corner corner Que lisez vous en décembre?

Forum | << French - Français | Refresh | Search

corner corner

Sort Options Toggle Stats Options


Profile Image

Que lisez vous en décembre?

Il semblerait que personne n'ait initié ce fil
Je continue "La vie d'une autre "de Frédérique Deghelt

Complete Thread

  1 2 Next 

Profile Image
Il semblerait que personne n'ait initié ce fil
Je continue "La vie d'une autre "de Frédérique Deghelt
Profile Image
5e opus de la série Cooper & Fry, merci Icila. Je ne m'en lasse pas.
Profile Image
5e opus de la série Cooper & Fry, merci Icila. Je ne m'en lasse pas.


Je vais t'envoyer les deux suivants. :)
Profile Image
5e opus de la série Cooper & Fry, merci Icila. Je ne m'en lasse pas.


Je vais t'envoyer les deux suivants. :)

Oooonh, merci ! Je viens de télécharger le premier, j'espère ne pas frôler l'obsession :)
Profile Image
J'attaque la deuxième centaine de pages de ce bel objet qui en compte plus de 900, et je dois dire que jusque-là c'est moins enthousiasmant que les autres livres que j'ai lus édités par Monsieur Toussaint Louverture - mais il faut dire que "Karoo", "Price" et "Et quelquefois j'ai une grande idée" ont placé la barre très haut. La présentation (comme toujours) soignée et alléchante de l'éditeur annonçait un truc du genre "un grand roman russe revu par Stephen King", et ce n'est pas faux, c'est juste que je commence à soupçonner que ces deux ingrédients que j'apprécie beaucoup ne vont pas si bien que ça ensemble. Comme un tout qui serait moins que la somme des parties. N'empêche, j'irai au bout, à mon rythme, peut-être en intercalant d'autres trucs (vous savez quoi ? Je n'ai toujours pas fini "A confederacy of dunces", mais bon, je sais où j'en suis, je me souviens de ce qui s'est passé et de chacun des personnages, tout est rangé dans ma mémoire et attend sagement). Rendez-vous pour l'épilogue dans quelques mois, guère avant.

Et aussi "Le Roi Victor" (Louis Calaferte), une pièce de théâtre que je potasse. Une fable comique sur le pouvoir. Savoureux, salutaire, à découvrir - pas facile à trouver toutefois, sauf peut-être en bibliothèque.
Profile Image
"Karoo", "Price" et "Et quelquefois j'ai une grande idée" ont placé la barre très haut.

Des goûts et des couleurs ! J'ai détesté Karoo
http://www.bookcrossing.com/---/14010289/
Profile Image
"Karoo", "Price" et "Et quelquefois j'ai une grande idée" ont placé la barre très haut.

Des goûts et des couleurs ! J'ai détesté Karoo
http://www.bookcrossing.com/---/14010289/


Cela va peut-être me motiver à faire remonter Karoo sur le haut de ma PàL: après l’enthousiasme d’Andras, les commentaires de C-Maupin et Gérard m’avaient un peu refroidis.
Maintenant c’est 2 partout.
Profile Image
"Karoo", "Price" et "Et quelquefois j'ai une grande idée" ont placé la barre très haut.

Des goûts et des couleurs ! J'ai détesté Karoo
http://www.bookcrossing.com/---/14010289/


C'est étonnant ces commentaires aussi négatifs sur un livre qui fait plutôt l'unanimité autrement... et qui ne ressemble pas à celui que vous décrivez. Apparemment il y a quelque chose qui vous a choqués très fortement dans "Karoo". Mais ce qui est encore plus notable c'est que vous preniez la peine de mentionner à la fin du post que ce livre a aussi ses admirateurs. C'est bien de croire envers et contre tout dans les livres, même si on les a"détestés".
Profile Image
J'attaque la deuxième centaine de pages de ce bel objet qui en compte plus de 900, et je dois dire que jusque-là c'est moins enthousiasmant que les autres livres que j'ai lus édités par Monsieur Toussaint Louverture - mais il faut dire que "Karoo", "Price" et "Et quelquefois j'ai une grande idée" ont placé la barre très haut. La présentation (comme toujours) soignée et alléchante de l'éditeur annonçait un truc du genre "un grand roman russe revu par Stephen King", et ce n'est pas faux, c'est juste que je commence à soupçonner que ces deux ingrédients que j'apprécie beaucoup ne vont pas si bien que ça ensemble. Comme un tout qui serait moins que la somme des parties.


