Une adoration

by Nancy Huston | Literature & Fiction |
ISBN: 2742743510 Global Overview for this book
Registered by andras of Lyon, Rhône-Alpes France on 12/19/2003
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
10 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Friday, December 19, 2003
J'avais été un peu déçu par le précédent livre de Nancy Huston : Dolce Agonia. Avec celui-ci Nancy retrouve son formidable talent de conteuse (L'empreinte de l'ange, Instruments des ténèbres, etc.) et nous entraine dans le Berry sur la trace d'un comédien-magicien Cosmo et nous fait littéralement vivre la vie des gens qui l'entourent, pour le meilleur et quelque fois pour le pire. Encore une fois chez Nancy Huston, aucune concession n'est de mise. Ce qui doit être dit ou fait sera dit et fait. Et magnifiquement retranscrit par la romancière.

Un bookring est organisé avec :
- Indinette
- Dakro
- Vo2
- Scruinize
- Nob
- Lesezeichen (je peux le lui envoyer)

a priori dépôt des livres au PC. Départ le 19 janvier.

Journal Entry 2 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Monday, January 19, 2004
Le bookring est lancé. J'ai laissé ce jour (lundi 19 janvier 2004) le livre au PC (Le Petit Châtelet à Paris Les Halles), au sous-sol sur l'étagère dédiée à cet effet. A toi Indinette !

Journal Entry 3 by indinette from Paris, Ile-de-France France on Friday, January 30, 2004
Retrouvé un PC dans un bel emballage, hum !
Je l'ai lu en une nuit, et j'ai vraiment beaucoup aimé ! Je ne veux pas donner des indices sur l’histoire, pour ne pas gacher le plaisir des autres.
La façon de raconter est à la fois originale est très agréable. J’ai aussi apprécié les pointes d’humour (don juan, par ex).
Merci Andras, de m’avoir fait découvrir ce livre.

Indinette.

Je le laisse au PC pour da-chronic (30/01/2004)

Journal Entry 4 by da-chronic from Paris, Ile-de-France France on Saturday, January 31, 2004
Reçu d'Indinette hier soir, avec en prime un résumé enthousiaste de sa part, qui peut se résumer à "Génial, il faut le lire en urgence". Je vais donc respecter ce commandement ;-)

Journal Entry 5 by da-chronic from Paris, Ile-de-France France on Saturday, March 13, 2004
Adoration d'une Adoration par un BC
10 sur 10 et c'est juste car il faut fixer un plafond pour noter Nancy Huston.
J'ai adoré c'est une grande découverte pour moi, pour faire simple il faut le lire, et je comprends pourquoi Andras ne voit que par N.H.

Merci pour ce très bon moment. Je vais le déposer au PC dans la journée pour Vo2

Journal Entry 6 by Vo2 from Paris, Ile-de-France France on Wednesday, March 17, 2004
17/03/2004
Récupéré hier soir au PC.

17/05/2004
Bon, il en fallait bien un qui n'aime pas après des JE si positives :p
Forcément, c'est moi qui m'y colle.

Une Adoration est le 2ème Nancy Houston qui me passe dans les mains, après Trois fois septembre.

Une Adoration est construit autour de l'audition des différents protagonistes de l'histoire. Chacun prenant la parole quand il lui semble que ce soit son tour mais ne discutant pas entre eux : il racontent à 'Votre Honneur' leur Histoire et leurs liens avec Cosmo (voir la JE d'Andras).

Je me demande si tous les bouquins de NH sont construit sur le même modèle ... à savoir une succession d'énoncés qui apportent petit à petit les infos pour comprendre le pourquoi du comment de quelquechose qu'on arrive à deviner au fur et à mesure de la lecture : des lettres d'un journal intime (3*Septembre) ou encore l'audition (façon tribunal) de Une Adoration.

Ceci dit, la lecture de ce livre a été plutôt fastidieuse ... sans pour autant être capable d'expliquer pourquoi je n'ai pas du tout accroché et je me suis vairment forcé à terminer.
A si, il y a quelque chose, qui dès le début m'a gonflée : Acte Sud (l'éditeur) à fabriqué un livre plutôt beau avec un papier épais, strié et agréable à manipuler ... mais le format est ... nul.
Je m'explique, le bouquin est tout en hauteur (voir les photos dans les JE précédentes) et, surtout, très étroit.
Je n'ai pas le livre sous les yeux, mais il me semble que le nombre moyen de mots à la ligne doit tourner autour de 5-6.
C'est peu, lire un livre imprimé format colonne de journal, c'est chiant, surtout quand il y a des césures 1 ligne sur 2.

