La Châtelaine du Liban

by Pierre Benoit | Literature & Fiction |
ISBN: 2253099945 Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 6/30/2018
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Saturday, June 30, 2018
Un jeune officier français en poste au Proche-Orient dans l'entre-deux-guerres s'égare, perd dignité et équilibre par amour pour une femme au pouvoir séducteur indéniable. Cette femme est surnommée la châtelaine du Liban, et son prénom commence par un A. Athelstane. Les héroïnes de Pierre Benoit ont toutes un prénom qui commence par A.

"Un navire a quitté le port. Il avance lentement sur la mer violette."
"Liban, tes gorges dépouillées, si dénuées en apparence de mystère, sont plus ténébreuses qu'on ne s'imagine."
(première page)

"Athelstane revenait vers nous, seule. Nous riions toujours."
(p. 101)

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Wednesday, February 19, 2020
A propos de Liban et de Syrie, repéré ces infos sur "Dead Cities", site UNESCO:
Dead and Forgotten Cities, entre Alep et Idlib, des ruines méconnues, pas seulement Jebel Siméon... Des ruines d'églises de l'Antiquité tardive achèvent de se dégrader.

Si la Syrie n'était pas un champ de bataille, elle serait un must du tourisme archéo. Ce qu'elle ne sera sans doute jamais, ou alors dans un demi-siècle mais l'humanité ne tiendra pas longtemps.

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Friday, March 20, 2020
Un extrait p. 55 (j'aimerais bien trouver le temps de relire ce livre… mes lectures me donnent parfois le vertige… quel souvenir aurai-je en 2022 de mes lectures de 2020 ???)

"Le printemps commençait à faire crouler aux flancs du Sannin les neiges. De la fenêtre de mon bureau, je voyais la grande montagne dont la robe immaculée se striait peu à peu de longues rayures fauves. Puis, mon regard, abandonnant les cimes du Liban, se mettait à errer sur la mer. Quelquefois, quand le ciel était particulièrement limpide, je distinguais le cap Batroun, derrière lequel est Tripoli, ville des palmes bien plus que Jéricho. L'essaim des villages aux noms splendides, Djebel, Ghazir, Antelias, brillait au bord des flots."

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.