J'approche du premier tiers et j'ai changé d'avis. Peut-être qu'au début je lisais par trop petits morceaux, ou peut-être que c'est le livre qui est comme la maison, avec ses rouages, son temps et sa rationalité propres. Tant qu'on n'a pas compris comment ça marche, qu'on est perdu sous l'avalanche de personnages, on est encore préservé, mais dès qu'on commence à y voir plus clair et que la mécanique semble se mettre en place, c'est trop tard : la dite mécanique nous happe et nous entraîne, et en un souffle le point de non-retour se retrouve loin derrière nous. On peut certes poser le livre de temps en temps, mais quitter la maison, c'est une autre histoire. Après "Price" et "Et quelquefois j'ai une grande idée", encore un prodige de chez Monsieur Toussaint Louverture.
Profile Image
Toujours sur ce petit livre, toujours aussi drôle ! Avant que la folie des rings ne recommencent....
Profile Image
4e de couverture :
Depuis qu'il est enfant, Daniel Mendelsohn sait que son grand oncle Shmiel, sa femme et leurs quatre filles ont été tués, quelque part dans l'est de la Pologne, en 1941. Comment, quand, où exactement ? Nul ne peut lui en dire plus. Et puis il découvre ces lettres désespérées écrites en 1939 par Shmiel à son frère, installé en Amérique, des lettres pressant sa famille de les aider à partir, des lettres demeurées sans réponse...
Parce qu'il a voulu savoir ce qui s'est passé, parce qu'il a voulu donner un visage à ces six disparus, Daniel Mendelsohn est parti sur leurs traces, rencontrant, année après année, des témoins épars dans une douzaine de pays. Cette quête, il en a fait un livre, puzzle vertigineux, roman policier haletant, plongée dans l'Histoire et l'oubli - un chef-d'oeuvre.
Profile Image
4e de couverture :
Depuis qu'il est enfant, Daniel Mendelsohn sait que son grand oncle Shmiel, sa femme et leurs quatre filles ont été tués, quelque part dans l'est de la Pologne, en 1941. Comment, quand, où exactement ? Nul ne peut lui en dire plus. Et puis il découvre ces lettres désespérées écrites en 1939 par Shmiel à son frère, installé en Amérique, des lettres pressant sa famille de les aider à partir, des lettres demeurées sans réponse...
Parce qu'il a voulu savoir ce qui s'est passé, parce qu'il a voulu donner un visage à ces six disparus, Daniel Mendelsohn est parti sur leurs traces, rencontrant, année après année, des témoins épars dans une douzaine de pays. Cette quête, il en a fait un livre, puzzle vertigineux, roman policier haletant, plongée dans l'Histoire et l'oubli - un chef-d'oeuvre.

Si je me souviens bien, ce livre est l'un des préférés d'Andras. Je l'ai chez moi, je crois que je vais m'y mettre...
Profile Image
Je l'avais lu il y a très longtemps (http://www.bookcrossing.com/journal/10285752/) et je me souviens l'avoir choisi en magasin car il était gros. Mais malgré le nombre de pages important, je l'avais trouvé très prenant !
Etant de passage éclair sur Paris, je l'avais ensuite laissé au Petit Châtelet et elj en avait fait plus tard une libération :)
Profile Image
Rita Maraj passe du jour au lendemain du statut de petite princesse à celui de Cendrillon. Face aux humiliations et aux réprimandes permanentes de sa belle-mère, Rita se réfugie dans un monde de mystères et d'imagination. La rivalité avec sa demi-soeur, Isabelle, laissera des traces autrement plus profondes quand ces deux jeunes femmes modernes, élevées dans la petite bourgeoisie de Georgetown, se heurteront aux blocages d'une société traditionnelle. Jusqu'au jour de leur rencontre avec Kamal dans les quartiers chauds de Bombay. Le combat de cet homme qui consacre tout son temps à la recherche de sa fille disparue bouleversera à jamais leur vie.
Profile Image
Rita Maraj passe du jour au lendemain du statut de petite princesse à celui de Cendrillon. Face aux humiliations et aux réprimandes permanentes de sa belle-mère, Rita se réfugie dans un monde de mystères et d'imagination. La rivalité avec sa demi-soeur, Isabelle, laissera des traces autrement plus profondes quand ces deux jeunes femmes modernes, élevées dans la petite bourgeoisie de Georgetown, se heurteront aux blocages d'une société traditionnelle. Jusqu'au jour de leur rencontre avec Kamal dans les quartiers chauds de Bombay. Le combat de cet homme qui consacre tout son temps à la recherche de sa fille disparue bouleversera à jamais leur vie.

