Merveilleuses

by Catherine Hermary-Vieille | Literature & Fiction |
ISBN: 2253176443 Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 6/10/2014
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
3 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Tuesday, June 10, 2014
L'incroyable aventure que voilà, à la portée de toutes & tous.
Longue vie au bookcrossing :)
Débusquez la part de fantastique qui se cache dans la vie quotidienne !
Aux confins de l'histoire et du roman. Reçu de Qalaat.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Wednesday, August 06, 2014
Brest, 1779. Puis Paris, Bordeaux, 1789, 1794... La Révolution. Très vivant et en pleine tourmente révolutionnaire, ce magnifique roman suit le destin des Beauharnais, de Thérésia Cabarrus, entre amours et désamours, Terreur et volupté. Un chapitre sur les geôles de la Terreur rappelle les peintures thématiques dont L'Appel des dernières victimes de la Terreur. Mode et charme, politique et guerre, tous ces ingrédients détonants composent le puzzle de ce roman historique.
Lien avec la Suisse: Germaine Necker, fille de Jacques Necker, va vivre à Coppet près de Nyon et de Genève.

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Thursday, August 07, 2014
Bonaparte commence à faire parler de lui (1795).
p.202: Le premier avril (1795), la jolie Elise Lange menait une action d'éclat qui avait tenu en haleine ses amies et rivales... elle avait décidé de remonter les Champs-Elysées en ne portant qu'une jupe transparente et des sandales à la romaine. On l'avait applaudie, huée, et le charivari était tel qu'à peine devant les Tuileries, la police avait dû intervenir au milieu des éclats de rire et des lazzis. Quoique ce roman historique recèle un large éventail de situations, l'une cocasse - je pense aux "habits labiles" du Maître et Marguerite de Mikhaïl A. Boulgakov - d'autres marquées au coin de l'élégance et du luxe, tandis qu'un peu comme dans La Méridienne, les passions et affairs des un/e/s se vivent au coeur d'une tourmente politique: chute de Robespierre, avènement du Directoire, émeutes sanglantes, intrigues politiques, dépréciation des assignats, etc. Catherine Hermary-Vieille réussit ma foi bien à placer les Merveilleuses - et les muscadins - dans le contexte orageux des dernières années du 18e siècle. On peut de plus - ce qui revêt toute son importance dans un ouvrage articulé autour du bon goût, de la mode, de la mise en scène de soi comme art et raison de vivre - se représenter les tissus et décors, robes et tentures, intérieurs et meubles souvent perceptibles comme une réaction contre les laideurs des rues qui ne sentent pas l'eau de rose, bref, on a une idée très picturale de ce cadre de vie hors normes. L'écrivaine rappelle l'extraordinaire et de ce fait forcément extravagant appétit de vie qui éclate tel un ecballium à la fin de la Terreur.
De la jubilation, il y en a donc au fil des pages.
Me voilà en plein dans ces années folles que je connaissais si mal.

Et la Suisse en 1795 vivait sans s'en douter la fin d'une ère. Car en 1798, le bouillant Bonaparte envahissait la Suisse. Genève allait être érigée en préfecture du département du Léman. Et au début du 19e siècle, Dominique Vivant-Denon alors en mission à Genève y a remarqué un jeune et talentueux sculpteur: il lui a permis de se former à Paris. Ce sculpteur deviendra connu sous le nom de James Pradier.

Venez, cher... Nous n'avons que quelques pas à faire. Il vous suffira d'ouvrir les yeux.
(Romain Gary, Lady L.)

