Sous l'oeil de l'horloge

by Christopher Nolan | Biographies & Memoirs | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 2/24/2021
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Wednesday, February 24, 2021
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.

Ecole secondaire. Rien à voir avec le livre, mais cela me rappelle un échange d’anthologie entre Mr. Irony et Mrs. Kocsis. – La marmite, on la fait toutes les années, glissa Mr. Irony. – Ah, La Marmite, mais c’est très difficile ça ! rétorqua Mrs. Kocsis qui croyait que nous parlions de « La Marmite » de Plaute. (Une pièce romaine. Aulularia Fabula.) Rires dans la salle de classe. – C’est la plénitude de l’année, lâcha Mr. Irony, hilare, après la fin du cours. Nous parlions du rituel consistant à manger une marmite en chocolat lors de l’Escalade, fête patriotique genevoise (vers le 11 décembre), je dis cela si vous étiez nouvellement arrivé.e à Genève. Mister Irony ? Ce nom que j’invente vient d’un commentaire d’un enseignant qui lui avait déclaré : « Ne prenez pas toujours cet air mi-ennuyé mi-ironique ». – Autre incident en cours d’histoire vers 1982 : « Madame, quelle est la superficie de l’Indonésie ? » demanda le même. Et l’enseignante (moins laid que « la prof ») de répliquer qch comme Ah vous le faites exprès, juste pour entendre dire que je ne sais pas, vous exagérez, etc. - 1 904 569 km2 – voilà la superficie de l’Indonésie, légèrement inférieure à 2 millions de kilomètres carrés. L’Inde dépasse les 3 millions, l’Australie les 7 millions de km2.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland on Wednesday, February 24, 2021

Released 1 mo ago (2/25/2021 UTC) at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

«Œuf pourri ! » lança l’enseignante impliquée dans la querelle indonésienne. Ah, eh bien non, sans lien avec l’incident de la superficie de l’Indonésie cette fois ; elle lisait un passage de Jean Pasqualini, « Prisonnier de Mao ». (Rires mêlés de stupeur dans la classe. Camarades qui s’interrogent du regard.) – Non, tu ne peux pas le traiter d’œuf pourri, éventuellement de mauvais élément, mais pas œuf pourri, ajoute un gardien… On l’aura pigé, cela se passa lors d’un cours au pas de charge (90 minutes par semaine, c’est peu pour une branche secondaire) sur l’histoire de la Chine au XXe siècle. Je me rappelle des histoires de Chiang Kai-chek, Mao, d’impératrice Tseu-Hi (Cixi) et une page photocopiée remplie de données chronologiques que nous n’avons pas pu exploiter en entier faute de temps : guerres de l’opium, révolte des Taiping, etc. Ces fameuses « dates » en histoire qui épouvantent les intellos post-68 qui croient qu’avant, on n’apprenait que des tas de dates en cours d’histoire… Situer un événement dans le temps est pourtant utile, et se priver de dates n’empêche pas d’autres de les apprendre quand même (et d’en savoir plus que la personne qui aura évité les dates, alors, qui a le pouvoir ?). Et je confirme que je n’ai pas « dû » apprendre des empilements de dates par cœur. Ai-je récité des dates en examen oral d’histoire ? Pas du tout. Je ne me serais pas imaginé réciter des dates aux jurés : 1644, avènement des Qing, 1898, cession de Taïwan aux Japonais, 1911, chute de la dynastie impériale, 1916 décès de Yuan Shikai, etc. Personne n’aurait tenté cet exercice.







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.