Je ne regrette pas (loin de là) sa lecture, mais je crois que je ne ferais pas l'effort de lire d'autres livres de NH.

Journal Entry 7 by scruinize from Paris, Ile-de-France France on Tuesday, May 18, 2004
Vo2 me l'a quasi jeté au visage !!! mais c'est pas qu'il n'aime pas ce bouquin mais parce qu'il est jaloux des papillons qui volent sur mon T-shirt ...

23/07 : du bon, du très bon Nancy Huston ! Comme toujours, on accède à l'intime de chaque personnage, sans voyeurisme, sans concession. Tout simplement poignant.
Je le dépose demain au PC pour la gente Nob'

Journal Entry 8 by nobodysperfect from Paris, Ile-de-France France on Monday, July 26, 2004
remis par dame Scru herself...
et maintenant, ô surprise : hop, sur la PAL! *pofboufpafbom* <- bruit de la PAL qui agonise en s'effondrant par terre...
je sors de l'éboulement et je reviens...

Journal Entry 9 by nobodysperfect from Paris, Ile-de-France France on Saturday, August 07, 2004
Une adoration, j'ai adoré ! (facile, mais vrai)
la délicatesse, la complexité, la violence des émotions, tout est là... 'rien de ce qui est humain ne m'est étranger'... voila ce qu'on demande à un vrai bon grand beau roman...
des mots vrais, une histoire forte, des personnages dont on connaît le coeur, les tripes, le sang, de l'intelligence et une écriture fluide, qui emporte et conquiert... que demander de plus ?
Merci Nancy, merci Andras !
(moi aussi, je veux rencontrer Cosmo !)
Je le garde encore un peu, pour noter ce que je me suis promis de noter (et notamment la mangifique conversation entre Cosmo et la petite Fiona, malade), et Une adoration ira voir comment ça va vers chez Lesezeichen...

23.08.04 : expédié en tarif 'livres-brochures', le livre est censé arriver 'par bateau', ce qui nous a fait éclater de rire, avec la postière...

Journal Entry 10 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Wednesday, August 11, 2004
ravi de lire que tu as rejoint la secte des adorateurs de Cosmo, Nob ;-)

Journal Entry 11 by lesezeichen from Düsseldorf, Nordrhein-Westfalen Germany on Saturday, September 04, 2004
Bien arrivé! Au fait il semble que le livre est déjà arrivé il y a quelques jours mais apparemment il n'est pas rentré dans ma boîte à cause des bonbons (merci :-) Comme j'ai beaucoup aimé les autres livres de NH que j'ai lus j'ai bien hâte de lire celui-ci. Je vous tiens au courant. Merci!

Journal Entry 12 by lesezeichen from Düsseldorf, Nordrhein-Westfalen Germany on Monday, September 13, 2004
Quel livre adorable! (pardon mais le mot me paraît si juste)
Lu (presque) d'un trait il m'a laissé éblouie par l'ingeniosité de la forme, la beauté du style et l'immédiateté du récit. Incroyable comment le personnage de Cosmo prend forme petit à petit à travers les témoignages des autres. Un petit passage - parmi tant d'autres - qui m'a particuliérement charmée, c'est celui où Cosmo et Fiona se trouvent près de la passerelle et discutent de la couleur des feuilles.
Merci Andras, c'était une lecture hors du commun.
Je ferai suivre à pouniette sous peu.

Edit 15.09.: C'est parti!

