Courrier de Tartarie

by Peter Fleming | Travel |
ISBN: 222888474X Global Overview for this book
Registered by BaiLong of Shanghai, Shanghai China on 8/10/2017
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
4 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by BaiLong from Shanghai, Shanghai China on Thursday, August 10, 2017
Description

Chine, 1935. Une demoiselle intrépide et un jeune Anglais ami des grands chemins, bloqués à Pékin par la guerre civile, décident de rentrer au pays en traversant sans visa - et presque sans bagages - les déserts d'Asie centrale. Ce périple insensé à travers l'une des régions les moins explorées du globe vaudra aux lecteurs européens deux chefs-d'oeuvre de la littérature voyageuse. La demoiselle s'appelle Ella Maillart son livre (Oasis interdites, Payot, rééd. 1989) passe aujourd'hui pour un classique. Le jeune homme a nom Peter Fleming et se trouve être à vingt-huit ans l'un des meilleurs écrivains de sa génération.

Journal Entry 2 by BaiLong at Happy Birthday!, Birthday present -- Controlled Releases on Thursday, August 10, 2017

Released 2 yrs ago (8/11/2017 UTC) at Happy Birthday!, Birthday present -- Controlled Releases

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Joyeux anniversaire !

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Sunday, August 27, 2017
Après plusieurs jours d'attente, j'ai ouvert ce matin - le jour de mon anniversaire, le colis que tu m'as envoyé, Bailong.
L'arrivée de "Courrier de Tartarie" tombe bien en cette année où l'on reparle d'Ella Maillart... Ce livre de Peter Fleming compte parmi ceux dont j'ai entendu parler mais qu'étrangement, je n'ai pas lu à ce jour.

Egalement merci pour la tsampa, la brique de thé Puer, et la viande de yak, je n'ai jamais vu de viande de yak jusqu'ici :)

Journal Entry 4 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Saturday, September 23, 2017
Aujourd'hui samedi 23 septembre 2017, j'ai vu une exposition dédiée à Ella Maillart pour les 20 ans de sa mort (1903-1997). L'exposition avait lieu à Sion, dans l'ancien Arsenal abritant la Médiathèque Valais... Au 1er étage.
Bien entendu, on voit des photos de Maillart et également à l'image Peter Fleming. Ils ont voyagé ensemble dans le Qinghai, le Sinkiang (Xinjiang, Turkestan chinois) et jusqu'au Cachemire (Gilgit, de nos jours au Pakistan).

Aujourd'hui, j'ai reçu d'over-the-moon une photocopie d'article sur la relation entre Ella Maillart et Peter Fleming. L'auteur analyse leur façon de raconter le même voyage; Fleming y voit humour et comédie humaine, Maillart est beaucoup plus sérieuse et tente de proposer une analyse de la situation politique en Chine p. ex. On voit une photo de Maillart et Fleming sur un tarmac en Inde. "L'expédition se disloque", c'est la légende de cette image.

J'ai vu à Sion (écouteurs sur les oreilles, j'espère que je ne choperai pas de microbes mais je ne suis pas spécialement hypocondriaque et mon immunité est plutôt bonne) un bon bout du "making of" du "film du film" d'un documentaire dédié à Ella Maillart. Surtout la partie au Kyrgyzstan, Kirgizstan, quelle orthographe est validée par le logiciel ? Kirghizistan voilà ça marche sans soulignage en rouge... Bichkek (capitale) Tcholpon-Ata au bord du "Chaud-Lac", Issyk-Koul, etc.

Peter est un frère de Ian Fleming, le créateur de James Bond.

Journal Entry 5 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Saturday, September 23, 2017
Ce double événement est un signe. Je profite d'entamer ce livre... D'autant plus que le récit de Fleming est suivi d'un entretien avec Ella Maillart.

Journal Entry 6 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Sunday, September 24, 2017
Je l'ai commencé hier soir, Kini c'est Ella Maillart, P. F. raconte de façon très vivante et ironise de temps en temps.

Image: Blason de Chandolin, village suisse (Valais) alpin rattaché à la commune d'Anniviers, où Ella Maillart aimait séjourner.


Journal Entry 7 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Monday, September 25, 2017
Peter Fleming et "Kini" (Ella Maillart) arrivent dans la province chinoise du Gansu (甘肃省, Gansu Sheng), à "Lanchow". Lanchow est une transcription possible (Wade-Giles) du nom écrit de nos jours en pinyin "Lanzhou", 兰州 en chinois.

Wiki m'apprend qu'en 1937, deux généraux chinois - Ma Hongkui et Ma Bufang - défendirent si bien Lanzhou que l'armée du Japon de l'expansionnisme Showa ne parvint jamais à prendre la ville.

