Rififi sur le Mont Olympe

by Beatrice Bottet | Children's Books | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 10/24/2020
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Saturday, October 24, 2020
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.

Le Paektu-san, mont Paektu, en Corée... Le Kanchenjunga dans l'Himalaya... Il y a des montagnes tenues pour sacrées. Le Mont Olympe en fit partie. Douze dieux étaient supposés y séjourner. Les "douze dieux de l'Olympe". Dans l'Antiquité, on n'escaladait jamais des montagnes. On ne l'a pas fait avant le XVIIIe (dix-huitième) siècle, comme le Mont-Blanc en 1786 par un Genevois, Horace Bénédict (c'est comme Benoît) de Saussure et le guide chamoniard Jacques Balmat (2 rues à Genève de chaque côté d'Uni Dufour).
Zeus était le patron. No 1.
A un moment, Ulysse erre encore, d'île en île, espérant rentrer chez lui. Athéna va voir Zeus, demande qu'il lui permette de rentrer. Poséidon, dieu maritime et responsable des séismes (des tsunamis également) est absent, en vacances en Afrique, au Soudan ou à peu près. C'est donc le bon moment pour Athéna d'aller voir le boss, car Poséidon en veut à Ulysse. Ulysse a crevé l'oeil unique du cyclope Polyphème (un fils de Poséidon) lequel Polyphème voulait tuer et dévorer Ulysse. L'argument de la légitime défense a eu du mal à passer la rampe.
Alors on envoie un chargé de com, un messager, porter un avis à la fée (nymphe) Calypso ("celle qui dissimule" en grec) Ordre de laisser partir Ulysse. Signé Zeus. Calypso pleure (eau salée) mais pas le choix. Ulysse bâtit un radeau et prend le large, s'éloigne de l'île Ogygia, Ogygie, mais entre-temps, badaboum ! Poséidon rentré de vacances est de retour au bureau.
Quoi ? Ulysse est en route ? s'exclame-t-il.
Le GPS des dieux montre où vogue Ulysse. Poséidon envoie une tempête là-bas, exprès...

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Vigne Rouge in Carouge, Genève Switzerland on Saturday, October 24, 2020

Released 1 mo ago (10/24/2020 UTC) at Vigne Rouge in Carouge, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Grâce à un long tuyau, écoutait-on les Erinyes, de l'Olympe ? En fait les tuyaux flexibles n'existaient pas dans la Grèce antique. Les Erinyes étaient interdites d'entrée dans l'Olympe, à tout jamais. Pour savoir ce qu'elles préparaient, il fallait se débrouiller autrement: oracles (souvent prédictifs) rumeurs, cauchemars, rêves divers... Tisiphone (la Vengeance) Mégère (la Détestation) Alekto (l'implacable) vivaient dans le sous-sol, avec des lueurs mouvantes (torches) et un système d'aération et elles poursuivaient les gens qui avaient commis des délits et des crimes, surtout les meurtriers en fait. Leur chargée de com se voulait rassurante mais ses mèches noires et ses coudières de même couleur n'appelaient pas vraiment à lui faire des papouilles. Pas le genre poutous. Un cerbère gardait l'entrée, congénère de Cerbère no 1 du même élevage mais moins cher. La base de données des Erinyes stockait les noms des meurtriers. Oreste était en top priorité. Motif: meurtre intra-familial hautement suspect. Un rapport sur Agamemnon était caché dans un tiroir du bureau d'Alekto. Tué, Agamemnon gagna l'au-delà et on lui dit "Ici on n'entre pas sans masque... funéraire !" Aussi mit-il son masque métallique mycénien (que Schliemann trouverait ensuite lors de fouilles à Mycènes). "C'est le masque d'Agamemnon !" s'exclama Henry Schliemann.






Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.