La dernière phrase de votre livre...

Forum » French - Français | Refresh | Search

Sort Options 

Complete Thread
La dernière phrase, celle qui clôs l'histoire. Celle que je m'amuse parfois à lire avant la première...

 

La vie, qu'est-ce,à part un rêve?

 

"-Parce que tu es une grande fille maintenant, Kristien."

 

"Oui, dit Henry, avec un coup d'oeil au ciel bleu, vaste et indifférent, on peut commencer".

 

C'est mon rêve !

 

Et elle le guida vers la maison

 

Ils en ont pour toute la nuit.

 

Que dans chacun de mes coups de pinceau palpite le coeur de Djamilia!

 

Me faire sauver la vie est l'aventure la plus extraordinaire que j'aie jamais vécue.

 

Les atoms d'Anna se mélangent alors peut-être à cette odeur venue du jardin et wui se superpose soudain au goût du chlore de la piscine, cette senteur qui se respire mieux qu'elle ne se raconte, ce plaisir, cette évidence, ce parfum d'herbe coupée.

 

La dernière phrase, celle qui clôs l'histoire. Celle que je m'amuse parfois à lire avant la première...

Il y en a plein ici aussi :))
https://www.bookcrossing.com/---/488796/

 

Je n'avais pas vu ce fil. Désolé Souram . Je n'avais pas l'intention de faire du plagia😕

 

Je n'avais pas vu ce fil. Désolé Souram . Je n'avais pas l'intention de faire du plagia😕


Rien de grave, Pabulophobia :) Le fil en question a basculé dans les profondeurs du 17 et je ne me rappelais même pas avoir lancé un fil "dernière phrase".

 

😊alors tout va bien. Souram toi qui aime les trains je te propose deux sites pour des trains à vapeurs. http://Www.ctvj.ch et http://www.141r.com

 

😊alors tout va bien. Souram toi qui aime les trains je te propose deux sites pour des trains à vapeurs. http://Www.ctvj.ch et http://www.141r.com

CTVJ c'est chez moi ça. Enfin, c'est à la Vallée de Joux que j'ai grandi.

 

Ah je savais pas, je travail avec eux encore cette année après j'arrêt. Si quelqun monte dite moi

 

La buse qui planait dans le ciel des tourbières les vit courir sur le chemin des Mayes, vers la Frasne, vers la fête, vers leur nouvelle vie.

 

Il est heureux.

 

Fuyez la froideur, réchauffez-vous dans les bras des gens qui vous aiment et vous considèrent, et si vous sentez cette petite flamme au fond de vous, qui rayonne au travers de vos familles et s'en va réchauffer les autres, soufflez dessus pour l'artiste et qu'elle ne s'éteigne jamais.

 

Fuyez la froideur, réchauffez-vous dans les bras des gens qui vous aiment et vous considèrent, et si vous sentez cette petite flamme au fond de vous, qui rayonne au travers de vos familles et s'en va réchauffer les autres, soufflez dessus pour l'artiste et qu'elle ne s'éteigne jamais.

Chouette message !

 

Fuyez la froideur, réchauffez-vous dans les bras des gens qui vous aiment et vous considèrent, et si vous sentez cette petite flamme au fond de vous, qui rayonne au travers de vos familles et s'en va réchauffer les autres, soufflez dessus pour l'artiste et qu'elle ne s'éteigne jamais.


Belle citation, Marilivre.

 

J'avais atteint mon but.

 

La route s'arrête avec les pas du pèlerin.

 

J'apprendrais, qui sait, dans le mélodieux silence des bras de Noci, à retrouver ma mère marchant dans un désert infini avant d'atteindre le dernier arbre.

 

Longtemps encore, la jeune génération du village de Werst croira que les esprits de l'autre monde hantent les ruines du château des Carpathes.

 

L'homme à cheval était à pied.
("L'homme à cheval" de Pierre Drieu La Rochelle)

 

Adieu, Mutshatsha...

 

It was 3.45 p.m. precisely.

 

C'est par lui qu'elle aoprit que sa mère avait été espionne.

 

L'enfant lui prit la main et ils descendirent vers la mer.

 

<< Dans une ville toute noir, dans une rue toute noir, dans une maison toute noire...>>

 

<< Dans une ville toute noir, dans une rue toute noir, dans une maison toute noire...>>


Très lumineux, ce Boris Akounine :)

 

<< Dans une ville toute noir, dans une rue toute noir, dans une maison toute noire...>>


Très lumineux, ce Boris Akounine :)


😂 Trés juste Souram

 

Souhaitez-moi bonne chance, Binny

 

Deux êtres ne se seront jamais aimés autant que nous.

 

Je suis une guirlande de mots accrochée à un arbre qu'un enfants montre du doigt.

 

Devant elle chevauchait sa belle Yuna qu'il avait sauvée et dont elle allait désormais bien s'occuper, maintenant qu'ils étaient quittes.

 

A la ceinture, il porte une épée et dans les mains un livre ouvert, avec les figures d'une couronne, d'un voilier, d'une coupe, d'une tour, d'un enfant, de quelques dés, d'un bonnet avec des grelots et d'un canon.
(Jorge Luis Borges, "Manuel de zoologie fantastique")

 

"Il s'est promis de faire un jour une communication à son sujet au Collège de philosophie."

 

On est là nous, on t'embarque le flic, tu vas voir, y'a de beaux paysages un peu partout...

 

De mon père j'avais appris, longtemps après avoir arrêté de le suivre sur les sentiers,, que dans certaines vies il existe des montagnes auxquelles il est impossible d'y retourner.

 

Je me sentais aussi faible qu'une pouliche qui vient de naître mais mes forces revenaient à mesure que mon estomac se remettais en place...

 

Invisible sous la couverture, la main de Joseph chercha celle de la jeune fille et Louison noua ses doigts à ceux de son Joseph, elle se sentait profondément heureuse et sa vie commençait aujourd'hui.

 

A suivre.

 

Je ne peux qu'espérer les avoir bien servies.

 

C'est le matin, voilà je n'ai plus rien à dire, j'ai tout dit, tout confessé, il était temps et je peux maintenant te rejoindre.

 

Délicieux, ce gâteau.

 

- Et maintenant, vous me la racontez, cette histoire de bateau ?
(Monique Rebetez, Passage de la Déroute)

 

Pourtant, quand Antoine songe à la faute de sa mère, n'en déplaise à la terre entière, il l'aime plus que jamais.

 

- C'est pour ça qu'on m'aime !

 

On pourrait aussi arguer avec Boileau, que "le vrai peur quelque fois n' etre pas vraisemblable"...a moins que ne soit l' inverse?

Mr.Boileau konnte man naturlich auch Argument anfuhren, dass,"das Wahre nicht immer wahrscheinlich" ist.Falls nicht doch das Gegenteil gilt....

 

Julie rabat l'écran de son ordinateur portable en silence, tout ce travail accompli à l'ombre de la pire des horreurs, dans le secret d'un acte innommable.

 

......Mais c' etait une mort porteuse de vie.D' une autre vie. Desormais on raconterait aussi d' autres histoires.

 

<< L‘ espoir, certes, demeure et chante à demi– voix >>, nous disait aussi Paul Valéry.

 

Mais l'obscurité ne me faisait plus peur.

 

Je remonte le fil.

 

Sempre giovanu.

 

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.