Le titre me dit quelque chose mais pas le résumé. ..peut être ne l'ai je pas lu
Profile Image
Quel destin que celui de cet ouvrage... Je l'ai récupéré dans l'armoire à livres de Troinex, près de Veyrier et de la frontière franco-suisse. Dans ce livre paru en 1954, Schaikevitch déclare proposer une biographie alors que Spessivtzeva vit encore. Il entend livrer un hommage à "cet être sublime qui, sans être mort, a disparu du monde des vivants".
Que cette entrée en matière étrange et inquiétante ne trompe pas : le biographe raconte la carrière artistique hors pair d'Olga Spessivtzeva, danseuse classique russe.
On croise Serge de Diaghilev, connu dès le temps des Ballets Russes, Serge Lifar, Paul Dukas, Boris Kochno, le milieu chorégraphique et musical des années 10 et 20 du siècle précédent, à Paris, Londres, Petrograd...
Bien aimé cette lecture inhabituelle pour moi.
Brillante et fragile étoile, Olga Aleksandrovna Spessivtzeva séjourna 20 ans en hôpital psychiatrique après le décès de l'homme de sa vie Léo Brown survenu en 1942. Mais la ballerine retraitée finit par sortir et vécut jusqu'en 1991, elle était internée quand ce livre est paru. Spessivtzeva vécut de 1895 à 1991.
Profile Image
J'entame enfin la trilogie de Stefansson que j'avais reçue pour mes 10 ans de bookcrossing
Profile Image
Wilfrido Soto, en Colombie, survit en récupérant des cartons, et ce "cartonero" échappe de très peu à une mort violente, il est poignardé près d'une faculté de médecine. Le tout à lieu lors du carnaval.
D'horribles soupçons prennent forme.
J'aime bien ce roman noir.
Profile Image
France réussira-t-elle malgré tout à conquérir l'homme de sa vie ?
Sans un petit coup de pouce du destin, il semble difficile que les conflits s'apaisent...
https://www.bookcrossing.com/---/14817555
Profile Image
J'aime bien ces histoires d'orientalistes contemporains. C'est parfois très drôle.Certaines évocations me vont droit au coeur.
Profile Image
J'aime bien ces histoires d'orientalistes contemporains. C'est parfois très drôle.Certaines évocations me vont droit au coeur.


Voilà qui me fait sourire et va m'encourager à lire quand même ce livre plus tard. En effet je viens de le remettre en bas de pàl ! Pour cause de longue(s) phrase(s) :
Je voulais, pour une fois, écrire la première phrase de mon livre sur le fil .
Je commence et je me rends compte qu'elle fait 27 lignes !
J'ai renoncé et remis le bouquin plus bas dans ma pile.
Profile Image
J'aime bien ces histoires d'orientalistes contemporains. C'est parfois très drôle.Certaines évocations me vont droit au coeur.


Voilà qui me fait sourire et va m'encourager à lire quand même ce livre plus tard. En effet je viens de le remettre en bas de pàl ! Pour cause de longue(s) phrase(s) :
Je voulais, pour une fois, écrire la première phrase de mon livre sur le fil .
Je commence et je me rends compte qu'elle fait 27 lignes !
J'ai renoncé et remis le bouquin plus bas dans ma pile.


27 lignes ? C'est énorme. Au boulot, c'est déjà quasiment un article.
Profile Image
Une sordide affaire lors d'un carnaval colombien... Un roman entre fête, debauche et vengeance, sombre, sans grand espoir, j'ai aimé mais ce livre est à proscrire en cas de vague à l'âme !
Profile Image
Un roman récupéré lors de la rencontre automnale du 18 novembre.
Andreï Makine en peu de pages raconte le destin du protagoniste, pianiste qui échappe à la Grande Terreur. Bien aimé cet éloge de la volonté de résister.
Profile Image
L'écrivain chilien Luis Sepulveda situe à Santiago du Chili ce roman qui se révèle plus pétillant que son titre un tantinet mélancolique ne le laissait supposer. Ironie, nostalgie et moments drôles se succèdent, bien que des réminiscences sanglantes surgissent de temps en temps. Les protagonistes sont âgés et ont survécu au coup d'État du 11 septembre 1973. Ils évoquent un passé qu'ils sont seuls à pouvoir relater encore...
Profile Image
En decembre , je continuerai a lire Peterbourg que je n'ai pas encore fini la
lecture;livre que j'ai bien adore!
Puis , je viens d' acheter le livre de Vilas - Matas a propos de Kassel en Allemagne un roman sur les Documents 14 sur l'art moderne et je pense qu'avec ce livre je finirai la lecture de cette annee!!!!!!
Profile Image
En parallèle de "Ragdoll" (thriller), et de "On ne vit que deux fois" (comédie), j'ai commencé "Quand je serai partie" que m'a envoyé Bibounine, et que j'enverrai ensuite à Sonia_66 qui souhaite le lire : après l'enterrement de sa femme Natalie, Luke Richardson trouve sur le sol de l'entrée une enveloppe bleue. Commence alors une longue corresponfance unilatérale, qui conduit progressivement Luke à découvrir des secrets trop longtemps enfouis. Ce livre me fait penser, par certains côtés à "P.S I love you" de Cecelia Ahern, que j'ai lu il y a plusieurs années et beaucoup aimé.
Profile Image
Parmi les vieux papiers de famille, Hélène trouve une vieille photo de sa mère, morte lorsqu'elle était toute petite. Une mère dont la famille refuse toujours de parler. Elle décide de publier la photo dans un journal avec un petit annonce pour chercher des pistes...et reçoit la réponse de Stéphane, un biologiste qui a reconnu son père sur la même photo...C'est un roman épistolaire.
Profile Image
... Belle histoire d'un homme aimant connecter les gens et il émane de ce roman un message d'espoir.
Profile Image
B. R. Bruss - né Roger Blondel - a publié ce roman de sf en 1946. Un aérolithe tombe en Sologne. Deux amis archéologues y découvrent l'indice d'une culture extra-terrestre. Original, et dramatique. J'ai trouvé intéressant à cause de la date initiale de parution. Court et vite lu.
Profile Image
Lu en grec pour les SSM's. C'est ce que j'ai de plus proche du thème de la chorale proposé par C-Maupin pour le 10 décembre. Un auteur suédois de polars dont j'ai beaucoup entendu parlé mais que je découvre à peine.
Profile Image
Premier tome de la série Cooper & Fry que je lis sur mon téléphone portable. J'inaugure par cette occasion la possibilité d'acheter des livres sous format électronique, une alternative intéressante pour contourner les frais d'envoi international excessifs pratiqués par les vendeurs.
Inconvénient : la crampe de la main gauche.
Profile Image
Premier tome de la série Cooper & Fry que je lis sur mon téléphone portable. J'inaugure par cette occasion la possibilité d'acheter des livres sous format électronique, une alternative intéressante pour contourner les frais d'envoi international excessifs pratiqués par les vendeurs.
Inconvénient : la crampe de la main gauche.

