Les furtifs

by Alain Damasio | Science Fiction & Fantasy |
ISBN: 2370490748 Global Overview for this book
Registered by melusine170 of La Rochelle, Poitou-Charentes France on 8/20/2019
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
2 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by melusine170 from La Rochelle, Poitou-Charentes France on Tuesday, August 20, 2019
Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes ? Plutôt l'exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l'éducation nationale, en faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur fille unique de quatre ans, Tishka - volatisée un matin, inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca, convaincu que sa fille est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l'armée chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Là, il va découvrir que ceux-ci naissent d'une mélodie fondamentale, le frisson, et ne peuvent être vus sans être aussitôt pétrifiés. Peu à peu il apprendra à apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne. Les Furtifs vous plonge dans un futur proche et fluide où le technococon a affiné ses prises sur nos existences. Une bague interface nos rapports au monde en offrant à chaque individu son alter ego numérique, sous forme d'IA personnalisée, où viennent se concentrer nos besoins vampirisés d'écoute et d'échanges. Partout où cela s'avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquittez. La bague au doigt, vous êtes tout à fait libres et parfaitement tracés, soumis au régime d'auto-aliénation consentant propre au raffinement du capitalisme cognitif.

Journal Entry 2 by melusine170 at Saint-Georges-de-Didonne, Poitou-Charentes France on Thursday, August 22, 2019

Released 3 wks ago (8/21/2019 UTC) at Saint-Georges-de-Didonne, Poitou-Charentes France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Remis à C-Maupin à l'occasion d'un thé-papotage très agréable.
Bonne lecture, et bon courage, car c'est un pavé !

Journal Entry 3 by wingC-Maupinwing at Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Thursday, August 22, 2019
Un livre de ma liste de souhaits ! Un auteur que j'aime beaucoup, cf la horde du contrevent et la zone du dehors.
Merci, Mélusine !

Souhaité par Souram, Indy et Mélusine, peut-être Mycéna

Journal Entry 4 by wingC-Maupinwing at Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Thursday, August 29, 2019
Je n’aime pas la science-fiction, j’aime les livres courts et percutants, comme ceux d’Antoine Choplin ou de Sorj Chalandon.
Et voici que vacillent toutes mes certitudes avec ce roman d’Alain Damasio. Incontestablement l’un des meilleurs livres que j’ai lus cette année, mon deuxième coup de cœur (chronologique) de l’année.

Quelle richesse dans ce livre !
• Richesse de la typographie, qui sous-tend le texte, aide à la compréhension, souligne les évènements. Bravo à l’éditeur
• Richesse de la langue qui déploie tous les niveaux de langue du français, langage soutenu, verlan, franglais…
Sans parler des jeux de mots, calembours, mots-valises, distorsions des mots, domaine où A. Damasio est passé maître.
• Richesse des émotions. Que ne trouve-t-on pas dans ce livre ? Sentiment amoureux naissant, sentiment amoureux très fort, amitié, amour paternel, maternel (et comme l’auteur en parle bien !), suspense, combats, peur, douleur, beauté (des furtifs, des femmes, des évolutions de la Céleste…), etc.
• Richesse du matériau. Une dystopie dans un proche avenir extrapolant des tendances déjà présentes (Isolement par les écrans, réalité virtuelle de plus en plus importante, omniprésence de la publicité, publicité ciblée) où, dans un monde évoquant 1984, on est victime, non d’un pouvoir totalitaire, mais des multinationales et d’un système capitaliste débridé qui fait passer la satisfaction (payante) de toutes les envies pour de la liberté.
Assaisonnée d’un zeste de fantaisie héroïque avec ces « furtifs ».
Démontage des méthodes d’extrême-droite, pour paraître à son avantage et prendre le pouvoir, utilisation de la peur, de la crainte de l’autre et de sa différence, manipulation…
Philosophie, réflexion sur la vie et le monde…

Un seul bémol : la fin est un peu longue.

Je ne partage pas toutes les thèses de l’auteur, et heureusement, je ne suis ni identique à lui, ni une éponge qui absorbe toutes ses idées, mais j’apprécie les questions qu’il pose, j’aime qu’il me secoue et m’oblige à réfléchir.

Un très grand livre que je vous recommande.

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.