Olga Tokarczuk et Peter Handke reçoivent le Prix Nobel de littérature 2019

Forum » French - Français | Refresh | Search

Sort Options 

Complete Thread

 

Rien d'Olga Togarczuk pour moi malheureusement.
De Peter Handke, je me souviens seulement de La femme gauchère.

 


De Peter Handke, je me souviens seulement de La femme gauchère.


J'en avais vu le film :

https://fr.wikipedia.org/---/La_Femme_gauch%C3%A8re

 

Tamsine 1 mo ago
jamais lu
Si je connais Peter Handke, j'avoue que je n'avais jamais entendu parler de l'auteure polonaise.

 

wingeljwing 1 mo ago
RE: jamais lu
Si je connais Peter Handke, j'avoue que je n'avais jamais entendu parler de l'auteure polonaise.
+1

 

De Peter Handke, j'ai lu un roman, "L'angoisse du gardien de but au moment du penalty" :
https://www.bookcrossing.com/---/7039563/
Hors bookcrossing, j'ai également lu "Outrage au public", une pièce de théâtre qui a fait scandale à l'époque.
Mais rien d'Olga Tokarczuk.

 

Lubiette 1 mo ago
J'ai lu
L'essai sur la fatigue de Peter Handke mais rien d'Olga Tokarczuk dont je découvre le nom aujourd'hui.

 

Je n'ai rien lu de Peter Handke, mais j'ai entendu dire du bien de "L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty".

 

 

Chuis déçu, ils l'ont pas redonné à Modiano :-(

 

la controverse autour des prises de position pro-serbes de Handke au moment de la guerre en Yougoslavie et après:
https://www.nouvelobs.com/---/peter-handke-le-prix-nobel-pour-un-trou-du-cul-pro-serbe.html

 

la controverse autour des prises de position pro-serbes de Handke au moment de la guerre en Yougoslavie et après:
https://www.nouvelobs.com/---/peter-handke-le-prix-nobel-pour-un-trou-du-cul-pro-serbe.html

oui justement . dans un des articles lus ces derniers jours , Peter Handke était signalé comme possible - mais peu probable- lauréat, à cause de ses prises de position.

 

la controverse autour des prises de position pro-serbes de Handke au moment de la guerre en Yougoslavie et après:
https://www.nouvelobs.com/---/peter-handke-le-prix-nobel-pour-un-trou-du-cul-pro-serbe.html

oui justement . dans un des articles lus ces derniers jours , Peter Handke était signalé comme possible - mais peu probable- lauréat, à cause de ses prises de position.


Je trouve étonnant qu'il ait eu le Nobel malgré ses prises de position en faveur de Milosevic.

 

wingVIV-VIVENEFwing 1 mo ago
Rien lu
Et rien envie de lire

 

J' ai lu le livre d' Olga Tokarrczuk "Dieu, le temps,les hommes et les anges"
https://www.bookcrossing.com/---/14843056
Une auteur que j' ai adoree mais je n' ai trouve en Grece aucun autre de ses livres
ni en grec ,ni en francais circuler.


Quant a Peter Handtke J' ai lu depuis longtemps pas mal de livres quand je n' etais pas encore une bookcrosseuse et je ne sais pas ou sont ses livres pour ecrire leurs liens. Peut etre ils sont a' Athenes a mon appartement ou mon neveu habite avec sa famille .Quand j' y vais je vais les chercher.

 

Pour les cinéphiles, je me souviens tout à coup que Handke a écrit beaucoup pour le cinéma, mettant même en scène certains de ses films, et collaborant notamment avec Wim Wenders pour lequel il a écrit le scénario du mythique "Les ailes du désir".

