Middlesex

by EUGENIDES Jeffry | Literature & Fiction |
ISBN: 2879293626 Global Overview for this book
Registered by mamoune on 4/28/2004
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
11 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by mamoune on Wednesday, April 28, 2004
C'est Gina qui vous fera un petit commentaire après lecture.....car moi je ne l'ai pas lu.

Journal Entry 2 by mamoune at on Wednesday, April 28, 2004
Released on Wednesday, April 28, 2004 at donné en main propre in wilwisheim, Alsace France.

Après un bon aprèm passé ensemble, Gina repart avec de la lecture...

Journal Entry 3 by Ginaluna from Paris, Ile-de-France France on Monday, May 10, 2004
Etrange livre que celui ci... hybride, on ne sait si on assiste à la mutation des Etats Unis des anénes 20 aux années 70, au à une tragédie grecque, celle d'une famille de même origine.

Le tout raconté par Cal, un héro mi homme-mi femme, c'est plutôt épique.

Tu veux le lire mamoune ? J'ai bien envie de le bookringuer.

Journal Entry 4 by Ginaluna from Paris, Ile-de-France France on Monday, July 05, 2004
Bookring à partir du 15 juillet
Orchidee68
Cornelie
Brice
Andras

Journal Entry 5 by mamoune on Monday, August 09, 2004
Un roman qui m'a beaucoup appris sur l' exode et les Etats Unis au début du siècle dernier, le tout avec pour fond une histoire vraie (?) très émouvante, très bien racontée et écrite.

Il est prèt pour le bookring....il part chez orchidée68 demain.

Journal Entry 6 by orchidee68 from Montpellier, Languedoc-Roussillon France on Thursday, August 12, 2004
Merci mamoune,Middlesex arrive juste à temps pour combler la petite place qui restait dans ma valise.

Mais trop peur de l'abîmer à la plage, je le lirai bien au chaud chez moi cet automne ;-)

Journal Entry 7 by orchidee68 from Montpellier, Languedoc-Roussillon France on Friday, December 24, 2004
J'ai beaucoup aimé ce livre hybride comme son narrateur...
On part de la Turquie des années 20 pour aboutir à Berlin de nos jours en passant par 50 ans d'évolution américaine...
Un mot encore: boulversant!
Merci beaucoup mamoune et gina.

Envoi à Cornelie avec un petit cadeau parce que c'est noël...

Journal Entry 8 by cornelie from Calais, Nord-Pas-de-Calais France on Thursday, January 06, 2005
Que de plaisirs aujourd'hui dans ma boite à lettres ! Orchidée a joint à ce livre un ballotin de "pralines de bain", non ça ne se mange pas, mais c'est pour lire en bullant dans les bulles et la bonne odeur de ces petits cubes colorés et parfumés... Moi qui adore les bains, c'est parfait ! Merci beaucoup Orchidée !

Journal Entry 9 by cornelie from Calais, Nord-Pas-de-Calais France on Wednesday, January 12, 2005
J'avais très envie de le lire, je lui ai donc fait franchir en douce quelques étages de ma PAL pour m'attaquer à lui dimanche... J'ai été réellement passionnée par ce livre au point que j'avais du mal à le lâcher. Il m'a fait penser aux "Corrections" de Jonathan Franzen pour son côté "toutes les familles sont psychotiques"...
Je l'envoie dès aujourd'hui à Brice

Journal Entry 10 by brice from Jacou, Languedoc-Roussillon France on Saturday, January 15, 2005
Bien reçu ce matin en main propre. J'espère être passionné par ce livre ce qui n'est pas vraiment le cas des derniers que j'ai ouvert.

Journal Entry 11 by brice from Jacou, Languedoc-Roussillon France on Monday, April 11, 2005
Première excursion dans l'univers de Jeffrey Eugenides malgré virgin suicides, un livre (que je n'ai pas lu) adapté en film (que je n'ai pas vu). C'est donc sans à priori que j'ai pénétré dans son univers, et pour le moment, j'adore.