Si tu achètes d'occasion par l'intermédiaire du grand site ce n'est pas cher du tout.
Lire sur mon téléphone ? Je pourrais le faire mais en dernier recours.
Profile Image
Si tu achètes d'occasion par l'intermédiaire du grand site ce n'est pas cher du tout.

Je suis bien d'accord, j'ai trouvé ce titre en occasion à 0,88 €. Mais prix d'envoi pour la Grèce facturé à 6,75 €. Donc la version électronique revenant à 2,99 €, le choix est vite fait même si ce n'est pas mon support de lecture favori. Le derniers recours, comme tu dis :)
Profile Image
Si tu achètes d'occasion par l'intermédiaire du grand site ce n'est pas cher du tout.

Je suis bien d'accord, j'ai trouvé ce titre en occasion à 0,88 €. Mais prix d'envoi pour la Grèce facturé à 6,75 €. Donc la version électronique revenant à 2,99 €, le choix est vite fait même si ce n'est pas mon support de lecture favori. Le derniers recours, comme tu dis :)


Je comprends. Pour la France c'est le prix d'expédition qui est à 2,99 €.
Profile Image
Brève et percutante mésaventure d'un journaliste suisse qui tombe follement amoureux d'une femme à Barcelone et perd pied. Il néglige son travail, finit par perdre son job et se retrouve seul dans un petit studio. Intéressant, mais pas joyeux, derrière les soirées au bar pointent les ennuis.
Profile Image
A la fois récit de voyage et roman de formation. Le narrateur raconte sa jeunesse hollandaise, sa "découverte" de l'Ararat dans la Bible et son désir d'aller sur place voir cette montagne d'Orient. Riche histoire où l'on navigue entre croyance à la Genèse, études en géologie, enfance, adolescence au pays des polders où les forages gaziers tiennent une place importante dans l'histoire familiale. Enlevé, vivant, drôle et profond à la fois, ce livre hybride me plaît bien.
On apprend que le premier Occidental à avoir gravi l'Ararat, Parrot, était un Allemand d'ascendance française qui finit sa vie dans l'actuelle Estonie.
Profile Image
Un secret de famille, bien entendu.
Profile Image
Marina Tsvetaieva est en Crimée, chez sa sœur, lorsqu'éclate le révolution d'octobre : son mari et ses deux filles sont restés à Moscou. Elle prend le train pour les rejoindre. C'est ce voyage dans une Russie en plein bouleversement qu'elle décrit dans "Octobre en wagon". (4e de couverture)
Profile Image
En français car il était disponible dans ma bibliothèque.
Prix Pulitzer. Ah bon ?
Profile Image
En français car il était disponible dans ma bibliothèque.
Prix Pulitzer. Ah bon ?

Il est bien ? Je l'ai mis sur ma wishlist.
Profile Image
En français car il était disponible dans ma bibliothèque.
Prix Pulitzer. Ah bon ?

Il est bien ? Je l'ai mis sur ma wishlist.