L'une des plus grandes mosquées de Chine se trouve à Lanzhou.

De Lanchow/Lanzhou, F. et Kini se dirigent ensuite vers 西宁市, Xining, "Seleng" en mongol, ᠰᠢᠨᠢᠩ. Le Gansu est une province étirée en longueur, qui épouse un tronçon de l'ancienne Route de la Soie, coincée entre le plateau "bouclier" mongol et le plateau tibétain.
Fleming écrit "Sining" et non Xining, comme il a écrit "Sian" pour Xian. Les Occidentaux ont vu évoluer leurs usages d'orthographe des noms chinois... Quand j'allais à l'école secondaire, on nous a parlé de "Tchang-Kaï Chek" et "Mao Tsé-Toung" (Jiang Jieshi et Mao Zedong).

Etant donné sa fort longue vie (93 ans révolus) Ella Maillart vivait encore dans la décennie 1980. J'ai ainsi eu l'occasion de l'écouter donner une ou même des conférences sur ses pérégrinations en Asie centrale, lorsqu'elle prenait la parole à la Société de Lecture de Genève, une institution assez d'empreinte patricienne fondée il y a deux siècles, en 1818. Ella Maillart a parlé dans une salle du 11, Grand-Rue, dans la Vieille-Ville de Genève.
J'étais étudiant, à cette époque.
J'avais rejoint la SdL après une visite organisée par notre enseignant de français en 1984 dans les locaux de la vénérable entité culturelle. L'aide de membres fortunés (qui ne manquent pas) a permis la réfection de l'intérieur de l'édifice à la fin du XXe siècle; je me rappelle encore l'ancienne architecture, le froid (la buée sortant de la bouche dans les salles), les vieilles marches de pierre gris-bleu, un haut escalier en bois qui craquait, l'odeur de passé vieux-palatial qui en émanait alors. Ensuite, tout est devenu aussi brillant et pimpant qu'un hôtel chic mais discret, inséré dans le puzzle patrimonial.
La directrice culturelle de la SdL est Delphine de Candolle.
Dans l'ancienne architecture - je ne me rappelle pas l'ampleur du changement là-haut, et je n'y vais plus depuis le début des années post-universitaires - on trouvait une salle du haut, le rayon "voyages", avec une table, des chaises (deux, je pense) et une lunette d'approche, une longue-vue sur pied. La rumeur genevoise susurrait (mais je ne vise personne et il n'y a pas de preuves) que souvent la longue-vue était orientée vers les Bains des Pâquis à la belle saison. Ah, ces mauvaises langues...

Journal Entry 8 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Monday, September 25, 2017
"Dans l'histoire littéraire de l'expédition, Dzounchia marqua les dernières phases de ce que l'on peut appeler la période Leblanc-Simenon. Les Urech, Dieu les bénisse, nous avaient remis, en nous quittant, une abondante provision d'ouvrages brochés de Maurice Leblanc et Georges Simenon. Dans la tente et pendant la marche, le héros du premier (Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur) et celui du second (l'inspecteur Maigret) étaient nos inséparables compagnons, l'un romantique et surhumain, l'autre prosaïque et terre à terre. Nous nous disputions ces livres, et redoutions l'heure où la lecture en serait achevée. A mesure qu'ils se trouvaient évincés, l'influence des romans policiers français gagnait progressivement les rangs de la caravane; il n'était pas rare de voir un Mongol s'avancer avec la couverture de La Demoiselle aux yeux verts coincée, en guise de visière contre le soleil, entre son front et son bonnet de fourrure, tandis que les pages dramatiques du Fou de Bergerac bourraient les trous de plusieurs paires de bottes."
(p. 155)

- Excusez-moi mais je suis Belge... eût déclaré Hercule Poirot.

Fleming voit en Georges Simenon un auteur français. Mais G. S. est né en Belgique. Il a vécu en France et en Suisse.

Journal Entry 9 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Monday, September 25, 2017
Après Xining (Sining) voilà Kini et Peter Fleming au bord du Koko Nor, également appelé Koukounor en français selon les époques. Ce lac se situe dans le Qinghai.

Lac Qinghai, en chinois 青海湖 Tsing Hai Hu, "lac de la mer bleue" toujours selon l'encyclopédie informelle en ligne. Koko Nor, cela vient du mongol Khökh Nuur, Хөх нуур*, Lac Bleu.
On ira se laver les pieds dans le Léman avant de se baigner dans la piscine... Ce lac chinois d'altitude s'étend sur 4400 kilomètres carrés ! Contre 530 pour le Léman. Huit Lémans. La Suisse paraît minuscule.
Altitude: 3266 mètres s/m.
Bassin versant (régime endoréique): 29 660 km2 (un peu plus grand que la Belgique, disons, la taille de la République d'Arménie, CEI) La Suisse a une superficie de 41 289 km2 dont 7010 pour le canton des Grisons, 5200 pour le Valais et 282 pour le canton de Genève.

