corner corner Mont Athos et Valaam : Pèlerinages d'un écrivain russe

Medium

Mont Athos et Valaam : Pèlerinages d'un écrivain russe
by Auteur inconnu | Travel
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 7/27/2017
Average 9 star rating by BookCrossing Members 

status (set by souram): travelling


This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!

1 journaler for this copy...

Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Thursday, July 27, 2017

9 out of 10

L'écrivain russe exilé Boris Zaïtsev raconte deux voyages, l'un au Mont Athos, l'autre en Carélie. Il a cherché des monastères orthodoxes russes. Né en 1881 à Orël (se pron. "Oriol") en Russie, B. Z. est mort en 1972 à Paris. Ses voyages en Carélie (alors en Finlande) sur une île où se dresse un couvent russe, et sur la péninsule de la Sainte Montagne en Grèce, ne constituent pas chez Zaïtsev une lubie mais reflètent son désir d'atténuer un peu la sensation d'exil en se rapprochant de morceaux de culture russe. Du lac en Finlande, il avait la vue sur l'horizon russe de la rive opposée, d'ailleurs.

Je passe à présent au chant VII de «L’Odyssée», comme promis, à chaque libération de livre un nouveau volet de cette œuvre fondatrice de la culture européenne.

Aidé d’Athéna, laquelle a cette fois pris l’apparence d’une petite fille, Ulysse s’avance et arrive en ville, à Schérie, capitale des Phéaciens, au palais d’Alcinoos. Comme Athéna le lui a ordonné antérieurement, Ulysse se jette aux pieds de la reine Arété. Alcinoos accepte d’accueillir Ulysse, en vertu des lois de l’hospitalité.
Après qu’ils ont mangé, Alcinoos interroge Ulysse sur ses origines. Ulysse, sans révéler son nom, raconte alors son séjour chez la nymphe Calypso, puis sa navigation jusqu’au pays des Phéaciens. Il parle même de l’accueil que lui a réservé la princesse Nausicaa. Une fois le repas achevé, et la conversation terminée, Ulysse passe la nuit au palais d’Alcinoos.

Le nom Arété est à rapprocher du mot «vertu» en grec. La reine Arété est la fille d’un personnage mytho-logique méconnu, Rhexénor. Quant au roi Alcinoos, il a épousé Arété, laquelle est en fait sa nièce ! Ce mariage incestueux permet de situer les Phéaciens dans un monde «entre-deux» ni tout à fait divin ni tout à fait humain. Ils vivent dans des cités comme les humains, mais Alcinoos est apparenté à Poséidon et aux géants. Quand nous offrons des sacrifices aux dieux, raconte le roi, ils viennent s’asseoir à table avec nous (je résume).

Il est courant d’identifier à Corfou le pays des Phéaciens.

Episodes précédents, voir ici: https://www.bookcrossing.com/journal/14649705... L'hyperlien est inactif, donc copier coller.
 


Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue Dancet in Genève, Genève Switzerland on Thursday, July 27, 2017

This book has not been rated.

Released 10 mos ago (7/27/2017 UTC) at Rue Dancet in Genève, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Eh bien, vous avez découvert quelque chose...
Un livre abandonné exprès !
N'ayez pas d'hésitation: donnez votre avis, ou racontez votre découverte, cela nous plaît de savoir ce que deviennent les livres "libérés" ainsi.


Boîte d'échanges entre voisins rue Dancet.

Libération d'un livre écrit par un Russe. Il y a cent ans, l'échec de l'offensive Kerenski et les violences de juillet 1917 aboutissaient au limogeage, le 19 juillet (6 juillet julien) du général Broussilov. Lequel fut remplacé par Lavr Kornilov (Лавр Георгиевич Корнилов, Lavr Guéorguiévitch Kornilov). Celui-ci entend rétablir l'ordre et la discipline, en faisant fusiller les déserteurs et les traîtres. Il veut restreindre les droits des "comités de soldats" qui ont poussé un peu partout comme des champignons en Russie post-tsariste. Ayant réussi à faire accepter par le gouvernement son "programme", Lavr Kornilov demande pour lui-même une large autonomie ainsi que la destitution d'un général, Tchérémissov, nommé contre son accord à la tête du front sud-ouest.
Lavr Kornilov prend ses fonctions les 24 juillet 1917. Le 20 août, les Allemands effectuent une percée dans les pays baltes et s'emparent de Riga. A Petrograd, les journaux socialistes et les soviets lancent une campagne hostile à Kornilov qu'ils estiment responsable de la défaite.


 


Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.