Moi je n'ai pas aimé. Peut-être après avoir lu beaucoup sur le sujet. Ce n'est sûrement pas politiquement correct mais j'ai eu l'impression de lire "l'esclavage pour les nuls". Ce n'est que mon opinion.
Profile Image
Un recueil de nouvelles.
Profile Image
Je n'en suis qu'au début.
Profile Image
Ses chroniques écrites pour le "Quotidien d'Oran" de 2010 à 2016.
Profile Image
Etrangers piegés en pleine Révolution Russe: diplomates, employés de Banque, travailleurs, écrivains...enfin, gens de tout genre et nationalité qui se trouvèrent coincés en Russie pendant la Révolution. Leur quotidien, leurs peurs et comment ils réagirent à tout ça.
L'auteur a écrit une autre oeuvre sur les filles du dernier Tsar que j'ai beaucoup aimé.
Profile Image
j'ai déjà prévu d'aller visiter l'église de Saint Sulpice pour y voir cette œuvre de Delacroix la prochaine fois que je viens à Paris :)
J'aime lire des livres qui me donnent envie de visiter...
Profile Image
j'ai déjà prévu d'aller visiter l'église de Saint Sulpice pour y voir cette œuvre de Delacroix la prochaine fois que je viens à Paris :)
J'aime lire des livres qui me donnent envie de visiter...

Moi aussi, j'aime beaucoup : ainsi la trilogie du Languedoc de Kate Mosse, et notamment les deux premiers, Labyrinthe et Sepulcre, m'ont ammené à visiter la ville de Carcassonne, et la maison de l'Abbé Saunière.
Profile Image
Une trilogie sur le Languedoc ? A part des auteurs régionaux, je ne savais pas que d'autres avaient écrit sur ma jolie région :P Alors même si j'y habite, ça me donne encore plus envie de la découvrir ;)
Profile Image
Une trilogie sur le Languedoc ? A part des auteurs régionaux, je ne savais pas que d'autres avaient écrit sur ma jolie région :P Alors même si j'y habite, ça me donne encore plus envie de la découvrir ;)

Cela se passe à Carcassonne et sa région : Labyrinthe, au temps des Cathares (Montsegur et Carcassonne), Sepulchre (Carcassonne, et le trésor de l'abbé Sauniere), et Citadelles (toujours la même région mais au temps de la Résistance pendant la 2eme guerre mondiale). J'aime beaucoup cet auteur et ses livres (même si c'est en partie de la fiction) sont toujours bien documentés. Tu peux les lire dans n'importe quel ordre, les personnages étant différents. Tous trois en livres de poches, mais ce sont quand même des pavés : environ 500 pages chacun.
Profile Image
Une trilogie sur le Languedoc ? A part des auteurs régionaux, je ne savais pas que d'autres avaient écrit sur ma jolie région :P Alors même si j'y habite, ça me donne encore plus envie de la découvrir ;)

Cela se passe à Carcassonne et sa région : Labyrinthe, au temps des Cathares (Montsegur et Carcassonne), Sepulchre (Carcassonne, et le trésor de l'abbé Sauniere), et Citadelles (toujours la même région mais au temps de la Résistance pendant la 2eme guerre mondiale). J'aime beaucoup cet auteur et ses livres (même si c'est en partie de la fiction) sont toujours bien documentés. Tu peux les lire dans n'importe quel ordre, les personnages étant différents. Tous trois en livres de poches, mais ce sont quand même des pavés : environ 500 pages chacun.


Sur le Languedoc, j'ai aussi ça en magasin :

http://www.bookcrossing.com/---/14571070/

Il faut croire que la région est source de bien des bizarreries...
Profile Image
la trilogie du Languedoc de Kate Mosse, et notamment les deux premiers, Labyrinthe et Sepulcre, m'ont ammené à visiter la ville de Carcassonne, et la maison de l'Abbé Saunière.


J'ai beaucoup aimé cette trilogie, que j'ai lu en anglais - elle connaît bien la région et son français est impeccable (d'habitude je déplore le mauvais français dans les livres en anglais, jamais vérifié par les correcteurs).
Profile Image
la trilogie du Languedoc de Kate Mosse, et notamment les deux premiers, Labyrinthe et Sepulcre, m'ont ammené à visiter la ville de Carcassonne, et la maison de l'Abbé Saunière.


J'ai beaucoup aimé cette trilogie, que j'ai lu en anglais - elle connaît bien la région et son français est impeccable (d'habitude je déplore le mauvais français dans les livres en anglais, jamais vérifié par les correcteurs).

je vais noté ces livres dans ma listes de souhaits ;-)
Profile Image
la trilogie du Languedoc de Kate Mosse, et notamment les deux premiers, Labyrinthe et Sepulcre, m'ont ammené à visiter la ville de Carcassonne, et la maison de l'Abbé Saunière.