*en cyrillique mongol; le "o" barré horizontalement transcrit le son "ö" qui n'existe pas en russe. Jadis les Mongols utilisaient une écriture mongole classique affichée dans Wikipédia... sans lien avec l'empire russe.

Journal Entry 10 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Tuesday, September 26, 2017
Manger en route ? Des jours durant, la tsampa ou tsamba (les normes de transcription ne sont pas unifiées) devient la nourriture quotidienne. Parce que Kini et Fleming sont si loin de tout, sur un haut plateau: la description de rafales de neige en pleine figure est très évocatrice, j'ai connu cela en hiver de temps en temps...

Khumbu. Haut lieu saint lamaïste.
Ils y sont passés. Fleming donne quelques idées des difficultés avec la parole, quelle langue ? Même le chinois cesse d'être compris selon les villages. Kini parle russe. On a un aperçu de ce destin emblématique des "Russes Blancs" soudain largués par Octobre et devenus apatrides, on a oublié ces gens, voir La Maison à Passy de Boris Zaïtsev.
L'Emigratsia, en russe.
Nina G. Berberova était une Russe blanche.

Wiki me renvoie vers Golmud, 格尔木 = Geelmu en chinois, quand je clique sur "Dzunchia", un bourg où Kini et Peter F. ont fait étape. L'endroit a peut-être changé de nom. ན་གོར་མོ en tibétain.
Ensuite, Peter Fleming et Ella Maillart passent par Cherchen, de nos jours 且末, Qiemo, du district homonyme (Qiemo county). C'est déjà le Xinjiang, la localité s'appelle Чәрчән Наһийиси, Tchertchen Hahiisi (?) en ouïghour. Qiemo est à présent desservi par la route G 315.

Ils cheminent vers l'ouest-sud-ouest, par Niya, Minfeng de nos jours est un nom qui concurrence en chinois celui de la ville de Niya, une ville-préfecture du Xinjiang.

L'époque du voyage de Fleming et de la Genevoise Ella Maillart voit les "seigneurs de guerre Ma" actifs dans le Qinghai et le Turkestan chinois (futur Xinjiang, naguère Sinkiang) Généraux chinois hui musulmans d'origine - Ma vient de "Mohamed", dit-on - les trois Ma (quatre, selon Edgar Snow) ont mené la guerre au coeur de l'Asie centrale dans la décennie 1930. Voire plus tard. Les "Trois Ma du Nord-Ouest"... en chinois 西北三馬.

Journal Entry 11 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Wednesday, September 27, 2017
Peter Fleming pleurant la perte de son cheval Slalom. Moment inattendu de ce récit.
A présent, Kini et Peter F. se trouvent dans le Turkestan chinois (Xinjiang).

Journal Entry 12 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Thursday, September 28, 2017
Dans le Xinjiang (qu'on n'appelait pas encore comme cela) Peter F. et "Kini" ont soudain l'occasion de lire des journaux. Des ex. du Times datant de plusieurs semaines... Fleming lit quelque chose sur le roi George V, et apprend qu'un de ses amis est mort. Mais ces nouvelles lui paraissent tellement lointaines... Inconcevable de nos jours. Nous sommes tellement inter-connectés. Des voyageurs de nos jours donneraient des nouvelles et en recevraient tout le temps, via divers flux virtuels qu'il est superflu de nommer. Nous aurions eu des tas de copies d'Ella Maillart* en photo arrivant sur FB ! Et Celia Johnson aurait posté des "likes" destinés à son cher Pete Fleming... L'exotisme ici n'est plus celui de l'éloignement géographique, dans le cas où des jeunes liraient ce livre. Moi, c'est un peu différent, à 51 ans, j'ai connu le monde sans web d'avant www et FB. Les routes chinoises asphaltées - G 315, G 109, etc. - éliminent bien des tracas si on circule du Qinghai jusqu'à Khotan, les vrais écueils de maintenant sont soit formels (visas) soit financiers (c'est loin donc c'est coûteux et sélectif cqfd) en 2017; pas de problèmes avec des chameaux de Bactriane malmenés à 3000 m. d'altitude.
Autant de changements qui rendent ce livre d'autant plus précieux et intéressant à lire. Pareils voyages "à l'ancienne" relèveraient de nos jours de défis éthiques ou écologiques mariés au concept de voyage.

