Le dernier macho man

by Sparkle Hayter | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 9/18/2020
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Friday, September 18, 2020
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.

Je ne sais si c'est drôle ou triste. A vous de voir.

Quelles relations avions-nous avec les filles, à l'école primaire, nous les garçons ? Après cela dépend de qui. J'ai eu des copines. J'ai même passé un moment dans la classe pendant une grande récré avec C. Je ne sais plus ce que nous nous racontâmes. Dans le préau, avec F. (garçon) et I. (fille) j'ai eu joué au "jeu du pendu" vivant: à chaque lettre devinée nous avancions d'un pas dans la cour, en partant du muret sur lequel nous nous tenions debout au début du jeu. L'un des mots à deviner était "aspiration". Mot proposé par I.

Macho man ? Ce n'est pas un pléonasme ?

Par ailleurs, n'hésitez pas à lire ni à relire Homère, ne serait-ce que l'Odyssée.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland on Friday, September 18, 2020

Released 1 mo ago (9/18/2020 UTC) at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Y a-t-il des récurrences dans les rêves chez la même personne, f. ou h. ?
J'ai récemment rêvé qu'un nouveau genre d'attaque terroriste avait eu lieu: les assaillants coupaient le courant et interrompaient ainsi tous les flux, y compris le téléphone, avant de faire détoner quelque chose, aggravant le désarroi puisque l'on ne pouvait plus allumer ni télé ni radio ni appeler nulle part. Je faisais partie d'un petit groupe associé à une analyse de cette nouvelle donne, il fallait trouver une parade et j'étais épuisé.

Rêve d'homme ?
En été dans une petite ville peut-être française - mais pas sûr de ça - je me trouvais sur un parking près d'une femme, je "savais" dans l'économie du rêve qu'elle était ma compagne. Debout près d'une voiture en stationnement, elle m'avoue qu'elle a tué et m'annonce ainsi de but en blanc qu'elle doit donc me quitter. Arrive une voiture avec trois de nos ami-e-s dedans. Ils embarquent ma compagne (ou épouse ?) afin de la livrer aux gendarmes car elle va se constituer prisonnière. L'auto démarre mais d'autres amis surgis de nulle part apparaissent, restant près de moi pour me soutenir. Nous allons dans un silo à voitures chercher un autre véhicule par une journée insolemment ensoleillée. Ensuite - le lendemain ? - l'affaire médiatisée s'étale dans le journal: le passé de ma compagne dont j'ignorais tout est révélé. Elle aimait semer la panique en ville en y lâchant des animaux sauvages comme des biches dans un jardin public. Elle avait vécu à Djibouti et lâché des antilopes sur une route près de cette ville des années plus tôt. De plus je découvre dans l'article qu'elle a tué des gens et des animaux tout autour de notre maison à la campagne: bovins, lapins, chats, chiens. Je suis ahuri car je ne m'étais douté de rien.





Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.