On commence par rencontrer Cal. A l'instar de Tiresias, il est passé par les deux sexes. Il nous explique pourquoi en racontant l'histoire de sa famille qui commence au coeur de la grèce dans les années 20. Ses héros, probablement manipulés et aidés par les dieux de l'olympe, tombent amoureux et s'échappent de la fournaise Balkanique pour entrer au coeur de l'histoire des Etats Unis.

Ensuite nous est compté une vision particulière de l'amérique, celle de ces immigrants qui découvrirent un pays moderne et décadent où il faudra refaire sa place et se reconstruire une identité. Comme Cal? sans doute.

Je ne pourrais le dire car je viens juste de terminer le livre deuxième (le roman en contient quatre).Pour l'instant c'est magnifique. L'histoire est riche, bourrée de références diverses. Les mythes grecs bien sûr, mais aussi les événements qui ont marqué le XXe siècle aux Etats Unis, la guerre, la crise de 29, la prohibition, la Nation de l'Islam, etc... Eugenides évoque avec brio ses racines millénaires. Comme le dit si bien l'un des personnages, les grecs construisaient le parthénon quand les anglo-saxons étaient encore vétus de peau de bête. J'ai eu aussi plaisir à retrouver dans le style de l'auteur cette force qui caractérise les auteurs nords américains. Les phrases s'enchainent dans un swing hallucinant, parfois syncopés (les passages à l'usine) parfois filantes (les retour en arrières et les ellipses détaillés). Bref c'est tellement bon que je vais me procurer mon propre exemplaire pour le faire lire à ma douce moitié.

J'en lis encore un petit peu avant de l'envoyer à Andras. Oh toi maîtresse Andras, amateur de la "littérature de fille" par rapport à la "littérature de garçon" j'ai hâte de lire ton avis sur la littérature androgyne.

Bonnes lectures

Journal Entry 12 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Wednesday, May 11, 2005
Bien reçu. merci Brice et Tof. Je lis dans la JE de Brice que je suis un amateur de "littérature de fille". Si j'ai dis un truc comme ça, c'est que j'avais encore trop bu ce soir là, pardonnez-moi. Certes je ne considère pas que la violence (urbaine, fantastique, etc., celle où le sang coule à flot et où les entrailles et la cervelle éclaboussent les murs) soit un ingrédient indispensable dans un bon roman. Je m'en passe aisément. Et c'est vrai que j'aime Anna Gavalda et Nancy Huston. Et Paul Auster. Et Albert Camus. Est-ce que cela fait de moi un amateur de "littérature de fille" ? Peut-être aurai-je la réponse en lisant ce livre ? A suivre ...

Journal Entry 13 by brice from Jacou, Languedoc-Roussillon France on Wednesday, May 11, 2005
Tu es tout pardonné Andras :)

Je profites de cet espace pour signaler que depuis j'ai terminé Middlesex sur un Ferry entre Malte et Gozo et j'en pense toujours le plus grand bien. J'étais assez perplexe sur les derniers chapitres, une question me taraudait et l'auteur m'en a apporté la réponse tout simplement, ponctuant à merveille son génial récit.

Merci Gina, merci Mamoune!

Journal Entry 14 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Wednesday, August 23, 2006
J'ai été enthousiasmé, bluffé, emporté par ce livre qui figure désormais dans mon top50 à coup sûr et peut-être bien dans mon top20. Le narrateur du livre, on l'apprend dès la première page, est atteint d'un "déficit en 5-alpha-reductase de type 2" en d'autres termes, il est un hermaphrodite masculin. Bien que porteur du genotype XY, donc mâle, le développement anormal de ses organes génitaux fera qu'il sera identifié à la naissance comme une fille et élevé comme telle jusqu'au jour de la révélation de l'anomalie, qui se fera curieusement tard.

