vrai ? Sur la même plage, Pietr-le-Letton avait l’air d’un Kafka sur le rivage.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Clair Bois-Pinchat in Veyrier, Genève Switzerland on Friday, June 25, 2021

Released 1 mo ago (6/25/2021 UTC) at Clair Bois-Pinchat in Veyrier, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Hagard, je me réveillai d’un songe boréal, celui qu’on appelle le Songe d’une nuit d’été. La Saint-Jean (d’été) c’était hier jeudi 24 juin après tout. Folle nuit. Même Oberon n’avait pas vu passer le puck. La reine des fées était repartie en ferry-boat. Ou Fairy Boat, le parchemin était rédigé en gothique, je n’ai jamais fait de paléographie. – Frou ! La lame trancha net le cou du prédicateur qui se nourrissait de miel sauvage. Une joie morbide monta de la salle à manger, la perversité était presque palpable. Tout cela parce que la « petite fille », ou la gamine, recueillir des témoignages se révéla problématique par la suite, avait dansé devant les convives. Sans bien se douter de ce qui allait arriver. Elle était trop jeune pour n’avoir pas été entraînée malgré elle dans ce jeu. C’est Hérodias et Hérode Antipas qui voulaient en finir. Trancher cette tête une fois pour toutes. Se faire traiter d’incestueux et de gigolo, non, un roi ne pouvait tolérer cela. Bravo, dit Antipas avec un sourire bizarre. Félicita-t-il le bourreau ou la jeune danseuse ? Le précurseur ne mangerait plus ni miel sauvage ni manne ni criquets (crissant sous la dent). Son suiveur avait mal fini également peu de temps auparavant, Matthias avait rejoint la rébellion au pire moment, avait trouvé les onze mélancoliques, il était question de partir pour Antioche. Mais pour faire quoi ? Un exalté avait rêvé en une autre langue que la sienne, d’où l’idée de fêter cela dès l’année suivante, la septième semaine comme Don des Idiomes. Matthias rêva qu’il expliquait l’histoire depuis le Discours sur la Colline jusqu’au supplice à des péquenots de l’Ibérie du Caucase. Un signe divin ?







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.