L'héritage du passé

by Julie Garwood | Mystery & Thrillers | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 1/22/2021
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Friday, January 22, 2021
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.

L’héritage du passé. De lourds secrets disparaissent avec les derniers témoins capables d’en parler, dans des familles, mais il reste une trace en creux, en général. On peut avoir même des versions divergentes : X. se donne la mort en 1945 (1) Il se suicide en 1948 (2). Il se tue avec son fusil. Il se tue avec « le fusil d’assaut d’un copain ». Qui mentait ? « On a tué mon père ! » a crié le benjamin. Ce dernier imitait le bruit de la sirène d’alerte, pendant la Seconde Guerre mondiale. Une personne de la descendance du mort a été éloignée du bourg, de sorte qu’elle n’a pas assisté aux obsèques de son propre père. Où a-t-elle été éloignée ? Sur le littoral ou en altitude ? A L. ou aux C., mystère. Après le décès des dernières voix possibles pour un récit direct, il reste ces questions sans réponse claire. Et ces contradictions dans les « versions », ce qui est plus grave. Peu avant (un ou deux jours avant ?) la mort violente de l’homme – que j’appelle X. – était survenu un incident vaudevillesque. Un jeune homme avait été jeté hors de la maison (celle qui sera endeuillée ensuite par le tir) par la future victime elle-même qui l’a poussé dans la rue. Motif : le jeune homme s’intéressait de près à l’une des filles de la future victime alors adolescente. Deux scénarios : le jeune homme avait reçu son équipement de milice – il ne l’avait pas encore « touché », n’ayant pas encore intégré l’ER. La jeune fille dont le jeune expulsé de la maison était amoureux ne s’est par la suite jamais mariée. Fin tragique d’un héros local : X. avait été distingué par la municipalité pour avoir sauvé des vies durant le conflit, lors d’une explosion accidentelle advenue en moyenne montagne. Souram, narrateur, n’a jamais vu la sépulture de X. au village. Concernant celle qui fut éloignée du patelin et donc des funérailles, disons d’elle qu’elle a été hantée le reste de sa vie par cette exclusion. Outre une impression de culpabilité – cachait-on la mort aux enfants en 1945-1948 ? – elle a également vécu dans une crainte de la séduction. Et glissé avoir eu peur, jeune, que quelqu’un entrât à tout moment dans la salle d’eaux de la maison du drame. Elle craignait même le mot « recul » à cause de ses trois dernières lettres évoquant le fondement. Personnage respecté, X., l’un des rares abonnés au téléphone en 1940, chargé un temps des coupons de rationnement, inspecteur du bétail, « ne pouvait pas se retenir » lors des rapports, au lit. Du moins selon un témoignage étrange de celle qui avait peur d’une intrusion. La maison était grande. Difficile de savoir comment l’une des filles a pu savoir que X. ne savait pas interrompre le rapport, le sujet ayant toujours été un tabou infrangible. Souram qui tient le rôle narratif ici ignore où dormait chacune et chacun vers 1945 dans la maison. Pas tout le monde au même étage, faute d’espace, selon toute vraisemblance. Quelqu’un sait ou a su et n’a rien révélé. Le narrateur a vu la sépulture du jeune homme f… dehors, par contre. Pour autant que ce fût bien lui, qu’il n’y ait pas eu maldonne sur le nom.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland on Friday, January 22, 2021

Released 1 mo ago (1/22/2021 UTC) at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Un héritage positif à ajouter. Quelqu’un devait être précoce et avoir curiosité et bonne mémoire dans la lignée de Souram, parce que tout ne vient pas tout seul d’un individu (sinon les grands-parents et les petits-enfants seraient inintelligibles les uns pour les autres). J’eus aimé savoir de qui j’ai hérité cette mémoire.







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.