Le narrateur nous raconte donc son histoire et cette histoire est aussi celle de ses parents et de ses grands parents, chassés de Smyrne par les turcs en 1922 lors de la prise et de l'incendie de cette ville jusqu'alors grecque, puis émigrés aux Etats-Unis à Detroit, la ville de l'automobile. Ces grands parents cacheront toute leur vie un mystère qui est à l'origine de la manifestation de l'anomalie chromosomique de Cal, le narrateur.

Ce livre est une véritable épopée et le recit de cette famille d'immigrants d'orgine grecque et de leur intégration bon an mal an dans la société américaine tient presqu'autant de place que le recit de la recherche par Cal de son "identité de genre", sa féminité supposée ou sa masculinité qui se révèle peu à peu. La construction du livre est remarquable car si ce livre est intéressant de bout en bout, la tension monte progressivement et la dernière partie se lit comme un thriller.

Rares sont les écrivains qui savent mêler, comme le fait Jeffrey Eugenides, différents plans de narration : historique, sociologique, anthropologique, scientifique, philosophique, psychologique sans oublier l'anecdotique et même, incidemment, le "people", dans un style qui reste toujours fluide où le lecteur n'a que le plaisir de suivre ce fil d'Ariane pour retrouver le monstre. Car, avec beaucoup d'habileté, J. Eugenides, par la force de ce récit qu'on jurerait autobiographique, nous retourne le miroir. Ne sommes nous pas tous, un jour, confronté à notre propre "monstruosité" ? Sommes nous un Cal, une Calliope, une Callie, ou quelqu'autre mixte de forces obscures ? Et comment nous en sortons-nous ?

Vers le milieu du livre, Jeffrey Eugenides fait une brève allusion à Quasimodo, le sonneur de cloches de "Notre Dame de Paris". Je pense que c'est en effet dans des auteurs comme Hugo, Balzac, Zola qu'il est allé puiser son inspiration. Et à mon humbre avis, ce "Middlesex" n'a pas à souffrir la comparaison avec les oeuvres de ces géants.

...et pour répondre à la question de Brice : si Middlesex est de la littérature androgyne alors vive la littérature androgyne ! Plus sérieusement, je pense que les grands écrivains ont une compréhension de l'humain qui transcende le sexe. Racine savait parfaitement traduire les tourments de Phèdre et Stendahl, ceux de Mme de Raynal tout en connaissant tout aussi bien les élans d'un Thésée, d'un Hyppolyte ou d'un Julien Sorel. Les écrivains "pour fille" ou "pour garçon" ne leur arriveront jamais que ... sous la ceinture.

Le ring est fini. Gina tu veux le relancer ou bien ?

Journal Entry 15 by septentria from Sainte-Foy-lès-Lyon, Rhône-Alpes France on Thursday, September 07, 2006
Bon ben ce ring est relancé puisque je l'en suis emparée lors du miteup lyonnais de septembre! Merci! ;-)

Journal Entry 16 by Ginaluna from Paris, Ile-de-France France on Thursday, September 07, 2006
Relance de ring
Septentria
Pouniette
Strapontin
Mop1
Magmot
Kerzu
Larkéo
grosgneugneu
Romi59
DonJuana
AgathaAverne
Aaudrey
Clemy
Nanisette
et retour chez moi.

Aucune consigne particulière pour ce ring, prenez votre temps, et savourez :)


Journal Entry 17 by septentria from Sainte-Foy-lès-Lyon, Rhône-Alpes France on Monday, September 25, 2006
Excellent roman! Une vraie découverte! Bien que les débuts aient été un peu poussifs (non par la faute de l'auteur, parfait, mais par la mienne... bouh!), je n'ai plus lâché ce livre à partir de la moitié tellement j'avais envie de savoir ce qu'il allait arriver à Cal/Callie. Et pourtant, dès le début, le ressort de l'intrigue est révélé!!! Un récit passionnant à plein de points de vue (historique, scientifique) et une écriture géniale, sans un temps mort. Décidément, j'aime bien ce que vous faites, M. Eugenides! ;-)

Je fais suivre à Pouniette!