 

Pour les cinéphiles, je me souviens tout à coup que Handke a écrit beaucoup pour le cinéma, mettant même en scène certains de ses films, et collaborant notamment avec Wim Wenders pour lequel il a écrit le scénario du mythique "Les ailes du désir".


https://youtu.be/deFSC741coQ

Où on entend ce beau et fameux poème de Handke :

Lorsque l'enfant était enfant, il marchait les bras ballants...
Il voulait que le ruisseau soit une rivière un fleuve et
que cette flaque d'eau soit la mer...
Lorsque l'enfant était enfant, il ne savait pas qu'il était enfant.
Pour lui tout avait une âme,
Et toutes les âmes n'en faisaient qu'une.
Lorsque l'enfant était enfant, il n'avait d'opinion sur rien, il n'avait pas d'habitudes...
Souvent il s'asseyait en tailleur, partait en courant...
Il avait une mèche rebelle
Et ne faisait pas de mines quand on le photographiait...
Lorsque l'enfant était enfant
Vint le temps des questions comme celle ci :
Pourquoi est-ce que je suis moi?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas toi?
Pourquoi est-ce que je suis ici?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas ailleurs?
Quand a commencé le temps?
Et où finit l'espace?
La vie sur le soleil n'est-elle rien d'autre qu'un rêve?
Ce que je vois, ce que j'entends
Ce que je sens
N'est-ce pas simplement l'apparence d'un monde devant le monde?
Est-ce que le mal existe véritablement?
Est-ce qu'il y a des gens qui sont vraiment mauvais?
Comment se fait-il que moi qui suis-moi,
Avant que je devienne, je n'étais pas
Et qu'un jour moi qui suis moi
Je ne serais plus ce moi que je suis.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les pommes et le pain suffisaient à le nourrir,
Et il en est toujours ainsi.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les baies tombaient dans sa main comme seule tombent des baies,
Les noix fraîches lui irritaient la langue,
Et c’est toujours ainsi.

Sur chaque montagne, il avait le désir d’une montagne encore plus haute,
Et dans chaque ville, le désir d’une ville plus grande encore,
Et il en est toujours ainsi.
Dans l’arbre, il tendait les bras vers les cerises , exalté
Comme aujourd’hui encore,
Etait intimidé par les inconnus et il l’est toujours,
Il attendait la première neige et il l’attend toujours.

Lorsque l’enfant était enfant il a lancé un bâton contre un arbre, comme une lance,
Et elle y vibre toujours."

 

Pour les cinéphiles, je me souviens tout à coup que Handke a écrit beaucoup pour le cinéma, mettant même en scène certains de ses films, et collaborant notamment avec Wim Wenders pour lequel il a écrit le scénario du mythique "Les ailes du désir".


https://youtu.be/deFSC741coQ

Où on entend ce beau et fameux poème de Handke :

Lorsque l'enfant était enfant, il marchait les bras ballants...
Il voulait que le ruisseau soit une rivière un fleuve et
que cette flaque d'eau soit la mer...
Lorsque l'enfant était enfant, il ne savait pas qu'il était enfant.
Pour lui tout avait une âme,
Et toutes les âmes n'en faisaient qu'une.
Lorsque l'enfant était enfant, il n'avait d'opinion sur rien, il n'avait pas d'habitudes...
Souvent il s'asseyait en tailleur, partait en courant...
Il avait une mèche rebelle
Et ne faisait pas de mines quand on le photographiait...
Lorsque l'enfant était enfant
Vint le temps des questions comme celle ci :
Pourquoi est-ce que je suis moi?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas toi?
Pourquoi est-ce que je suis ici?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas ailleurs?
Quand a commencé le temps?
Et où finit l'espace?
La vie sur le soleil n'est-elle rien d'autre qu'un rêve?
Ce que je vois, ce que j'entends
Ce que je sens
N'est-ce pas simplement l'apparence d'un monde devant le monde?
Est-ce que le mal existe véritablement?
Est-ce qu'il y a des gens qui sont vraiment mauvais?
Comment se fait-il que moi qui suis-moi,
Avant que je devienne, je n'étais pas
Et qu'un jour moi qui suis moi
Je ne serais plus ce moi que je suis.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les pommes et le pain suffisaient à le nourrir,
Et il en est toujours ainsi.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les baies tombaient dans sa main comme seule tombent des baies,
Les noix fraîches lui irritaient la langue,
Et c’est toujours ainsi.

