La promesse de Lola

by Cecilia Samartin | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: 9782352877752 Global Overview for this book
Registered by wingaméthystewing of Rémelfing, Lorraine France on 3/24/2019
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingaméthystewing from Rémelfing, Lorraine France on Sunday, March 24, 2019
4ème de couverture :
Né avec une malformation cardiaque, Sebastian, exclu des jeux de son âge, subit les railleries de ses camarades de classe. Sa mère, quant à elle, se montre si protectrice qu’elle l’étouffe.
Son seul havre de paix, Sebastian le trouve auprès de sa grand-mère Lola, à qui il rend visite après la classe. Mais, un jour, il la découvre inanimée.
À l’hôpital, Lola voit ses proches réunis pour la première fois depuis longtemps. Pour renouer les liens entre les siens, elle décide alors d’enfreindre la promesse qu’elle leur avait faite : elle se remet à cuisiner.
Miracle, les petits plats qu’elle leur concocte semblent posséder des vertus insoupçonnées. Comme si les mets préparés avec amour ne nourrissaient pas seulement le corps, mais l’âme aussi...

Journal Entry 2 by wingaméthystewing at Rémelfing, Lorraine France on Tuesday, March 26, 2019
Mon 5ème coup de ♥ pour cette auteure !
Après "La belle imparfaite" et "Rosa et son secret" lu en 2016, "Le don d'Anna" et "Nora ou le paradis perdu" lu en 2017

Page 13
Il n'oubliait jamais qu'une forte accélération de son rythme cardiaque pouvait le tuer, ce qui le déconcertait, car c'était précisément lorsque son cœur battait fort dans sa poitrine et que son sang courait rapidement dans ses veines qu'il se sentait le plus vivant.

Page 128
- Tu vois, les jarrets d'agneau sont toujours là, dit-elle, mais ils sont recouverts par la sauce, et nous ne pouvons plus les voir. La même chose se produit parfois avec les gens. Au fil des ans, la tristesse, la colère et quantité de blessures les recouvrent tellement qu'on ne parvient plus à les voir, mais ils sont toujours là. Je pense que c'est ce que ton père a voulu dire.

Page 132
Gloria se couvrit le visage de ses deux mains. Il était bon de se laisser aller ainsi dans le fauteuil de son père. Elle n'avait pas pensé à lui depuis des années, et tout à coup il était là, et elle sentait l'odeur d'herbe fraîchement coupée qui imprégnait ses vêtements lorsqu'il revenait de son travail de jardinier. C'était son rire qui lui manquait le plus, ainsi que son talent pour se débarrasser des pires difficultés de l'existence comme on enlèverait un vieux manteau de ses épaules.

Page 144
Il lui fit alors une place dans son lit et, bien que trop fatigué pour écouter attentivement ce qu'elle lui lisait sur les différents mouvements des planètes gravitant autour du soleil, il se délecta du son monotone de sa voix. Celui-ci était encore plus rassurant que celui des écureuils, et l'odeur de l'encre et du papier qui parvenait à son visage lorsqu'elle tournait les pages se révélait également délicieuse. Apaisé et réconforté, il ferma bientôt les yeux et tomba profondément endormi sur l'épaule de sa sœur.

Page 146
- C'est un peu comme si Dieu avait décidé de déposer tous ses bijoux les plus précieux dans un unique et splendide écrin pour les préserver. Mais pour les moins gâtées d'entre nous cela représentait un véritable défi. Vois-tu, dès mon plus jeune âge, j'ai compris que si je voulais avoir une chance de me trouver un bon mari, je devrais compter sur autre chose que sur la beauté. Si Dieu ne m'avait pas dotée d'une silhouette de rêve, il m'avait donné un autre atout, dit-elle avec un sourire en pointant un doigt vers sa tête. Il m'a fait don d'un esprit plein de ressources. Ce qui est bien plus puissant que la beauté, car ça ne permet pas seulement à une femme de trouver l'amour, mais aussi de le garder.
[…]
- Voilà ce que l'amour te fera un jour éprouver, Sebastian. Il te fera croire que tu peux voler rien qu'en étendant les bras, ou que tu peux respirer sous l'eau en te concentrant suffisamment. C'est un sentiment merveilleux…

Page 198
- Possible, mais si je dois encore tourner autour du pot à mon âge, autant creuser un trou en dessous et m'y jeter directement.

Page 200
- La colère fait partie de l'existence, Cindy. Ce n'est pas parce que la vie t'a donné un joli minois et une gentille famille que l'on doit t'épargner une bonne dose de réalité de temps en temps.

Page 235-236
Parfois, Sebastian imaginait que la petite maison jaune où ils se réunissaient ne se trouvait pas en ville, mais au milieu de la forêt luxuriante des montagnes de Porto Rico. La brise qui circulait par les fenêtres ouvertes aurait été réchauffée par les courants chauds des Caraïbes, et les légumes qu'il éminçait n'auraient pas été achetés au supermarché du coin mais sur le marché en plein air du village voisin. Quand le soleil déclinait, la lueur des bougies et les conversations constitueraient l'unique divertissement disponible, et les braises incandescentes luiraient toute la nuit sous le gril, au cas où quelqu'un aurait besoin d'un dernier café ou de se réchauffer les mains - Abuela Lola lui ayant raconté combien les nuits pouvaient être froides dans les montagnes, même sur une île tropicale.
" La cuisine est le cœur de la maison, lui avait-elle déclaré à plusieurs occasions. Quand une cuisine est chaleureuse et débordante d'activité, tu peux être sûr que toute la famille vivant dans ce foyer est forte et en bonne santé."

Page 241
Charlie s'éclaircit la voix pour intervenir à son tour :
- Personnellement , je ne connais pas grand chose aux femmes, mais je peux vous dire que je pourrais remplis cette maison de papillons si je le voulais, et du sol au plafond.
- Que voulez-vous dire, Charlie ? demanda Lola.
- Je parle d'excuses, répondit-il. D'excuses pour ne pas avoir vraiment grandi et ne pas être devenu l'homme que j'aurais dû être. Ces raisons me paraissaient valables à l'époque, mais au bout du compte tous mes papillons se sont transformés en regrets. Je suppose que nous avons tous nos propres papillons. Ils ne nous enchanteraient pas de la sorte s'ils prenaient maintenant la forme de vilains cafards, n'est-ce pas ?

Page 256
Pendant qu'ils finissaient de dresser la table, elle exposa alors à Sebastian sa conception de l'amour. Selon elle, c'est un mélange complexe et riche de nombreuses émotions différentes, un mystère plein de désir et d'attentes composé d'une multitude d'éléments. En raison de sa nature divine, il se trouvait au-delà de l'entendement humain.
- L'amour vient de Dieu, conclut-elle, et il est son propre et unique but.

Page 291-192
Si la vérité était dotée d'une voix, celle-ci s'élèverait telle la puissante sonnerie d'une cloche placée au sommet du plus haut clocher, sur la plus haute montagne. Mais parfois, la vérité n'est qu'un ange évanescent qui demeure tapi dans les recoins les plus inattendus, murmurant uniquement à l'oreille de ceux qui ont le courage de l'entendre. Il n'y a pas de coïncidence, murmura-t-elle à l'oreille de Sebastian.

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.