Journal Entry 18 by pouniette from Paris, Ile-de-France France on Thursday, October 12, 2006
bien reçu

Journal Entry 19 by pouniette from Paris, Ile-de-France France on Tuesday, February 12, 2008
Un livre étonnant et bien moins soporifique que virgin suicides (en tout cas le film merci mlle Coppola).

Journal Entry 20 by pouniette at bookring Chez un autre BX in n/a, France -- Controlled Releases on Tuesday, February 12, 2008

Released 11 yrs ago (2/12/2008 UTC) at bookring Chez un autre BX in n/a, France -- Controlled Releases

WILD RELEASE NOTES:

RELEASE NOTES:

donné à Strapontin lors du meet up....

Journal Entry 21 by strapontin from Paris, Ile-de-France France on Thursday, February 14, 2008
Reçu au miteup

Merci les gens ^^

Journal Entry 22 by strapontin from Paris, Ile-de-France France on Sunday, June 01, 2008
Bon bin ayé je l'ai lu!!!
Que dire... Le démarrage fut poussif mais passé l'arrivée au USA je me suis laissé happé par l'histoire. J'aime ces gros bouquins qui prennent le temps de développer chacuns des personnages, chacuns des instants du livre trouvent leur intensité développé par le récit en amont. De plus l'auteur a un style vraiment pointu, travaillé,avec des formules qui rendent la lecture encore plus passionnante.
Bref: un bon bouquin tant dans la forme que dans le fond

Journal Entry 23 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Wednesday, July 09, 2008
transmis par Strapontin à l'ABC de la Cité Universitaire. Merci

Journal Entry 24 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Monday, July 14, 2008
Ce livre est l'histoire d'une famille d'émigrés grecs entremêlée avec l'Histoire, racontée avec verve et humour, pleine de rebondissements et pour tous ces aspects j'ai beaucoup aimé ce livre, qui m'a d'ailleurs appris un certain nombre de choses.
Mais je l'ai quand même trouvé trop long, et il me semble que l'auteur a une certaine tendance à délayer son propos (ayant tourné par inadvertance deux pages à la fois, ce n'est qu'au bout de trois pages que je me suis rendue compte qu'un détail me manquait ...), en outre je n'ai pas du tout aimé les va et vient entre aujourd'hui et autrefois.

Journal Entry 25 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Monday, August 18, 2008
Commentaires de Gérard :

Du plus au moins intéressant :

- Plus que le narrateur, Desdemona m'a paru être le personnage le plus marquant et son histoire la partie la plus intéressante du roman. J'ai découvert beaucoup d'aspects, intelligemment décrits, sur les relations entre la Grèce et la Turquie.
- Ensuite, aux États-Unis, on découvre des choses plus ou moins connues et plus ou moins bien approfondies, comme la prohibition et le marché-noir, l'influence d'une secte islamique, la vie à Détroit et ses émeutes, les bas-quartiers de San Francisco... Une présentation synthétique de l'évolution des États-Unis des années vingt aux années soixante-dix.Les diverses façons dont les différents personnages immigrés vivent leur intégration m'a paru tout à fait digne d'intérêt.
- Les introspections du narrateur, pour originale que soit sa situation, m'ont souvent paru bien longues et sans grand intérêt par rapport à tout ce qu'il évoque.
- Encore plus banal : ce roman veut montrer que la culture et l'éducation ont autant (plus ?) d'importance que la génétique, mais justifie par cette dernière l'interdit de l'inceste.
- Enfin, la fin, bien peu probable, fait très ad hoc et n'apporte pas grand chose.

Journal Entry 26 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Thursday, August 21, 2008
Déposé ce matin, 27 Août, dans la boîte aux lettres de Magmot

Journal Entry 27 by Magmot from Paris, Ile-de-France France on Wednesday, September 10, 2008
Bien réceptionné! A suivre...

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.