*une Ella Maillart deviendrait un support marketing, en 2017. Ses chaussures et sa parka porteraient des marques sponsors comme si elle était une navigatrice de Transat.

Journal Entry 13 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Friday, September 29, 2017
J'ai également beaucoup aimé l'entretien en fin de livre avec Ella Maillart.

- Quel regard portes-tu sur ton voyage au Turkestan ?
- Je n'y pense jamais. C'est mort. C'est le moment présent qui importe.

Peter Fleming et Kini quittent la Chine et entrent "aux Indes", au Cachemire (Kashmir) qui a encore son maharajah (roi). Inimaginable d'aller là-haut de nos jours...
Avons-nous réveillé des forces désormais inextinguibles ? (Les talibans, donc) Rompu un équilibre fragile ? Je ne sais pas, expliquer les causes de l'attirance pour la mort de ces mouvements radicaux ne sera pas aisé. L'absence de perspective pour la jeunesse dans des pays gérés par des clans clientélistes y est pour quelque chose sans doute. Mais ce n'est pas le propos du livre.

Le Raj, Inde coloniale, existe encore quand se termine le voyage de Kini et Peter Fleming.

Bref. J'ai vraiment aimé ce récit, j'aurai "attendu" (au sens figuré) d'avoir la cinquantaine pour le lire. Peut-être est-ce même un avantage: à 20 ans on lit très voire trop vite. Souvent, pas toujours.

J'ai abordé ce livre dans une configuration particulière. Je me suis mis à écrire mes notes de lecture pro avec un vocabulaire plus raffiné, depuis la rentrée. J'ai renoncé à écrire en-deçà de mon niveau, ça n'attire aucun lecteur supplémentaire. Et qu'ai-je à perdre ?

Très bon livre. Voilà.

Journal Entry 14 by wingsouramwing at controlled release, a controlled release -- Controlled Releases on Wednesday, May 29, 2019

Released 8 mos ago (5/30/2019 UTC) at controlled release, a controlled release -- Controlled Releases

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Eh bien, vous avez découvert quelque chose...
Un livre abandonné exprès !
N'ayez pas d'hésitation: donnez votre avis, ou racontez votre découverte, cela nous plaît de savoir ce que deviennent les livres "libérés" ainsi.


Courrier de Tartarie est dans la wishlist d'une bc-er.


Journal Entry 15 by wingIndy2012wing at Île-aux-Moines, Bretagne France on Sunday, June 02, 2019
Merci tout plein Souram, pour ce livre que j'avais envie de lire depuis longtemps. Sympa de me l'avoir apporté au MBC, sous un soleil estival !

Journal Entry 16 by wingIndy2012wing at Strasbourg, Alsace France on Wednesday, July 31, 2019
J'ai lu il y a quelques temps déjà les Oasis interdites d'Ella Maillart, et voilà que je repars pour le même périple, la même extraordinaire aventure vue par les yeux de son compagnon de voyage. Un deuxième coup de cœur, brillamment écrit, où les anecdotes pleines d'humour côtoient la lutte pour la survie, et où les rencontres chaleureuses adoucissent les tensions politiques.
Il m'aura fallu près d'une semaine pour accomplir ce voyage, au rythme lent, qui suit les méandres des sentiers au pas d'un cheval, d'un chameau ou d'un yak, qui longe les dunes, qui franchit ravins et rivières, qui traverse les cols les plus hauts, dans les conditions les plus rudes, de chaleur comme de glace, de tempête, de vent, de grêle, de moustiques. J'en ressors toute émue et ai du mal à me replonger dans la réalité quotidienne. Merci, Souram.

Journal Entry 17 by wingIndy2012wing at Strasbourg, Alsace France on Monday, October 21, 2019

Released 4 mos ago (10/22/2019 UTC) at Strasbourg, Alsace France

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Des bookcrosseurs strasbourgeois étaient intéressés, je l'emmène à la rencontre mensuelle.

Journal Entry 18 by Tamsine at Strasbourg, Alsace France on Tuesday, October 22, 2019
Pris au meet-up

Journal Entry 19 by Tamsine at Strasbourg, Alsace France on Saturday, January 11, 2020
Un récit bien intéressant. Une expédition de 5000km à travers des régions inhospitalieres aux frontières flous. Malheureusement, ce livre arrive en fin de vie. J'ai du recoller des pages. Il pourra quand-même encore faire la joie d'un ou deux lecteurs.

Journal Entry 20 by wingIndy2012wing at Strasbourg, Alsace France on Thursday, February 20, 2020
En transit.

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.