Le plus beau des bersagliers

by Charles Exbrayat | Mystery & Thrillers | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 5/15/2021
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Saturday, May 15, 2021
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.
Rejoignez-nous !

En italien, bersaglieri au pluriel. Au XIVe siècle en France une cible se disait un bersail. En italien on dit la cible, il bersaglio. Charles Exbrayat a publié un grand nombre de romans policiers. Je n’ai pas approché de bersaglieri néanmoins. En revanche la 1ère fois que j’ai vu la mer c’était en Italie, mer Tyrrhénienne, à Principina a Mare (province de Grosseto) en juillet 1970, j’avais quatre ans. Nous y sommes retournés en été 1972. J’ai des souvenirs de pinèdes, de grottes, de sable. Il paraît qu’il faisait très chaud. A un moment, sans doute en 1972, ma (feue) mère debout sur la plage près des chaises longues à tissu turquoise (il y était écrit PETITE EUROPE PRINCIPINA en fr.) a parlé à mon père : « La couleur d’la photo ! » a-t-elle déclaré devant le soleil couchant. C’était le couchant sur ce rivage-là dans l’ouest de la péninsule italienne. Des bobines Super8 subsistent (pas visionnées depuis plus de 25 ans) : balade près des murs étrusques de Vetulonia, puis piazza del Campo à Sienne avec des tas de pigeons, plus une séquence filmée par ma mère à travers la vitre de la voiture sur la Superstrada en direction de Sienne. (Jour ensoleillé. Difficile de définir ce qu’on voit à l’arrière-plan, paysage toscan ? route ? les deux…) La piazza del Campo siennoise c’est la fameuse place touristique en forme de demi-lune qu’on voit partout. Sommes retournés à Sienne en 1982 logés au Palazzo Ravizza, à un moment je m’étais levé pour aller aux lavabos et j’étais assez endormi pour avoir tenté d’entrer dans une armoire en croyant que c’était la chambre ! Les WC étaient-ils dans le couloir ? A l’époque, 16 ans, je dormais comme un ado, comme une souche, une tornade aurait pu passer sans que je l’entende.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue Pestalozzi in Genève, Genève Switzerland on Saturday, May 15, 2021

Released 1 mo ago (5/15/2021 UTC) at Rue Pestalozzi in Genève, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)


Caissettes.




Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.