Le Feu de Saint-Elme

by Henry de Monfreid | Biographies & Memoirs |
ISBN: 2221032403 Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 2/22/2017
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Wednesday, February 22, 2017
Le célèbre Henry de Monfreid retrace des événements de sa vie.

Le "feu de Saint-Elme", Sant'Elmo's Fire désigne un phénomène électrique qui se manifeste, selon les conditions météo, par des lueurs qui apparaissent aux extrémités des mâts des navires (ou sur les ailes des avions). Dans la culture pop, on retrouve ce feu-là dans Tintin au Tibet, Haddock voit des étincelles bizarrement vertes sur son piolet, et Tintin lui explique le phénomène.
Pourquoi saint Elme ? Sant'Erasmo de Formia, martyr, aurait vécu entre 253 et 303 (époque des grandes persécutions contre les chrétiens) et aurait continué à prêcher après que la foudre était tombée près de lui. Les marins en ont fait leur saint patron. Autrefois, la présence du feu de Saint-Elme était interprétée comme l'intervention protectrice du saint en faveur du bateau.

Dans Moby Dick, ch. CXIX, "Les Bougies":
« Regardez là-haut ! cria Starbuck, le feu Saint-Elme ! les revenants ! les revenants !
Les extrémités des vergues étaient entourées d'un feu pâle; et, touchés au sommet de chaque paratonnerre à triple pointe par de blanches flammes effilées, les trois grands mâts brûlaient silencieusement dans l'air sulfureux, comme trois cierges gigantesques devant un autel. »

Un fort St-Elme domine Collioure (Roussillon).

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Sunday, January 27, 2019
Oiseau rare ? En ce qui touche l'édition en poche présente, oui. Il s'agit d'un exemplaire de seconde main. L'écrivain des Secrets de la Mer rouge dévoile ici ceux de sa jeunesse. Il affirme avoir écrit ce récit afin de "réunir en un seul volume ce que fut (sa) vie".
Je l'aurai laissé mariner près d'un an. Il est temps de le commencer.

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Monday, January 28, 2019
Bigrement intéressant. Monfreid, en entier, même dans ses jeunes années loin du Bab El Mandeb. J'y ai trouvé des échos éclairants d'une enfance au début de la Troisième République. S'imaginer La Franchi, à deux pas de Leucate, bien avant l'âge des touristes en masse, où H. de M. pédalant avec son père de Perpignan jusqu'à Llança (Llansa*) à la fin du XIXe s. ouvre des fenêtres sur un monde d'avant l'expansion des transports individuels, l'envers d'une "Belle Epoque" qui n'était pas belle pour tant de monde.
Inattendu, Monfreid sans la Mer rouge.
*Je suis passé dans le secteur avec mes parents en été 1976 et de nouveau en été 1977.

Image: édifice en chantier en prévision de l'expo 1889 dont parle Monfreid au début du livre. (Il avait dix ans en 1889.)

Journal Entry 4 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Tuesday, January 29, 2019
H. de M. arrive en Orient, à Djibouti, ainsi qu'au Yémen, pour la première fois*. Il donne le nom de l'un des gouverneurs français, "Pascal". Dans World Statesmen, le site de Ben Cahoon, on peut retrouver qui gouvernait: Pierre Hubert Auguste Pascal, gouverneur de 1904 à 1913. A noter que c'est l'administration française qui a fondé la ville de Djibouti en 1888 (1887 dans World Statesmen). En nov. 1895 le port de Djibouti devint une escale sur la route des Messageries Maritimes (article meilleur en angl. et all. qu'en fr.) sur le trajet entre la France métr., Madagascar et l'Indochine.

*Moka, port yéménite du littoral de la Mer Rouge au nord-nord-ouest de la péninsule de Shaykh Saïd ou Cheikh Saïd, où débarque Monfreid, est encore "Turc", explique l'écrivain. En 1910, le Yémen côté Mer Rouge est administré par un wali (gouverneur) ottoman, Kamil Bey (1910) Mehmed Ali Pasha (1910-1911) Akdilek Mahmut Pasha (1911-nov. 1918). La presqu'île de Cheikh Saïd pointe vers le large, tout près de l'île de Périm (Perim, en arabe Bârim) également yéménite dont la position est forcément stratégique face à l'actuelle Rép. de Djibouti.
Yémen ottoman

Monfreid a navigué également jusque dans l'archipel des Dahlak situé au large de l'Afrique en Mer rouge, de nos jours en Erythrée. - Le port le plus important près des Dahlak est ምጽዋዕ, en tigrinya, autrement dit Massaoua (lien avec article en angl. plus complet que fr. et ital.)

