Fight Club

by Chuck Palahniuk | Literature & Fiction |
ISBN: 2070422402 Global Overview for this book
Registered by brice of Jacou, Languedoc-Roussillon France on 1/6/2004
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
9 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by brice from Jacou, Languedoc-Roussillon France on Tuesday, January 06, 2004
Et on continue dans la catégorie des livres étranges et novateurs. Livre qui a inspiré le film du même nom, Fight Club est sensiblement différent. Il montre d'avantages le malaise du mâle masculin et de la société libérale qui met à la marge ses plus fidèles partisans.

Journal Entry 2 by brice from Jacou, Languedoc-Roussillon France on Wednesday, January 07, 2004
Dejà inscrit sur le ring :
- ClonedAgain
- da-chronic
- Vo2
- nobodysperfect
- tit-vinz
- tweesty
- tonyb
- Artic
- Indinette
...

Et retour à l'envoyeur avant prochaine libération...

Journal Entry 3 by brice at chez un autre bookcrosser in n/a, France -- Controlled Releases on Monday, January 12, 2004
Released on Monday, January 12, 2004 at chez un autre bookcrosser in Apremont, France Controlled Releases.

Bookring envoyé chez ClonedAgain.

Journal Entry 4 by ClonedAgain from Le Havre, Haute-Normandie France on Friday, January 16, 2004
Reçu hier, je l'attaque dès que j'ai fini Generation X (pfiou, si je vire pas barjo avec tout ça...)

Journal Entry 5 by ClonedAgain from Le Havre, Haute-Normandie France on Tuesday, February 17, 2004
J'adore. On se rend compte à quel point le film est une bonne adaptation. Bien entendu, le livre est plus profond par certains côtés, et ça secoue vraiment.
C'est très drôle, violent, angoissant, émouvant.
A faire lire à ceux qui ne savent pas quoi faire de leur vie ?

La traduction est potable mais ça doit être intéressant d'avoir la VO quand même.

Journal Entry 6 by ClonedAgain at Bookring in n/a, Bookring -- Controlled Releases on Friday, February 20, 2004
Released on Friday, February 20, 2004 at Bookring in n/a, Bookring Controlled Releases.

Envoyé hier à Da-Chronic.

Journal Entry 7 by da-chronic from Paris, Ile-de-France France on Tuesday, March 02, 2004
Bien reçu hier au retour de mes vacances, un retour en douceur vers le bookcrossing, je vais accélérer la lecture de ma PAL pour m'occuper de fight club

Journal Entry 8 by da-chronic from Paris, Ile-de-France France on Friday, April 09, 2004
Comment parler du fight club alors qu'il est interdit de parler du fight club ou encore du projet chaos.
Je suis da-chronic l'esprit critique sans critique.
Tout ce que je peux dire c'est qu'ayant vu le film je ne pouvais inventer des visages aux personnages car je ne voyais que Edward Norton et Brad Pitt dans les rôles clés (comme je ne peux lire Shining sans voir la tête folle de Jack Nicholson).
Allez je vais de ce pas me regarder Fight Club... et surtout ne pas oublier une chose : Il est interdit de parler du fight club

Journal Entry 9 by Vo2 from Paris, Ile-de-France France on Thursday, May 06, 2004
06/05/2004
Youhou !! celui la on peut dire que j'ai envie de le lire :]

23/06/2004
Bon clairement ce livre c'est une bonne grosse claque dans la tête !!
J'ai adoré le Film, J'ai adoré le bouquin. La lecture permet d'ajouter aux nombreuses qualité du film celle d'être un adaptation fidèle. Bien évidemment il y a des adaptations, mais elles ne retire pas ces petites choses qui sont essentielles pour construire les personnages (nonon, je ne pense pas du tout a Harry Potter 3, quoi que ...).

Mais bon, la JE sur le livre n'est pas faite pour causer du film :p

Construit autour des pensées du narrateur, les dialogues ne viennent qu'entrecouper le fil de ses idées.
Beaucoup moins édulcoré que le film, le coté malaise/autodestruction est omniprésent.

J'ai du mal à identifier pourquoi j'ai adoré ce livre, mais, en tout cas c'est la première fois que je mets 10/10 ...

Pour finir je vais vous poser une devinette :
Si Marilyn Monroe était vivante en cet instant, qu'est ce qu'elle serait en train de faire ?
-de donner des coups de griffes au couvercle de son cercueil-

Journal Entry 10 by nobodysperfect from Paris, Ile-de-France France on Saturday, July 03, 2004
raaaaaaah ! yeeees ! miam !enfin ! cool !
je l'ai !!!
je suis en plein Trône de Fer pour l'instant, mais je sens qu'ensuite ce ring va griller la politesse à d'aucuns...

