La chambre des merveilles

by Julien Sandrel | Literature & Fiction |
ISBN: 9782253074328 Global Overview for this book
Registered by wingaméthystewing of Rémelfing, Lorraine France on 11/19/2019
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in a Controlled Release! This book is in a Controlled Release!
2 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by wingaméthystewing from Rémelfing, Lorraine France on Tuesday, November 19, 2019
4ème de couverture :
Louis a douze ans. Ce matin, alors qu'il veut confier à sa mère, Thelma, qu'il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu'elle pense à autre chose, sûrement encore à son travail. Alors il part avec son skate, fâché et déçu, et traverse la rue à toute vitesse. Un camion le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre.
Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a répertorié toutes les expériences qu’il aimerait vivre un jour : la liste de ses « merveilles ». Thelma prend une décision : une par une, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Et les lui raconter. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut-être que ça l’aidera à revenir. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans...

Journal Entry 2 by wingaméthystewing at Rémelfing, Lorraine France on Wednesday, January 8, 2020
Un condencé d'émotions !!!

Quelques citations

p.26
Je vis seul avec ma mère. Elle s'appelle Thelma. C'est avec elle que j'ai vécu ma dernière matinée. J'aimerais vous dire que c'était une matinée exceptionnelle, qu'on a partagé des instants merveilleux, qu'on s'est enlacés tendrement et qu'on s'est dit des mots doux. En vrai, c'était une matinée d'une banalité tout à fait affligeante, et après tout c'est bien normal. On ne vit pas chaque heure de chaque jour comme si c'était la dernière, ce serait épuisant. On vit, c'est tout. Et ma vie avec ma mère, ça ressemblait exactement à ça.

p.170
Je me suis assise sur un banc, scrutant la surface du canal Saint-Martin, me demandant ce que cela pouvait bien faire comme impression de mourir par noyade : était-ce douloureux, était-ce lent, était-ce supportable ? Mourir semblait si facile, au fond. Pourquoi ressent-on au plus profond de soi le besoin de vivre coûte que coûte,, pourquoi ce putain d'instinct, cette injonction à ne pas lâcher sont-ils si présents ? Il aurait été plus simple de lâcher. J'aurais pu me pencher si fort que j'en aurais basculé, je me serais enfoncée dans l'eau de ce canal boueux, personne ne m'aurais vue si je m'y étais prise correctement. Mais je ne lâcherais pas, je le savais. J'étais au purgatoire, condamnée à vivre.

p.194/195
Une porte venait de s'ouvrir, il m'était impossible de contenir le flot d'images qui se déversait soudain. Je mesurais à quel point les moments de complicité avec un enfant pouvaient être précieux, à quel point je n'avais pas pris suffisamment de temps pour les partager avec Louis, à quel point j'avais été égoïste, autocentrée, accaparée par mon travail. À quel point j'avais délaissé l'essentiel. Les larmes sont arrivées, silencieuses. Depuis quand n'avais-je pas passé deux petites heures, deux minables heure en tête à tête avec mon fils ? La honte a rejoint les larmes, a charrié les mots. J'ai senti leur poids me terrasser. Des mots lourds, terribles de vérité : tu as été une mauvaise mère, Thelma. Tu aurais pu faire tellement plus, tu aurais dû faire tellement mieux.

p.197
Papa me dit toujours : " Isa, ma chérie, il vaut toujours mieux montrer ses sentiments et avoir l'air bête que garder des trucs pas nets à l'intérieur de toi."

p.217/218
Il écoutait son cœur désormais. Il ne faisait confiance qu'à lui. Son cœur lui avait ordonné de me parler, de tout me livrer. Pour pouvoir ouvrir les portes, il faut connaître ce qui est tapi là-bas dans le noir, et ne pas en avoir peur.

p.238
En réalisant les rêves de mon fils en accéléré, j'avais dynamité mon rapport aux autres, la conception même de mon futur.

p.257/258
Ma mère me répète tous les jours ce qu'elle ne m'offrait que trop rarement étant enfant : elle m'aime. Je crois qu'avec toute cette histoire ma mère et moi sommes en train de vivre une totale révolution intérieure. Pourquoi a-t-il fallu attendre un drame pareil pour nous rendre compte de l'importance que nous revêtons l'une pour l'autre ? Pourquoi gâche-t-on toutes ces années à se détester à grand renfort de non-dits, quand au fond rien n'est brisé ? Tellement de temps perdu, d'occasions manquées, de gâchis émotionnel.

Journal Entry 3 by wingaméthystewing at by Post, A RABCK -- Controlled Releases on Wednesday, January 6, 2021

Released 6 mos ago (1/6/2021 UTC) at by Post, A RABCK -- Controlled Releases

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Dans une liste de souhaits.
Bonne réception et lecture, Bluemchenblatt !

La lecture met en ébullition, dissipe la sécheresse, active les facultés, déchrysalide l'intelligence et met en liberté l'imagination. Antoine Albalat

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. Jules Renard


Bienvenue dans le monde du BookCrossing !

Merci d'avoir emporter ce livre ! Merci de laisser un commentaire (ou Journal Entry) ici pour m'indiquer qu'il a bien été trouvé.

Vous pouvez décider de rester anonyme ou nous rejoindre (c'est gratuit). Vous ne serez connu qu'au travers de votre pseudo (votre adresse mail n'est jamais dévoilée) et vous pourrez suivre le voyage du livre.

J'espère que vous l'apprécierez ! Quand vous aurez fini de le lire (si vous décidez de le lire) merci de laisser un nouveau commentaire pour me donner vos impressions et ce que vous aurez décidé d'en faire : le garder ou le relâcher !

Journal Entry 4 by wingBluemchenblattwing at Paris, Ile-de-France France on Thursday, January 7, 2021
Merci beaucoup Améthyste pour ce livre de ma liste de souhait, ainsi que son compagnon de voyage et les thés. Ce livre a l’air d’être très touchant, tout ce qu’il faut pour m’y oublier.

Journal Entry 5 by wingBluemchenblattwing at Paris, Ile-de-France France on Saturday, January 30, 2021
Améthyste dit dans son commentaire que c’est un condensé d’émotions. C’est tout à fait cela. J’ai beaucoup pleuré, mais j’ai aussi ri, sourcillé, souri et grimacé. J’ai plongé dans des souvenirs d’houx-meille-choux et autres.
Bref, ce livre m’a explosé, émotionnellement parlant. Une lecture précieuse.

Merci Améthyste de m’avoir ouvert la porte de La Chambre Des Merveilles.

Journal Entry 6 by wingBluemchenblattwing at Paris, Ile-de-France France on Sunday, February 7, 2021

Released 5 mos ago (2/7/2021 UTC) at Paris, Ile-de-France France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Passé à R.

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.