Journal Entry 4 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Thursday, August 07, 2014
p.373, réception donnée par Ouvrard en son château de Raincy. Suit une description éclatante et pétillante, incroyable (et merveilleuse): tables dressées dans une grande orangerie pavée de marbre où s'épanouissaient neuf cent cinquante orangers chargés de fruits ! Vrai pays de cocagne ! Au milieu, dans un bassin au fond couvert de sable doré, évoluaient les poissons exotiques les plus rares et les plus colorés. Après le dîner, les convives passèrent dans les salons d'hiver. Et aux quatre coins de cette véranda s'offraient à la vue des bassins de marbre en forme de coquille, d'où jaillissaient des fontaines de punch, de sirop d'orgeat...
p.417, Joséphine s'était rendue à contrecoeur aux Tuileries... Mais l'aménagement des pièces l'avait stimulée. Elle voulait les meubler à la dernière mode: des sièges "retour d'Egypte" à têtes de sphinx, des fauteuils aux dossiers à crosses recouverts de satin jaune... Et plus loin: quantité de miroirs sans encadrement, drapés de soie, vases de Sèvres...
Bonaparte en Egypte; le coup d'Etat du 18 brumaire; le désamour entre Joséphine de Beauharnais et le premier consul; Aboukir; Mondovi; le pont d'Arcole; l'exécution de Gracchus Babeuf... Pendant les amours et les oaristys, les batailles continuent.

Ces 5 ans 1/2 flamboyants, de l'été 1794 (thermidor) à début 1800, Catherine Hermary-Vieille les a rallumés pleins feux, sans calembredaines, aussi y a-t-il de quoi aborder ce récit romanesque empreint d'histoire(s) avec enthousiasme.

Journal Entry 5 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Wednesday, October 01, 2014
Je confirme que ce livre flamboie et chatoie. Il a brillamment remonté mon moral durant un "été quatorze" que je ne risque pas d'oublier...
Je l'enverrai dès que possible à la personne qui a vraisemblablement gagné la tombola d'octobre 2014 (gagné ? ou servi d'alibi ? disons que j'ai l'impression que c'est la personne qui a gagné, mais on le saura petit à petit ce mois-ci)

Journal Entry 6 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Wednesday, October 01, 2014

Released 6 yrs ago (10/2/2014 UTC) at Genève, Genève Switzerland

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Je n'ai pas sélectionné des "précisions de lieu" pour préserver le suspense :)
Aucun schtroumpf grognon à l'horizon, c'est sûr !




Bravo, vous venez de capturer un livre !
N’hésitez pas à ajouter un commentaire sur le site du bookcrossing. Soit maintenant, pour dire ce que vous comptez faire de ce livre, soit après l’avoir lu, quand vous voulez.
Des questions ? Allez sur http://www.wikibookcrossing-fr.eu ou sur le forum 17 http://www.bookcrossing.com/forum/17 du site du bookcrossing.
Bonne nouvelle, le bookcrossing est ouvert à tout le monde, qu’on lise peu ou beaucoup, qu’importe.

Si vous voulez à votre tour enregistrer et libérer des livres, il faudra que vous deveniez membre. Après, il n’y a pas de règles en béton, évitez seulement de libérer des livres dans des endroits qui poseraient des problèmes de sécurité, aéroports par exemple – attention aux endroits où passent des équipes de nettoyage, évitez les malls et autres centres commerciaux à galeries. Fiez-vous à votre bon sens, en somme.

En explorant le domaine du bookcrossing, vous découvrirez vite ses multiples aspects. Défis thématiques, lâchers «massifs», jeux, tombolas, etc. Je ne vais pas tout dire pour que vous puissiez encore être surpris/e.

Nous nous rencontrerons peut-être – qui sait ?

Journal Entry 7 by sarousse at Asnières-sur-Seine, Ile-de-France France on Saturday, October 18, 2014
Wouah, choix parfait Souram !
J'adore les histoires de femmes, les romans historiques, les petits secrets ! Ce livre regroupe tout ça. J'ai hâte de le lire ! Merci !

6 avril 2015 : j'ai beaucoup aimé ce livre. Je me rends compte que je ne connaissais rien de Joséphine. Ni de l'histoire à cette époque là d'ailleurs. Ca doit arriver en fin d'année au programme d'histoire...
Merci souram !

Journal Entry 8 by sarousse at Asnières-sur-Seine, Ile-de-France France on Thursday, July 09, 2015
Joséphine part en voyage jusqu'à la gagnante de la tombola de juillet.

Journal Entry 9 by atlantide_book at Philippeville, Namur / Namen Belgium on Thursday, October 20, 2016
Honte sur moi !!!!

J'ai reçu ce livre il y a un an dans le cadre de la tombola de juillet 2015...
et je remarque que je n'ai pas encodé de JE :( hoouuu

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.