LES VIGILES

by Tahar Djaout | Literature & Fiction |
ISBN: 2020261952 Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 9/14/2016
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Wednesday, September 14, 2016
Je ne m'attendais pas le moins du monde à trouver, sur les étagères d'entrepôt d'une librairie des environs du temple réformé de Plainpalais, un livre de Tahar Djaout.
Cette arcade a derrière elle toute une histoire. Considérée de fait comme la librairie des étudiant-e-s, elle a eu ses pénates à la rue Leschot, du temps où moi-même j'étudiais à l'Université de Genève, d'où des blagues sur la rue café tiède, lait froid, etc. Elle a ensuite déménagé au bout du boulevard Carl-Vogt, à côté du temple précité. Et maintenant elle se situe de l'autre côté de la place. Je ne voudrais pas être mesquin, mais il me semble que la librairie a un tantinet rétréci.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Friday, January 13, 2017
Une aventure d'abord kafkaïenne en Algérie. Mahfoudh invente un nouveau métier à tisser et on ne le prend pas au sérieux.
Ensuite tout bascule. L'inventeur présente son invention à une foire à Heidelberg. Triomphe. Une des journaux.
Les autorités s'intéressent soudain à l'inventeur. Et désignent un bouc émissaire qu'ils "accusent" d'avoir nui à l'inventeur...

Eh bien, c'est gris, ce roman. Tahar Djaout s'en prend au pouvoir (ce qu'on pouvait imaginer, de sa part). Il décrit des gens qui font la queue et se plaignent de pénuries diverses. Une femme s'indigne d'être soupçonnée parce qu'elle porte le même nom qu'une personne recherchée: ce n'est pas ce que l'on peut traiter comme des "pitreries extravagantes"...
J'ai trouvé ce livre tragique, on y voit un monde sans issue. Un homme doit périr pour qu'on en fête un autre. Autant parler de sacrifice humain: une vie contre une autre, une carrière contre une mort, comme un "marché" sanglant.
Littérature engagée ? Je l'ai trouvée amère. Profondément pessimiste, cette prose de Tahar Djaout. (Pas bien compris la raison d'être de chapitres en italique, cela dit. Quelque chose m'échappe.)
Quelque moments de lumière comme les gamins jouant dans le terrain vague ou, alors, la descente de la casbah vers la plage, mais cela s'évapore vite... Comme si ces lucarnes méditerranéennes devaient être vite obturées pour en revenir au cul-de-sac principal.

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Rue Neuve-du-Molard in Genève, Genève Switzerland on Sunday, January 15, 2017

Released 2 yrs ago (1/15/2017 UTC) at Rue Neuve-du-Molard in Genève, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)
Profitez du présent, n'attendez pas après-demain.

Dans le secteur Rues-Basses.

La "neige" prend une drôle de tournure en plaine par ici. Elle ressemble à une mise en scène brutalement interrompue. Ensuite, tout fond, sauf des aires blanches aux allures de reliefs de nuit blanche.

"Si tu parles, tu meurs. Si tu te tais, tu meurs. Alors parle et meurs." Tahar Djaout était supposé avoir prononcé un commentaire de ce genre. Mais nous n'en avons pas la preuve.

Qui ne travaille pas ne mange pas. Proverbe russe.

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.