Journal Entry 5 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Tuesday, January 29, 2019
Il est en général répété que dans l'album de Tintin Les Cigares du Pharaon, volet 1 des aventures orientales de Tintin, un marin qui récupère le héros lors d'une tempête en Mer Rouge "ressemble" à Henry de Monfreid. Le boutre de cet homme contient des armes. Hergé faisant voyager son héros au large de l'Arabie, on comprend qu'il ait songé à Monfreid.

Lien avec la Suisse: l'ingénieur qui a conçu le chemin de fer Djibouti-Addis Abéba était un Suisse, Alfred Ilg.

Image: un boutre en 1915 à Djibouti. Voir ici pour découvrir les divers types de boutres, parce qu'il en existe différentes catégories: jahazi, zaroug (Monfreid parle de zarougs) etc... Le savoir-faire naval traditionnel des contrées entre Yémen et Somalie, et de Zanzibar à Madagascar (jahazi sing., pl. des majahazi en swahili) était étendu (quasiment disparu de nos jours). - Dans une autre histoire de Tintin, Coke en stock, Haddock déclare au moment d'embarquer que ce n'est "pas un boutre" mais un "sambouk".

Journal Entry 6 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Wednesday, January 30, 2019
Henry de Monfreid se réfère à plusieurs de ses ouvrages, lesquels ont précédé la publication de ce dernier. Le feu de Saint-Elme est paru en 1973, peu avant la mort de l'écrivain voyageur. Né en 1879, il mourut en effet en 1974. Il a eu deux enfants, Gisèle et Daniel, si je comprends bien.

Des hyènes achevant des suppliciés… Des dangers au Kenya, entre une tentative d'assassinat et une charge d'éléphant femelle… Une traversée en bateau de l'île de la Réunion jusqu'à Tamatave, un port malgache, qui a bien failli nous priver de Monfreid dans l'Océan indien sud !
Voilà donc un florilège de souvenirs. Monfreid y retrace un certain nombre d'étapes de sa vie qui fut longue et mouvementée. Je doute qu'on puisse vivre la même chose: le temps des groupes-cibles, de la guerre asymétrique, le monde de l'après-9/11 n'ont plus grand-chose en commun avec ce qu'a pu approcher Henry de Monfreid. Qu'on imagine un écrivain voyageur se convertissant, s'appelant Abdelhaï (esclave du Vivant sous-entendu du Dieu vivant) en 2019. Il n'est pas de notre temps: de nos jours, Monfreid serait fiché "S", on se le figure, un homme comprenant somali, afar, arabe, on guetterait Gisèle pour vérifier si elle marche nu-tête...
Beaucoup aimé. Non malgré l'éloignement dans le temps mais plutôt grâce à ce dernier. Bien entendu, lire un florilège de voyages sous cette forme ne ressemble pas à une lecture d'un seul livre de HdM. Lequel n'a pas voulu se montrer conventionnel en écrivant des "mémoires". Il a toutefois donné un aperçu de l'ensemble de ses vicissitudes. Et je ne crois pas qu'il y ait absence totale de création dans ce livre. Je ne lui en voudrais pas d'en rajouter un peu, tout comme on sait que Papillon a sans doute combiné ses souvenirs à un ou deux témoignages d'anciens bagnards.

Le Proche- et Moyen-Orient (comme si l'Orient était moyen et non radical, absolu) sont devenus plus dangereux: le carcan ottoman, le corset colonial (Sykes-Picot, empire britannique et France coloniale) puis le monde dessiné sur la table de Yalta (Est-Ouest) se sont succédé dans la "stabilisation" de cet Orient. Avant de disparaître. Ces liants se sont désagrégés.

Journal Entry 7 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Sunday, February 24, 2019
C'est la fin des vacances de février dans le canton de Genève. Dernières surprises de la semaine.

Journal Entry 8 by wingsouramwing at Boîte à livres - Mairie in Perly-Certoux, Genève Switzerland on Sunday, February 24, 2019

Released 10 mos ago (2/24/2019 UTC) at Boîte à livres - Mairie in Perly-Certoux, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Eh bien, vous avez découvert quelque chose...
Un livre abandonné exprès !
N'ayez pas d'hésitation: donnez votre avis, ou racontez votre découverte, cela nous plaît de savoir ce que deviennent les livres "libérés" ainsi.





Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.