À ce stade de la nuit

by Maylis de Kerangal | Literature & Fiction |
ISBN: 207010754X Global Overview for this book
Registered by wingCroquignollewing of Sierre, Valais / Wallis Switzerland on 3/27/2017
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
3 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by wingCroquignollewing from Sierre, Valais / Wallis Switzerland on Monday, March 27, 2017
Résumé :
Lampedusa. Une nuit d'octobre 2013, une femme entend à la radio ce nom aux résonances multiples. Il fait rejaillir en elle la figure de Burt Lancaster- héros du Guépard de Visconti et du Swimmer de Frank Perry- puis, comme par ressac, la fin de règne de l'aristocratie sicilienne en écho à ce drame méditerranéen : Le naufrage d'un bateau de migrants. Ecrit à la première personne, cet intense récit sonde un nom propre et ravive, dans son sillage, un imaginaire traversé de films aimés, de paysages familiers, de lectures nomades, d'écrits antérieurs. Lampedusa, île de littérature et de cinéma devenue (épicentre d'une tragédie humaine. De l'inhospitalité européenne aussi. Entre méditation nocturne et art poétique A ce stade de la nuit est un jalon majeur dans le parcours littéraire de Maylis de Kerangal.

27.03.17 :
Le souffle me manque.
Le silence s'impose en refermant ce petit roman d'une poésie douce et belle alors que le drame qui s'y joue est terrible.

La nuit...
Comme ce temps mystérieux qui voit les sensations se décupler, les émotions se révéler, les peurs prendre leurs aises tandis que la chape de calme berce les bienheureux.

Lampedusa...
Comme cette terre du bout du monde, pourtant si proche.
Comme ce sentiment d'impuissance face à cette catastrophe humanitaire.
Comme ce phare qui s'éteint parce que nos yeux préfèrent se fermer devant l'indicible.

Maylis de Kerangal...
Comme cette plume sublime qui trace un lien merveilleux entre le Terrifiant et le Beau.
Comme cette amoureuse du cinéma qui, à travers des images, tricote des brins d'humanité chaleureuse.

De ce roman ressort une espérance intense, rayon de lumière qui nous permet d'aller au bout du roman, au bout du voyage, à bord de ces barques précaires.
Bousculés, chahutés, apaisés ou révoltés, la magie de Maylis de Kerangal nous entraine vers d'infinies introspections, vers une soif d'humanité plus généreuse.

A ce stade de la nuit...
Comme un bijou.

Journal Entry 2 by wingCroquignollewing at Sierre, Valais / Wallis Switzerland on Saturday, April 01, 2017

Released 1 yr ago (4/1/2017 UTC) at Sierre, Valais / Wallis Switzerland

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Pour le gagnant ou l'alibi de la Tombola d'avril 2017. Bonne lecture !

Journal Entry 3 by aigliz at Larissa / Λάρισα, Larisa Greece on Thursday, April 06, 2017
Je l'ai bien recu mardi matin . C'est le premier livre que je gagne a une tombola et cela me fait plaisir! Grand merci Croquignolle :-))

Journal Entry 4 by aigliz at Larissa / Λάρισα, Larisa Greece on Sunday, December 02, 2018
Le 3 octobre 2013, un navire venu de Libye débordant de réfugiés sombre au large de l'île de Lampedusa, faisant plus de 300 victimes. Maylis de Kerangal est dans sa cuisine, seule. C'est la nuit. Elle écoute la radio, le drame, les victimes. Imperceptiblement son esprit se détache de la réalité, se laisse emporter par un mot qui s'impose à son insu : Lampedusa. Immédiatement, c'est le visage de Burt Lancaster qui s'invite. Quel rapport avec la catastrophe ? Il est le prince Salina di Lampedusa du Guépard de Visconti, film adapté de l'unique roman de Guiseppe Tomasi di Lampedusa qui raconte le déclin de l'aristocratie sicilienne au début du XXe siècle. Aux images de naufrages, Maylis de Kerangal superpose celles, baroques et crépusculaires, du célèbre long-métrage. Et se dessine la silhouette de Burt Lancaster en noble sicilien, lui le comédien né à New York de parents anglo-irlandais. Prince et migrant à la fois. Comme le flux et le reflux qui charrient les corps des noyés, Maylis de Kerangal repasse par sa cuisine où, « à ce stade de la nuit », son poste de radio poursuit le lancinant récit du drame avant qu'à nouveau, elle se laisse prendre par le souvenir d'autres îles, Stromboli à la « sensualité fatale » évoquée dans une ardente nouvelle (« Sous la cendre »), par le naufrage du Lusitania au sud de l'Irlande en 1915 qui amorce son récit « Ni fleurs ni couronnes », ainsi que par d'autres voyages, d'autres ouvrages, avant de revenir à Lampedusa, symbolisant dorénavant « la honte et la révolte ». Lampedusa : deux planètes à leur point de friction ? Ou la même humanité à son point de jonction ? Avec ce texte court à l'écriture précise, subtile, presque douce, l'auteure invoque la magie des mots, et leur puissance évocatrice permet de faire vibrer, a posteriori, tout son parcours romanesque autrement, depuis Ni fleurs ni couronnes jusqu'à Réparer les vivants. Il est rare qu'en tentant de mettre à nu son art poétique, un écrivain parvienne si bien à condenser la trajectoire d'une écriture et à faire oeuvre à part entière.
Un livre tout a fait petit ,qu'on le lit sans le laisser de nos mains ,comme on dit au bout de souffle.Genial la mode qui a fait la combinaison ls vie reelle et le film avec Burt Lancaster.!!!!!!!Quel livre!!!!!Bravo a Maylis.

Journal Entry 5 by aigliz at Larissa / Λάρισα, Larisa Greece on Sunday, December 02, 2018

Released 1 wk ago (12/3/2018 UTC) at Larissa / Λάρισα, Larisa Greece

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Le livre part demain pour aller en France chez Wilena comme elle a gagne " the Book and the bookmark Sweeps" organise par mcsar.LE livre etait dans sa liste de souhaits et j' espere qu'elle l' appreciera comme je l' ai fait moi aussi!!!!

Journal Entry 6 by wingWilenawing at Entraigues, Auvergne France on Thursday, December 06, 2018
Merci merci merci ! J'adore cette auteure et je me réjouis de découvrir ce livre.

Merci beaucoup pour les marque-pages qui l'accompagnaient et la très gentille carte.

Ma journée s'est ensoleillée grâce à toi ! :-)

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.