J'ai beaucoup aimé cette trilogie, que j'ai lu en anglais - elle connaît bien la région et son français est impeccable (d'habitude je déplore le mauvais français dans les livres en anglais, jamais vérifié par les correcteurs).

Je crois qu'elle vit une partie de l'année dans la région de Mirepoix (Ariège) et l'autre partie en Angleterre, c'est la raison pour laquelle elle parle français.
Profile Image
j'ai déjà prévu d'aller visiter l'église de Saint Sulpice pour y voir cette œuvre de Delacroix la prochaine fois que je viens à Paris :)
J'aime lire des livres qui me donnent envie de visiter...


J'aime beaucoup moi aussi: des livres qui donnent envie de visiter.
Profile Image
j'ai déjà prévu d'aller visiter l'église de Saint Sulpice pour y voir cette œuvre de Delacroix la prochaine fois que je viens à Paris :)
J'aime lire des livres qui me donnent envie de visiter...


J'aime beaucoup moi aussi: des livres qui donnent envie de visiter.


Et moi donc !
Profile Image
j'ai déjà prévu d'aller visiter l'église de Saint Sulpice pour y voir cette œuvre de Delacroix la prochaine fois que je viens à Paris :)
J'aime lire des livres qui me donnent envie de visiter...

Il y a aussi dans cette église un gnomon (dont Dan Brown parle dans le Da Vinci Code)
Profile Image
j'ai déjà prévu d'aller visiter l'église de Saint Sulpice pour y voir cette œuvre de Delacroix la prochaine fois que je viens à Paris :)
J'aime lire des livres qui me donnent envie de visiter...

Il y a aussi dans cette église un gnomon (dont Dan Brown parle dans le Da Vinci Code)

oui! je viens de ire cet extrait :)
Profile Image
Je viens de commencer "La tresse" en extrait sur Kindle
Je crois me souvenir qu il y avait un ring avec ce roman?
Profile Image
Je viens de commencer "La tresse" en extrait sur Kindle
Je crois me souvenir qu il y avait un ring avec ce roman?

Non, pas de ring à ma connaissance. Il est très bien, une de mes collègues me l'a prêté il y'a quelques mois.
Profile Image
Je viens de commencer "La tresse" en extrait sur Kindle
Je crois me souvenir qu il y avait un ring avec ce roman?

Non, pas de ring à ma connaissance. Il est très bien, une de mes collègues me l'a prêté il y'a quelques mois.

Neige avait parlé d'en faire un ring, mais ne l'a pas fait (peut-être n'a-t-elle pas encore récupéré le livre) :
http://www.bookcrossing.com/---/8954505
Profile Image
Je viens de commencer "La tresse" en extrait sur Kindle
Je crois me souvenir qu il y avait un ring avec ce roman?

Non, pas de ring à ma connaissance. Il est très bien, une de mes collègues me l'a prêté il y'a quelques mois.

Neige avait parlé d'en faire un ring, mais ne l'a pas fait (peut-être n'a-t-elle pas encore récupéré le livre) :
http://www.bookcrossing.com/---/8954505

Merci
Je n avais donc pas rêvé. ..je ne sais pas si je patienterai. Je vais envoyer un message à Neige78
Profile Image
de irisa Teodorescu!
je l'ai trouvé au Petit Chatelet.
Je ne connaissais pas et heu c'est très ennuyeux. elle a écrit au kilomètre ! je suis "choquée" c'est une fiction dans laquelle il n'y a aucun dialogue !
c'est uniquement du discours indirect. chapeau tout de même !
mais je trouve son texte très morne, très mort et pas du tout attractif...Je ne vais même pas aller au bout.
enfin, je ferai un effort pour voir mais je ne suis pas du tout emballée !
Profile Image
Gagné à la loterie de novembre et déjà bien entamé.
Une belle leçon de vie qui aide à relativiser
Profile Image
J'en avais entendu parler lors de mes études d'infirmière, il parait qu'il est très émouvant. Tu me diras ce que tu en penses ?
Profile Image
J'en avais entendu parler lors de mes études d'infirmière, il parait qu'il est très émouvant. Tu me diras ce que tu en penses ?