Sur chaque montagne, il avait le désir d’une montagne encore plus haute,
Et dans chaque ville, le désir d’une ville plus grande encore,
Et il en est toujours ainsi.
Dans l’arbre, il tendait les bras vers les cerises , exalté
Comme aujourd’hui encore,
Etait intimidé par les inconnus et il l’est toujours,
Il attendait la première neige et il l’attend toujours.

Lorsque l’enfant était enfant il a lancé un bâton contre un arbre, comme une lance,
Et elle y vibre toujours."

C'est très beau, merci GLAROS.

 

Pour les cinéphiles, je me souviens tout à coup que Handke a écrit beaucoup pour le cinéma, mettant même en scène certains de ses films, et collaborant notamment avec Wim Wenders pour lequel il a écrit le scénario du mythique "Les ailes du désir".


https://youtu.be/deFSC741coQ

Où on entend ce beau et fameux poème de Handke :

Lorsque l'enfant était enfant, il marchait les bras ballants...
Il voulait que le ruisseau soit une rivière un fleuve et
que cette flaque d'eau soit la mer...
Lorsque l'enfant était enfant, il ne savait pas qu'il était enfant.
Pour lui tout avait une âme,
Et toutes les âmes n'en faisaient qu'une.
Lorsque l'enfant était enfant, il n'avait d'opinion sur rien, il n'avait pas d'habitudes...
Souvent il s'asseyait en tailleur, partait en courant...
Il avait une mèche rebelle
Et ne faisait pas de mines quand on le photographiait...
Lorsque l'enfant était enfant
Vint le temps des questions comme celle ci :
Pourquoi est-ce que je suis moi?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas toi?
Pourquoi est-ce que je suis ici?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas ailleurs?
Quand a commencé le temps?
Et où finit l'espace?
La vie sur le soleil n'est-elle rien d'autre qu'un rêve?
Ce que je vois, ce que j'entends
Ce que je sens
N'est-ce pas simplement l'apparence d'un monde devant le monde?
Est-ce que le mal existe véritablement?
Est-ce qu'il y a des gens qui sont vraiment mauvais?
Comment se fait-il que moi qui suis-moi,
Avant que je devienne, je n'étais pas
Et qu'un jour moi qui suis moi
Je ne serais plus ce moi que je suis.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les pommes et le pain suffisaient à le nourrir,
Et il en est toujours ainsi.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les baies tombaient dans sa main comme seule tombent des baies,
Les noix fraîches lui irritaient la langue,
Et c’est toujours ainsi.

Sur chaque montagne, il avait le désir d’une montagne encore plus haute,
Et dans chaque ville, le désir d’une ville plus grande encore,
Et il en est toujours ainsi.
Dans l’arbre, il tendait les bras vers les cerises , exalté
Comme aujourd’hui encore,
Etait intimidé par les inconnus et il l’est toujours,
Il attendait la première neige et il l’attend toujours.

Lorsque l’enfant était enfant il a lancé un bâton contre un arbre, comme une lance,
Et elle y vibre toujours."

Très beau!

 

Pour les cinéphiles, je me souviens tout à coup que Handke a écrit beaucoup pour le cinéma, mettant même en scène certains de ses films, et collaborant notamment avec Wim Wenders pour lequel il a écrit le scénario du mythique "Les ailes du désir".


https://youtu.be/deFSC741coQ

Où on entend ce beau et fameux poème de Handke :

