Le Chant du bosco

by Elisabeth Horem | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: 2882411227 Global Overview for this book
Registered by GLAROS of Larissa / Λάρισα, Larisa Greece on 10/9/2014
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
2 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by GLAROS from Larissa / Λάρισα, Larisa Greece on Thursday, October 09, 2014
Biographie de l'auteur

Elisabeth Horem a fait ses études à Paris. Elle a séjourné dans plusieurs pays du Proche-Orient, ainsi qu'à Moscou, Berne et Prague. Elle vit maintenant à Paris. Elle a publié Le Ring (1994, Prix Georges-Nicole 1994, le Prix de la Commission de littérature du Canton de Berne 1994 et le Prix Michel-Dentan 1995), Congo-Océan (1996) et Le Fil espagnol (1998), trois ouvrages dont les critiques ont souligné la remarquable qualité d'écriture et l'atmosphère d'étrangeté et de mystère qui s'en dégage.

" Sans doute y a-t-il eu plusieurs scènes de ce genre : deux hommes (parfois un seul) faisant le guet aux abords de son hôtel, attendant qu'il s'absente puis, le moment venu, poussant la porte, et le réceptionniste déjà là, surgi comme un mauvais génie près du palmier en plastique, rayonnant de zèle et de sueur en rendant compte à voix basse des allées et venues de Peter Vaart, ajoutant d'une voix implorante Si ces messieurs désirent voir la chambre... Des doutes avaient commencé à naître. De si petites choses au début, cela ne valait pas la peine d'y prêter attention : la fenêtre qu'il avait cru fermer tout à fait, mais il pouvait se tromper, le courant d'air qui passe sous la porte l'aura rouverte ; le rideau de plastique tiré à moitié devant le cabinet de toilette, qu'est-ce que cela prouve, la femme de chambre, peut-être... Un jour, la radio marchant en sourdine, il ne l'aurait pas laissée ainsi. Puis de plus en plus souvent des papiers dérangés dans son tiroir. Un mégot écrasé dans le verre à dents. Le doute n'était plus possible. Vaart quittait moins longtemps son hôtel, rentrait à des heures différentes, parfois juste après être sorti. Le réceptionniste ne lui souhaitait plus une bonne journée. Il ne se donnait plus la peine de se courber en deux. Il se contentait de l'accompagner de son sourire fielleux. S'installer dans un autre hôtel n'aurait rien changé à l'affaire, c'était partir qu'il fallait, bon Dieu qu'attendait-il ? Un pays, peu importe lequel, une dictature, peu importe laquelle, et trois hommes emprisonnés arbitrairement. Aucun repère géographique ou historique précis n'est donné. Une variété de situations, d'images, de rêves, de fantômes, de souvenirs, d'assemblages de fragments, confèrent à ce roman un climat envoûtant. Un jeu constant entre l'imaginaire et la réalité, voire la cruauté, intrigue puis saisit le lecteur. Restera aussi la figure bouleversante de Mona, prête à tout pour sauver son amant."

Journal Entry 2 by GLAROS at Larissa / Λάρισα, Larisa Greece on Sunday, December 01, 2019

Released 1 mo ago (12/2/2019 UTC) at Larissa / Λάρισα, Larisa Greece

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Avec mes meilleurs voeux pour les fêtes et la nouvelle année 2020 ������

Journal Entry 3 by wingC-Maupinwing at Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Saturday, December 07, 2019
Quelle surprise ! Ce joli livre à découvrir et tant de surprises l'accompagnant !

Journal Entry 4 by wingC-Maupinwing at Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Saturday, December 07, 2019
Il faut ouvrir le joli sac !

Journal Entry 5 by wingC-Maupinwing at Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Saturday, December 07, 2019
Et dans le sac encore un paquet à ouvrir !
Il contenait deux petites chouettes d'Athéna, dorées (elles sont petites mais on les voit quand même sur la photo, au centre)
me permettra de commencer mon défi "les écrivains du monde, l'auteur vit à Paris, longitude 2°21'07"

Journal Entry 6 by wingC-Maupinwing at Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Tuesday, January 07, 2020
Un très joli petit livre.
J'ai eu beaucoup de mal au début, avec le style haché, les sauts dans le temps. On comprend bien que l'on se trouve dans les pensées d'un personnage, mais lequel ? Quand ?
Petit à petit les choses s'éclaircissent et quand on a compris, tout s'enchaîne.
Mais quel arbitraire ! Quelles atrocités ! C'est une peinture cruelle mais sans doute réaliste d'un régime totalitaire et de la méfiance qui s'instaure entre les prisonniers.

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.