Journal Entry 11 by nobodysperfect from Paris, Ile-de-France France on Friday, July 09, 2004
Je sais cela parce que Tyler sait cela.

Waow. Je n'avais pas vu le film (j'imagine que Brad, c'est Tyler, right ?), donc il m'a fallu attendre les deux tiers du bouquin pour vraiment comprendre à quel point il est bon. Et rempli de quotes : 'Un instant est le maximum qu'on peut jamais atteindre de la perfection', les 'singes de l'espace', et ma phrase préférée : 'n'avais-je donc pas conscience que chacun de nous était un flacon unique, sacré, au caractère unique spécialement spécial ?'...

C'est violent, très violent. C'est noir, très noir. Mais pas vain. Je l'ai dévoré, avec malaise au début (d'autant que pour moi, l'anarchie c'est tout sauf ça), avec fascination tout le temps.
Et cette écriture qui rend tellement compte des pensées, des pensées qui sautent du coq à l'âne, tournent en rond, et reviennent, tout le temps. Cette écriture clinique.
Glaçant et magistral.

Merci Brice !

Passé à Vinz

Journal Entry 12 by tit-vinz on Sunday, September 12, 2004
Jubilatoire ! Palahniuk est un génie !
Par certains côtés, notamment la fin, j'ai préféré le livre au film.
En fait chacun des deux supports apporte quelque chose à l'autre.
Merci Brice pour cette découverte.

A tweesty

Journal Entry 13 by tweesty from Paris, Ile-de-France France on Thursday, September 16, 2004
ho ho ho ! Je crois que celui-là ne va pas rester longtemps sur la PAL ! Merci Vinz !

Journal Entry 14 by tweesty from Paris, Ile-de-France France on Thursday, November 04, 2004
J'avais déjà le film génial, mais là... whaouw ! Une grosse claque. J'adore (non je ne suis pas maso, enfin je ne crois pas...)
Je n'ai rien de plus à ajouter que ce qui a été dit avant, sauf peut-être que je vais sûrement revisionner le dvd ce soir. Merci brice.

C'est au tour de tonyb maintenant !

Journal Entry 15 by tonyb from Lyon, Rhône-Alpes France on Tuesday, November 09, 2004
récupéré à l'occasion du RV mensuel du mardi au PC.
que du bonheur en perspective à lire les précédents commentaires.

Journal Entry 16 by tonyb from Lyon, Rhône-Alpes France on Saturday, November 20, 2004
fini ce matin.
je suis très partagé sur ce livre. je l'ai dévoré. C Palahnuik est très doué. j'adore quelques idées du scénario et notamment la fin mais le fascisme pour sortir de la société de consommation... bof.
j'ai détesté le style sans doute reflet de la santé mentale du narrateur.
mais bon, on peut être rebelle et/ou provocateur et avoir du style.

la mise à plat de ces réflexions a affiné mon opinion.
finalement ce n'est qu'une baudruche et en dehors des bonnes idées, il ne me restera pas grand chose dans quelques temps.
je crois que ce qui me manque le plus de ce roman est l'absence totale de référence culturelle.

ou alors je suis devenu un vieux con et c'est trop jeune, trop violent pour moi.
et si il ne faut pas parler du fight club: c'est parce que il n'y a pas tant que ça a en dire. peut être ?

edit: je suis perplexe vis à vis de la JE que je n'ai pas remercié brice pour ce ring !

laissé au PC à destination d'artic ce 14/12. pour le Rv mensuel des Bxers parisiens.

Journal Entry 17 by Artic from Paris, Ile-de-France France on Friday, January 07, 2005
BOUM!
Quelle tuerie!
Et là comme je regrette d'avoir vu le film avant... A part pour le plaisir d'avoir vu la tronche de Brad pendant tout la lecture...
" Nous sommes les enfants oubliés de l'histoire, nous n'avons pas eu de grande guerre ni de grande crise. Notre guerre est spirituelle. La grande crise c'est nos existences ."
Après pour ce qui est de l'analyse de fond je ne crois pas que ce soit le fascisme qui est proné là dessous, et même si "Dans le projet Chaos personne n'a de nom" je retiens surtout la critique du design suédois (MDR!!!) et de notre société matriarcale (sic).
Une dernière chose, respect à Fincher parcequ'en refermant le livre je me suis dit "c'est une balle!", mais j'aurai été bien en êine d'en faire un film. Et encore moins le semi chef d'oeuvre qu'il nous a pondu.
Merci Brice.
@Vo2 : elle gratterai son cercueil avec ses ongles. E-NO-RM-E

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.