Journal Entry 13 by pouniette from Paris, Ile-de-France France on Thursday, September 23, 2004
je l ai bien reçu mais enregistré un peu tard
merci beaucoup pour la carte
et encore désolée du retard

Journal Entry 14 by pouniette from Paris, Ile-de-France France on Wednesday, May 25, 2005
Bon que dire, je suis un peu septique, au début (les 150 premières pages) j'ai vraiment eu du mal à accrocher, probablement à cause de la forme du récit, et puis en suite plouf, çà va mieux, et j'ai pris vraiment du plaisir, à lire cette histoire glauque...
Les personnages sont finement humains et névrosés, voire totalement névropathes.....
J'ai vraiment beaucoup aimé le fait que les personnes tout d'abord par l'intermédiaire de leur récit retourne dans le passé, et on voyage dans le temps avec eux, en les "voyant" vieillir, et que même la mort ne peut interdire à quelqu'un de témoigner.
Bon je préfère quand même largement l'empreinte de l'ange, mais le titre de celui-ci est quand même très bien trouvé, fin et pointu.
Retour à son propriétaire.

Journal Entry 15 by andras from Lyon, Rhône-Alpes France on Wednesday, May 25, 2005
Merci beaucoup Pouniette pour nous avoir livré une très "fine" analyse de ce texte (je reprends un de tes adjectifs). J'ai bien aimé que tu mettes en relief le traitement du temps dans le roman et pour appuyer ta remarque, voici un extrait d'un texte, intitulé "Les enfants de Simone de Beauvoir" que Nancy Huston a écrit pour une revue en 1983, donc à ses débuts de romancière, et qu'on peut trouver dans le recueil "Désirs et Réalités - textes choisis 1978 - 1994".

"Si pour ma part j'ai été frappée par les thèmes du temps et de l'anti-maternel chez Beauvoir, c'est que j'ai longtemps eu des obsessions identiques. Moi non plus, je ne voulais pas d'enfants; c'est un choix qui fut le mien etque j'ai défendu avec tant de fougue que je le respecterai toujours. La liberté plus grande du célibataire et surtout de la célibataire, en comparaison des gens mariés, est incontestable. Le temps dont elle dispose - pour travailler, voyager et s'instruire - est objectivement, quantitativement plus important que le temps d'une mère. Mais je me suis aperçu que malgré tout, le temps avait tendance à passer, et que je n'aimais pas sa manière de le faire. [...]
Et si, après quelque dix années de vie de femme adulte-indépendante-célibataire-activiste, j'ai désiré partager ma vie avec un enfant (et aussi avec un homme, mais cela, c'est une autre histoire), ce fut, entre autres raisons, pour changer ce rapport-là au temps. Pour me forcer à accepter une certaine "perte" du temps. Pour apprendre la paresse, la répétition et les temps "morts". Parce qu'un enfant plus qu'aucune autre expérience de la vie humaine, vous confronte et à la nécessite et à la contingence. Quand vous lui mouchez le nez, ce n'est pas parce que c'est la chose qui vous tient le plus à coeur à ce moment là, c'est parce que c'est cela qu'il faut faire. [...] ce sont des "pertes de temps" auxquelles il est impossible de remédier : des moments de vie "insauvables", irracontables, irrécupérables. [...]"

Je crois que finalement Nancy Huston a trouvé le moyen de raconter ces pertes de temps là, en particulier dans "La virevolte", "Instruments de ténèbres", "Prodige", "Une adoration" au milieu d'autres sortes de temps, comme celui de l'artiste, de la création.

Nancy Huston parle aussi de ce thème du temps qui passe, jusqu'à la mort et même au delà dans la serie de 3 interviews qu'elle a donné tout récemment sur RFI dans l'émission "Le livre d'Or", émissions dont vous trouverez l'enregistrement sur cette page.

Merci à tous pour vos notes de lectures !

Released 14 yrs ago (6/13/2005 UTC) at bookring Chez un autre BX in n/a, France -- Controlled Releases

WILD RELEASE NOTES:

RELEASE NOTES:

retour dans sa maison

Journal Entry 17 by Fistule on Wednesday, June 15, 2005
Pouniette m'a conseiller de prendrece livre dont le ring se termine... Donc je le prend...

Journal Entry 18 by Zimzum from Paris, Ile-de-France France on Friday, November 11, 2005
*subtilisé à Pouniette l'espace d'une lecture*

Une belle galerie de personnages, un style de narration qui étonne, qui agace, puis qui captive. Un brin trop de violons, mais parfois, ça fait du bien!

Journal Entry 19 by andras at Lyon, Rhône-Alpes France on Monday, October 23, 2017
Bonjour à tous ! Ca me ferait plaisir de récupérer ce livre. Quelqu'un sait où il est ?

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.