Lorsque l'enfant était enfant, il marchait les bras ballants...
Il voulait que le ruisseau soit une rivière un fleuve et
que cette flaque d'eau soit la mer...
Lorsque l'enfant était enfant, il ne savait pas qu'il était enfant.
Pour lui tout avait une âme,
Et toutes les âmes n'en faisaient qu'une.
Lorsque l'enfant était enfant, il n'avait d'opinion sur rien, il n'avait pas d'habitudes...
Souvent il s'asseyait en tailleur, partait en courant...
Il avait une mèche rebelle
Et ne faisait pas de mines quand on le photographiait...
Lorsque l'enfant était enfant
Vint le temps des questions comme celle ci :
Pourquoi est-ce que je suis moi?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas toi?
Pourquoi est-ce que je suis ici?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas ailleurs?
Quand a commencé le temps?
Et où finit l'espace?
La vie sur le soleil n'est-elle rien d'autre qu'un rêve?
Ce que je vois, ce que j'entends
Ce que je sens
N'est-ce pas simplement l'apparence d'un monde devant le monde?
Est-ce que le mal existe véritablement?
Est-ce qu'il y a des gens qui sont vraiment mauvais?
Comment se fait-il que moi qui suis-moi,
Avant que je devienne, je n'étais pas
Et qu'un jour moi qui suis moi
Je ne serais plus ce moi que je suis.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les pommes et le pain suffisaient à le nourrir,
Et il en est toujours ainsi.
Lorsque l’enfant était enfant,
Les baies tombaient dans sa main comme seule tombent des baies,
Les noix fraîches lui irritaient la langue,
Et c’est toujours ainsi.

Sur chaque montagne, il avait le désir d’une montagne encore plus haute,
Et dans chaque ville, le désir d’une ville plus grande encore,
Et il en est toujours ainsi.
Dans l’arbre, il tendait les bras vers les cerises , exalté
Comme aujourd’hui encore,
Etait intimidé par les inconnus et il l’est toujours,
Il attendait la première neige et il l’attend toujours.

Lorsque l’enfant était enfant il a lancé un bâton contre un arbre, comme une lance,
Et elle y vibre toujours."


Très beau poème.
Wim Wenders a en effet adapté au cinéma des œuvres de Handke.

 

 

En allemand:

Als das Kind Kind war,

wußte es nicht, daß es Kind war,

alles war ihm beseelt,

und alle Seelen waren eins.



Als das Kind Kind war,

war es die Zeit der folgenden Fragen:

Warum bin ich ich und warum nicht du?

Warum bin ich hier und warum nicht dort?

Wann begann die Zeit und wo endet der Raum?

Ist das Leben unter der Sonne nicht bloß ein Traum?

Ist was ich sehe und höre und rieche

nicht bloß der Schein einer Welt vor der Welt?

Gibt es tatsächlich das Böse und Leute,

die wirklich die Bösen sind?

Wie kann es sein, daß ich, der ich bin,

bevor ich wurde, nicht war,

und daß einmal ich, der ich bin,

nicht mehr der ich bin, sein werde?

 

σας ευχαριστώ.

 

...j'ai lu "Die Angst des Tormanns beim Elfmeter" (L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty) de Péter Handke. Ensuite, j'ai proposé en classe ce livre comme "lecture pour tout le monde pour pouvoir en discuter ensuite" - mais le prof n'a pas voulu...

 

...j'ai lu "Die Angst des Tormanns beim Elfmeter" (L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty) de Péter Handke. Ensuite, j'ai proposé en classe ce livre comme "lecture pour tout le monde pour pouvoir en discuter ensuite" - mais le prof n'a pas voulu…


Eh bien si des profs ne veulent pas d'un auteur, cela complique sa découverte.
Je crois pourtant que Handke a publié des livres assez courts.

 

...j'ai lu "Die Angst des Tormanns beim Elfmeter" (L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty) de Péter Handke. Ensuite, j'ai proposé en classe ce livre comme "lecture pour tout le monde pour pouvoir en discuter ensuite" - mais le prof n'a pas voulu…


Eh bien si des profs ne veulent pas d'un auteur, cela complique sa découverte.
Je crois pourtant que Handke a publié des livres assez courts.

Je crois plutôt que le prof n'avait pas envie de se prendre la tête avec un auteur qu'il aimait pas visiblement. Par contre je ne me souviens plus quel livre a été finalement choisi

 

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.