C est émouvant éprouvant autant que porteur d espoir. Un superbe témoignage au ton juste
Profile Image
un ring reçu aujourd'hui
Profile Image
Ring reçu depuis un moment, je vais m'y plonger dès ce soir et y consacrer mes (petites) heures de lecture au lieu de les diviser avec de la lecture informative comme j'ai eu fait lors de ma grossesse (optimisation de temps oblige ;) ). J'ai hâte de retrouver cet auteur que j'adore :D
Profile Image
Ring reçu depuis un moment, je vais m'y plonger dès ce soir et y consacrer mes (petites) heures de lecture au lieu de les diviser avec de la lecture informative comme j'ai eu fait lors de ma grossesse (optimisation de temps oblige ;) ). J'ai hâte de retrouver cet auteur que j'adore :D

Et j'ai son dernier aussi, que je proposerais en ring en 2018 (on la trouvait jolie), après l'avoir lu (pour l'instant il est chez une collègue).
Profile Image
Sous-titre : une utopie théâtrale 1963-1983.
Je me souviens y être allé en 1971, pour voir "La poule d'eau" de S. I. Witkiewicz, monté par le Teatr Cricot 2 de Cracovie et mis en scène par Tadeusz Kantor.
Profile Image
Le troisième et dernier tome des enfants particuliers. Un prêt de ma nièce, pour une fois qu'on a des lectures communes, je n'ai pas hésité quand j'ai vu celui-ci dans sa bibliothèque, au milieu des autres séries ados qu'elle suit, a lui demander pour l'emprunter. Mais comme cela fait un petit moment que j'ai lu le tome 2, j'ai du mal à m'y remettre. Cela va me revenir je pense...
Profile Image
Dramatique, riche en émotions, parsemé d'animosité et de réconciliation, ce roman de Kemal voit des villageois en route pour la récolte du coton. Ce travail constitue un appoint essentiel, leur vie est si étroitement enlacée de pauvreté... Arriver dans la plaine cilicienne est une nécessité. Leur marche mettra ces paysans aux prises avec leurs peines, leurs querelles, leur lassitude tout en sollicitant leur endurance. Bien aimé.
Profile Image
Gérard et moi, même si nous en avons apprécié certains traits, l'avons trouvé un peu long et répétitif :
http://www.bookcrossing.com/---/11186681/
Profile Image
L. M. imagine dans ce roman historique le destin d'un Allobroge devenu citoyen romain du temps de la Guerre des Gaules. Intéressant notamment d'apprendre que Jules César n'a pas fait entièrement détruire le fameux pont de Genève...
Profile Image
Que voulez-vous, je ne peux me contenter de poésie et de livres de fiction.
D'autres lectures ne peuvent pas faire de mal.
Profile Image
Les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Inégalités, pauvreté, exclusion. Les combats incroyables, la force et la grandeur d'âme.
Profile Image
À la poursuite du rêve américain. Je l'ai commencé. Super saga !
Profile Image
À la poursuite du rêve américain. Je l'ai commencé. Super saga !


Je suis également entrain de le lire, car je l'ai déniché à la bibliothèque et l'histoire commence effectivement vertigineuse... Merci du partage !
Profile Image
Pas de quoi ! Heureuse que tu le lises...
Profile Image
Un titre qui revient souvent dans les discussions et recommandations.
Acheté à un bazar de Noël en faveur des chats errants. On y parle justememt d'un chat de gouttière dès les premières pages.
Profile Image
Un titre qui revient souvent dans les discussions et recommandations.
Acheté à un bazar de Noël en faveur des chats errants. On y parle justememt d'un chat de gouttière dès les premières pages.

Le film du même nom est très bien aussi, je ne sais pas s'il est fidèle au livre...
Profile Image
Un titre qui revient souvent dans les discussions et recommandations.
Acheté à un bazar de Noël en faveur des chats errants. On y parle justememt d'un chat de gouttière dès les premières pages.

Le film du même nom est très bien aussi, je ne sais pas s'il est fidèle au livre...

Je l'ai vu il y a quelques mois : assez fidèle au livre si je me rappelle.
Profile Image
Je le relis vite pour le club de lecture qui a lieu demain soir.
Profile Image
traduit de l'espagnol; le titre original est "G" - le jeune Gaudí. Livre que j'ai trouvé à notre OBCZ à Lausanne. "Monsieur G" se prend un peu pour Sherlock Holmes et fait des déductions savantes qui s'avèrent complètement erronées. Il y est aussi question de complots Bourbon, des pré-Raphaélites à Londres, de trafics dont je n'ai pas encore assez lu pour savoir de quoi il s'agit, le tout avec Barcelone, ses églises, ses palais, ses maisons d'édition et ses bas-fonds en toile de fond. J'aime bien.
Profile Image
J'aurai la chance de rencontrer Gaëlle JOSSE mercredi 13 décembre dans la petite bibliothèque de quartier où je suis encore bénévole.
Je m'empresse donc de lire ce livre qui est fort plaisant.

Adepte de généalogie, j'avais forcément connaissance d'Ellis Island... mais je ne m'étais jamais vraiment penchée sur son fonctionnement. Bien qu'étant une fiction, ce livre donne à réfléchir sur la vie qu'ont dû mener tous les migrants de cette époque. Cela fait bien écho aux mouvements de population actuels!
Profile Image
J'aurai la chance de rencontrer Gaëlle JOSSE mercredi 13 décembre dans la petite bibliothèque de quartier où je suis encore bénévole.
Je m'empresse donc de lire ce livre qui est fort plaisant.

