La vérité à la lumière de l'aube

by Ernest Hemingway | Literature & Fiction |
ISBN: 2072471087 Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 3/26/2020
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Thursday, March 26, 2020
Un livre, une découverte. La lecture, la liberté.
Le bookcrossing vous fera (re)découvrir le monde…

Kenya, années 1950. Le narrateur E. H. et Mary cherchent un arbre qui servira de sapin de Noël. Une rhinocéros-mère et son petit chargent.
J'apprends un nouveau mot, guérénouk, ou gazelle de Waller ou gérénuk, Litocranius walleri. Le vocable vient du somalien gáránúug, "qui a un cou de girafe" selon Wikipédia en angl. Alors nous avons deux mots fr. d'origine somalienne, guérénouk et ouabaïne.

Savane, vastes espaces. Antidote au confinement partiel en vigueur en Suisse. D'autant que notre polygone alpin pourrait (qui sait ?) passer au strict confinement (comme en France) selon les événements.

rhino La séquence filmée montre que Messire Rhino n'est pas flagada.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Thursday, March 26, 2020
Le titre sous-entend que ce qui est tenu pour vrai à l'aube risque de ne plus être cru à midi. Ou quelque chose de ce goût-là.

Le narrateur - E. H. - aimerait que Mary tue un lion qui hante la contrée depuis des mois.

Après, si je lisais Udall ? Pour clore l'ABC 2020... Suite à quoi il sera temps de continuer à hanter Reyjkavik, avec Thorarinson.

vidéo, savane du Kenya, en anglais.

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Friday, March 27, 2020
J'avance tranq. dans la lecture. Mélange de savane, de relations conjugales (Mary c'est Mary Welsh Hemingway, English version here Mary Welsh Hemingway) en ce livre paru après le décès d'Ernest Hemingway.

Pp. 136-137:
Aucune tâche ne m'incombait… je bénissais l'occasion de lire. Nous commencions à épuiser les réserves du sac de livres. mais quelques trésors cachés subsistaient… vingt volumes de Simenon en français que je n'avais pas lus. Si vous êtes bloqué par la pluie dans un camp en Afrique, rien ne vaut Simenon, et en sa compagnie je me moquais de savoir pendant combien de temps il pleuvrait… Miss Mary semblait se résigner à la pluie, et elle avait renoncé à faire son courrier pour lire quelque chose qui l'intéressait. C'était "Le Prince" de Machiavel.

Lake Turkana, Kenya.

Journal Entry 4 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Friday, March 27, 2020
Ernest Hemingway et Mary Welsh Hemingway en 1953-1954...

L'un des aspects de ce récit concerne la rumeur, les protagonistes - le duo à l'image - inspirant des racontars aux Kenyans. "Radio-savane" diffuse toutes sortes de nouvelles sur l'écrivain et sa femme. Comme une légende en devenir. E.H. joue peut-être sur cet aspect, une légende naît sous les yeux du lecteur, pour répliquer aux médias de l'époque (sans réseaux virtuels) qui concouraient à bâtir le "personnage" d'Hemingway tandis qu'il vivait encore. Ironie du destin: ce récit est paru après la mort d'E. H.

Page 284:
En Afrique, une chose est vérité à l'aube et mensonge à midi.
(E. H. parle ensuite d'un lac qui n'est qu'un mirage puisqu'il n'y a pas d'étendue d'eau, quelque part dans la savane kenyane. Toujours son discours sur les à-côtés des conversations, les rumeurs, ce qu'on répète de travers… On n'empêche pas une épopée de naître, ni une légende de prendre forme.) Même p. 284 E.H. affirme avoir un exemplaire des Géorgiques de Virgile. Je n'ai jamais voyagé avec les Géorgiques à portée de main.

Journal Entry 5 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Saturday, March 28, 2020
Une fête "ngoma" a lieu, à un moment. Avec des jeux d'adresse, de la musique… Pas trouvé de nom commun ngoma sur Wiki, seulement des villes Ngoma dans divers pays sauf au Kenya.

Beaucoup de dialogues. Des expressions africaines de temps en temps, non traduites. Bien aimé le passage où E. H. lit un journal (au Kenya, le canard a dû arriver avec du retard, avec les transports des années 1950) Une lectrice lui écrit.

Fiesta, The Sun Also Rises et La Vérité à la lumière de l'aube, 2020 est mon année Hemingway :)

Précision: tout ne se déroule pas au Kenya. C'est plus un récit autobiographique qu'un récit de voyage. E. H. raconte des histoires d'aigles et d'ours, d'Indiens, en Amérique du Nord également. Il mentionne la côte ouest de son pays et le Minnesota, l'Etat d'origine de Mary Welsh Hemingway.

Journal Entry 6 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Saturday, March 28, 2020
Je me discipline afin de ne pas lire-dévorer trop vite, parce que les mesures spéciales en Suisse dureront jusqu'au 19 avril, mais j'ai quand même terminé ce livre aujourd'hui.

J'ai globalement aimé. L'ambiance. Les vastes espaces kenyans. Le réel talent de conteur d'E. H. Apprécié l'espèce d'ironie, d'humour de l'écrivain envers la rumeur, la tendance irrépressible d'autrui à broder des histoires à son endroit et au sujet de Mary. Cela donne l'impression d'une savane d'histoires où ce qui est raconté part librement dans la brousse. "En la puta gloria", la phrase récurrente de ce livre tombe à pic. Une réserve, les multiples références à des codes tribaux pas forcément des plus clairs. Mais tout expliquer en note eût alourdi le récit. A cela j'ajoute une certaine gravité, ce monde dépeint là a cessé d'exister. Bonne idée d'avoir publié ce récit en 1999 pour les 100 ans de la naissance d'Ernest Hemingway.
Les lecteurs les plus "verts" auront froid dans le dos. On chasse des fauves dans ce récit (et des antilopes dont un kongoni, un bubale). Même si on ne fait pas que cela. Si un cobra est repéré, aucun serpent ne mord personne. Aucun des protagonistes ne périt de la dent d'un fauve non plus. Je ne me vois pas tenté par des safaris-chasse, je n'en ai jamais rêvé, cela ne fait pas partie de ma culture. Et donc comme je l'ai dit, ce n'est pas un récit entièrement situé en Afrique. Réinventées, retoquées, ou réalistes, les anecdotes de ce récit forment une histoire. Qu'on en finisse avec l'expression "une personne sans histoires" pour dire qu'elle est innocente !

Journal Entry 7 by wingsouramwing at Route du Grand-Lancy in Lancy, Genève Switzerland on Saturday, June 06, 2020

Released 4 wks ago (6/6/2020 UTC) at Route du Grand-Lancy in Lancy, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

6 juin 1944, Jour J du débarquement en Normandie.
Un ancien camarade d'école est né le 6.6.66. Happy b'day !
Imaginez une fan fiction avec ce livre.
Imaginez une histoire (écriture, dessins, hiéroglyphes si ça vous tente, alphabet Morse, combinez) qui contiendra les mots: antilope, lion, poussière, soleil, kilomètre, mile, champagne, roman, rêve (ou le verbe rêver), trace, eau, chapeau, radio, Genève, carte, marché aux puces + le verbe "aimer" + au moins quelques mots dans une autre langue/d'autres langues que le français + un mot commençant par la lettre "w".


Caissettes journaux près de l'Auberge des Communes Réunies.




Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.