La peur géante

by Stefan wul | Science Fiction & Fantasy | This book has not been rated.
ISBN: 220724735X Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 10/18/2018
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Thursday, October 18, 2018
Un livre, une découverte.

Quel impact d'une peur géante sur la population ? Alimenterait-elle complotisme ou violences ? Elle peut pousser à l'exode, dans le sens fuite en masse.

La Guerre des Mondes n'a pas provoqué de scènes de panique partout aux Etats-Unis lorsque sa version radiophonique a été diffusée en 1938. Il s'agit d'une légende contemporaine. Je trouve que c'est dommage. Une "belle" scène de panique à l'échelle d'un pays entier eût été historique. Le rêve de tout romancier voyant ou plutôt entendant son récit adapté au format radio. Si j'étais romancier, j'aimerais susciter un tel impact. Je le préférerais à l'espèce d'effet romantique du réalisme naïf en vogue un peu partout dans la littérature d'aujourd'hui.
- Shannon ?
- Qu'est-ce qu'il y a, John ? Tu es tout pâle !
- Je… Nous… Enfin, j'estime que puisque tu es ma femme, il faut que tu le saches: non, ce n'est pas un grand incendie qui a bloqué le trafic dans le Nebraska. C'est une INVASION EXTRA-TERRESTRE, darling !
- Oh ! My God ! Mygodmygodmygod, Johnny !
- Nous devons nous mettre à l'abri à l'est du Mississippi.
- Mais…
Une lueur violette balaya la route près de leur voiture. "Ils" étaient déjà très près…


"L'armée appelée en renfort… se bat pied à pied au sud de Flüelen… L'ennemi fait atterrir plein de soucoupes volantes… " commentait le journaliste à la radio suisse. Stressé, il marquait des temps au mauvais moment.
- Wasischlos ? demanda Hans à Wilfried. Alienkrieg huu ?
- Ho visto un Ufo ! cria (dans les aigus) la petite Michela, juste au sud du canton d'Uri déjà en proie aux combats. Un Ufo a luci rosse !
- Ma come mai Michela conosce già gli ambienti a luci rosse, è giovanissima… s'effraya tante Elena.
Elle voulut dire que l'OVNI était plein de lumières rouges, mais en italien cela sonnait comme red light district. D'où la réaction de tante Elena, comment la petite connaît-elle les zones à putains alors qu'elle est encore petite, hein ?
Une guerre alien, jawohl, l'Uranais avait raison. Hélas.
- Ils sont arrivés ! exultèrent les illuminés. Ils entamèrent une sorte de danse en rond, malhabiles parce que cela ne leur était plus arrivé depuis "Dansons la capucine". Leur devise, "ouvrir les portes aux aliens", se réalisait soudain. Nazca, Rapa Nui, Maiden Castle, tout se tenait. A leur avis du moins.
Un OVNI se posa dans un champ à Veyrier, là où atterrissaient les parapentistes. De sorte que les gens ne réagirent pas en paniquant: "Tiens, ils ont un nouveau parachute", songèrent-ils. Un Veyrite songea bien à quelque chose de bizarre, à cause de la langue de ces arrivants, mais comme il y avait des réfugiés en Suisse, il se dit: "Ils viennent de loin." Aussi les aliens purent-ils conquérir Veyrier, puis Troinex sans rencontrer de résistance. Des OVNIS se posèrent encore dans l'aire cultivable. D'autres sur l'autoroute française, où ils provoquèrent des accidents et neutralisèrent les douaniers, annihilant tout concept de frontière franco-suisse. Ils ne connaissaient pas le Congrès de Vienne. Ils étaient peu nombreux mais bien armés en psychotoniques. Aussi les gens ne se rebiffèrent-ils pas. Genève (le canton) fut envahi sur tous les fronts. Alertée par un passant à Carouge, l'armée se mobilisa à la caserne des Vernets. Et ce tandis que les premiers aliens arrivaient au rondeau de Carouge.
Ils aimèrent le Plateau suisse. "Une vraie aire d'atterrissage" selon ce qu'on put traduire de leur idiome, par la suite.
Un OVNI amphibie se posa sur le lac de Morat.


Journal Entry 2 by wingsouramwing at Quartier de la Jonction in Genève, Genève Switzerland on Thursday, October 18, 2018

Released 1 mo ago (10/18/2018 UTC) at Quartier de la Jonction in Genève, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Eh bien, vous avez découvert quelque chose...
Un livre abandonné exprès !
N'ayez pas d'hésitation: donnez votre avis, ou racontez votre découverte, cela nous plaît de savoir ce que deviennent les livres "libérés" ainsi.


Ne donne pas d'armes à Geddon.

Selon ce que les autochtones pré-aliéniens racontèrent, dans leur système de croyances, l'éventualité d'aliens était déjà présente. Une Terrienne, Malintché, tomba éperdument amoureuse d'un chef venu de notre planète, Zortek. Cette histoire d'amour nous aida à conquérir des territoires. La Shviits, "Suisse" en ancienne langue frouzienne ("française" en jargon savant), fut prise par étapes. D'abord le Plateau. Ensuite le Jura. Puis les Préalpes, pour employer des appellations anciennes au lieu de Zone des Atterrissages, Cordon Boisé et Contreforts Pacifiés. Des rebelles se battirent dans les Alpes au nom d'un Réduit National mais se trouvèrent à court de munitions, les usines à munitions se trouvant toutes sur l'ex-Plateau entre nos mains. Les Alpes sont encore appelées Alpouk, au pluriel défini en -ouk dans la langue la plus parlée sur la planète de nos origines, le parler temp-khoumban.
Ici et là des langues terriennes de jadis s'entendent encore. Des airs chantés en iranien, non, iraquien, non, italien, voilà, je les confonds toujours, sont connus même des dominants: "Funiculi, funicula", "Bella ciao", "Arrivederci Roma" quoique Rome (devenue Zebnoka) puisse encore être identifiée comme un site chargé d'histoire. Les ruines de San Pietro sont spectaculaires.



Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.