Adepte de généalogie, j'avais forcément connaissance d'Ellis Island... mais je ne m'étais jamais vraiment penchée sur son fonctionnement. Bien qu'étant une fiction, ce livre donne à réfléchir sur la vie qu'ont dû mener tous les migrants de cette époque. Cela fait bien écho aux mouvements de population actuels!


Je l'ai rencontrée, et suis tombée sous son charme, dans ma bibliothèque municipale où elle avait gagné le prix des lecteurs. Cela faisait suite à des conférences très intéressantes sur les migrations vers les Etats-Unis organisées par l'Office de Tourisme de Saint-Nazaire.
Profile Image
C'est une personne qui gagne à être rencontrée! J'ai passé un excellent moment à l'écouter, à lui parler (un peu).
Maintenant, j'ai envie d'aller à Ellis Island!!
Profile Image
Jusqu' hier apres midi je croyais que j'aurais fini l'annee 2017 avec le livre de Enrique Vila-Matas "Kassel no invita a la logica", mais helas!(comme on avait notre dernier meetup de l' annee 2017) une amie de bokcrossers ,Anna Vrana, m' a prete deux livres tres interessants, un
livre de Mathias Enard "La rue des voleurs" et un autre :"Les perroquets dela place d' Arezzo"de Eric - Emmanuel Schmitt.Touts les deux me semblent interessants et je ne sais pas par lequel je vais commencer!!!!!
Profile Image
Un heureux complément au livre de Howard Zinn, "Une histoire populaire des Etats-Unis".
Profile Image
Roman de l'enfance volée, le gang des rêves brûle d'une ardeur rédemptrice : chacun s'y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang , la terreur et la pitié, toujours garder l'illusion de la pureté...
Profile Image
Maria, ou s'appelle-t-elle Marie ? est hospitalisée, amnésique. Plusieurs visiteurs sont persuadés de la reconnaître. Ils se fourvoient. Marie rappelle au narrateur plusieurs femmes ou filles. Une fille aimée qui se retrouve sur le chemin de l'exode. Une Britannique clandestine en France. Une Italienne à la fin de la guerre.
L'enfance perdue, la guerre, le souvenir inattendu d'un cirque et de son dromadaire composent un monde de nostalgie et de peur quelquefois. Le tout en peu de mots. Content de ma première lecture de Claude Roy.
Profile Image
C'est Qalaat qui m'a envoyé ce livre. En historien, Jean des Cars revient sur ce drame : le 30 janvier 1889, l'archiduc Rudolf, héritier du trône impérial des Habsbourg, est retrouvé mort à côté de la jeune (17 ans) Maria " Mary" Vetsera.
Suicide à deux sur le mode romantique ? Jean des Cars n'y croit pas. Il pense que c'est un assassinat politique.
Intéressante approche d'un événement que je croyais bien connaître.
JdC estime que les orientations politiques de Rudolf lui ont coûté cher. Lui ont valu d'être liquidé.
Ce livre dense se lit comme un roman même si ce n'est pas fictif. Selon jdc, Rudolf n'était pas sur le point de se suicider, fin janvier 1889.
Profile Image
Référence absolue, proposé pour le Nobel de la paix pour son engagement au Vietnam, le maître Thich Nhat Hanh nous enseigne à écouter avec compassion l'enfant qui est en chacun de nous et à lâcher prise.
Profile Image
A peine commencé déjà terminé.
Un ring sympathique qui va poursuivre son chemin
Profile Image
Pour ma catégorie "Un livre dont l'action se passe au Moyen-Age"

http://www.bookcrossing.com/---/13925866/
Profile Image
Une comédie bien sympathique : Rachel, londonienne de 39 ans, perd don travail dans les relations publiques et son petit ami. Dans la foulée, elle apprend que sa tante Dot, qui vient de décéder, lui a fait un legs inattendu : la voilà propriétaire d'un refuge canin en pleine campagne. Elle décide, plutôt que de le vendre, de s' y installer et de s' occuper des chiens perdus qu'avait recueillis sa tante. Le livre continuera son voyage, dès janvier prochain, chez une bookcrosseuse qui l'a sur sa liste de souhaits.
Profile Image
J'ai laissé tomber ma lecture en anglais en cours, pour prendre celui-ci : il est petit, cela devrait aller vite et pouvoir continuer son voyage, comme c'est dans le cadre du "Ring anglophone" et que j'ai pas mal de retard...
J'avais beaucoup aimé "Les 5 personnes que j'ai rencontrées là haut" du même auteur, et celui-ci me parait dans la même veine.

  1 2 Next 

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.