Les brumes pourpres de Venise

by Daphne Wright | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 10/24/2020
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Saturday, October 24, 2020
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.

Il y a 33 ans, en automne 1987, bien loin du Fléau no 1, j'entamais une nouvelle année universitaire. Le clou de la saison s'exposa au Musée Rath, pl. Neuve, à Genève: ledit musée accueillit une expo sur la revue "Minotaure" (1933-1939) où intervinrent des surréalistes... Riche expo. Content de l'avoir vue là. André Masson (1896-1987) mourut à ce moment-là. A Uni Bastions eut lieu un colloque sur le surréalisme en lien avec l'expo. Le grand auditoire était bien rempli. Un orateur décrivit André Breton comme un "singe hurleur" qui n'a pas fait ce qu'il a dit. On peut en effet désacraliser Breton. Je n'admire pas cet homme. Néanmoins il y a des textes intrigants dans son "Anthologie de l'humour noir"... Un duo intéressant Benjamin Péret et la peintre Remedios Varo laquelle est un peu, disons, oubliée... Varo morte il y a 50 ans en 1970.
Je n'aime pas regarder des peintures de Balthus, mais j'ai aimé les interviews qu'il a accordées. Il s'en prend au surréalisme. A part cela le mot surréalisme est bizarre... On est réaliste ou non. Desnos est sans doute mon surréaliste préféré; il faut s'éloigner d'André Breton pour aborder le surréalisme plus aisément. Ce mouvement a été un révélateur, un tremplin. Après 1939, oh, eh bien, le surréalisme est plus ou moins mort, le monde n'a plus été pareil, Yves Klein est arrivé... Desnos seul poète dont j'ai appris des poèmes dont la Fourmi de 18 mètres à l'école !
Né en 1897 à Chaville, l'un des derniers surréalistes historiques, le poète Philippe Soupault, est mort il y a 30 ans, en 1990. Avec Robert Desnos, n'a-t-il pas écrit La Liberté ou l'amour ? J'ai bcp aimé ce récit dit surréaliste. Bibendum des pneus est un personnage à part entière. On y croise une panthère géante au pelage scintillant qui reflète les étoiles...

J'ai eu parcouru Arcane 17 de Breton... Pas chez moi. Où ? En France, chez Longo Maï. En Haute-Provence. Vers 1997. Pas eu le temps de le lire en entier. André Breton n'est pas ce qu'il y a de mieux à lire dans ce mouvement surréaliste à mon avis. Après bon ce n'est pas le point de vue du spécialiste ici, pas de faux espoirs !


Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland on Saturday, October 24, 2020

Released 1 mo ago (10/24/2020 UTC) at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

N'est-ce pas bizarre de songer qu'avec la montée des mers, un jour Venise sera irrémédiablement inondée et inhabitable ? Remplis d'eau en permanence jusqu'à 50 centimètres au-dessus du sol, les hôtels auront fermé. Cela arrivera au XXIe siècle. En attendant il reste Donna Leon, Corto Maltese La Fable de Venise (par Hugo Pratt) Thomas Mann La Mort à Venise... Nos propres souvenirs... et des tas de noms de lieux à mémoriser: Piazzetta, San Marco, Canal Grande, Ponte dell'Accademia, Ponte del Rialto, Palazzo Grassi, Torcello (incluons les îles !) San Lazzaro etc. Quand s'écroule l'édifice il reste les livres pour le raconter. Parce que tout de même, si l'Adriatique inonde en continue notre Venezia, eh bien l'érosion due aux mouvements d'eau, les contraintes mécaniques hydrodynamiques accéléreront l'usure des soubassements, des pilotis etc. Et donc les édifices minés par dessous crouleront les uns après les autres. Je dis: tous. Basilique comprise. A moins d'une digue étanche qui tienne un siècle.







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.