Morceau de musique mentionné dans un livre

Forum » French - Français » Parent Thread | Refresh | Search

Sort Options 

lien you tube: https://www.youtube.com/watch?...

Le Manchot et Crâne Obtus, qui n'avaient pas de chants sacrés dans leur répertoire, se mirent à fredonner "Nini peau d'chien", aussitôt imités par les gorges des centaines de gaillards qui se pressaient autour d'eux. La chorale impie rendit au couple un hommage plus magnifique que tous les requiem jamais composés. Jules et Isidore reprirent avec elle :
"A la Bastille on aime bien Nini peau d'chien,
Elle est si bonne et si gentille..."
Mozart et Beethoven pouvaient aller se rhabiller, avec leurs messes sacrées ! Bruant seul, une fois de plus, seyait aux circonstances. (p.214)

 

Complete Thread
Une fois, nous allâmes écouter les "Concertos pour piano" de Liszt... (p.156)

 

Chaque fois qu'il y avait une coupure de courant, son CD s'arrêtait, de sorte que, alors qu'elle s'exerçait à de "grands jetés" sur le tempo joyeux et majestueux de "Water Music", elle basculait brusquement dans l'absence de musique, comme si elle venait de trébucher et de tomber d'une falaise.

 

En conséquence... je décidai que j'aimais la musique allemande savante, et commençai à entrer en extase quand Lioubov jouait la "Sonate Pathétique" (de Beethoven).

 

Page 232 :
Je savais maintenant ce que ressentait Beethoven lorsque, plongé dans "La symphonie héroïque", sa bonne venait lui demander ce qu'il souhaitait pour son dîner.

 

Page 204 :
Ils écoutaient l'intermezzo de l'opéra "Cavalleria rusticana" de Mascagni, et Danny savait que s'il était entré dans l'appartement les yeux fermés, il aurait juré que la soprano se tenait là, avec eux.
Page 303 :
C'était un titre de Joe Hill, "Le prédicateur et l'esclave" [The preacher and the slave], que Bishop avait choisi pour débuter sa prestation ce soir-là, et son timbre de baryton conférait à ce chant contestataire un parfum celtique en harmonie avec le décor : grande cheminée et éclairage tamisé, échos des cornes de brume dans le port proche.

 

Page 415 :
Ensuite, elle l'entendit insérer la cassette des "Danses slaves" de Dvorak dans le magnétophone et il remonta sur le pont, barbouillé de cambouis et avec un pâle sourire, il dit, J'ai comme l'impression qu'on va rater l'apéritif.

 

Page 58 :
Il y eut beaucoup de rires, après quoi ils interprétèrent "Auld Lang Syne", la chanson de la bande originale du film.
Page 122 :
La jungle, le feu, les hommes qui chantaient "Waltzing Mathilda".
https://www.youtube.com/watch?...

 

Je n'ai pas noté car je n'aurais pas arrêté. Il s'agit de l'histoire de Stradivari, une quantité d'œuvres de l'époque ou antérieures sont citées.

 

Page 69 :
On transmettait la "Dixième Symphonie" de Chostakovitch.

 

Une des nouvelles du recueil "Das Gift im Garten".
Page 104 :
Ich plauderte erst angeregt mit einer jungen Sängerin über die Interpretation der Wahnsinnarie in Donizettis "Lucia di Lammermoor", dann stritt ich mit einem Schriftsteller über Literaturverfilmungen für das Fernsehen, und schließlich landete ich vor dem gemütlichen Kaminfeuer in einer hitzig über den holländischen Grafiker Maurits Escher diskutierenden Runde.

 


Une des nouvelles du recueil "Das Gift im Garten".
Page 207 :
Ein Streichquartett, das aus dem fuchsroten, lackglänzenden Bauch des Cellos jene Molltöne entließ, die den Geigen und der Bratsche die hohen jubelnden Töne entrissen und sie zudeckte, einhüllte, einschlürfte in den vibrierenden Bauch des Instruments, und sie dann verwandelt, gedämpft wieder ausspuckte und schwerfüßig im lastenden Totentanz von Schuberts d-Moll-Quartett davonstampfen ließ ?
[Il s'agit du quatuor "La jeune fille et la mort"]

 

Page 101 :
- Grieg était un génie. Prends par exemple le deuxième mouvement de sa symphonie en ut mineur, où...

 

Page 52 :
L'un des morceaux sur lesquels il tomba était "La lamentation de Didon" tirée de "Didon et Énée", l'opéra de Purcell, qu'il se surprit à écouter plus longtemps que nécessaire, avec cette boule dans la gorge et cette brûlure aux yeux qu'il ressentait toujours quand il écoutait : "Quand on me couchera en terre."
Page 53 :
Il navigua à travers le contenu de l'iPod et trouva un tas de merveilles : Bach, Beethoven, Verdi, Puccini, Rossini. Il y avait la "Tétralogie" de Wagner - mais personne n'est parfait.
Page 176 :
Cela lui fit penser aux magnifiques "Kindertotenlieder", de Mahler, "Les chants des enfants morts", même si ceux-là n'avaient pas péri ; ils avaient été sauvés.
Page 211 :
Roy n'avait pas les lieder de Mahler, en revanche il possédait "Les quatre derniers lieder" de Strauss, l'une de ses oeuvres préférées.
Page 291 :
Classic FM diffusait la "Sonate au clair de lune" de Beethoven, et Radio 3 le concerto pour deux orchestres à cordes de Michael Tippett.

 

Pas un morceau précis, mais un long passage qui ne dépareillera pas ce fil, p.348.
Il y a, dans la musique de Mozart, je ne sais quel charme, au sens le plus fort du mot, je ne sais quel philtre auquel aucun Indien ne reste insensible. Sur eux comme sur nous, ce disque agit comme un émollient, il détend le corps et il semble faire respirer l'âme. Il est un oxygène à la fois et le plus doux des réconforts. Il dissipe les craintes, les mélancolies, les fatigues de l'isolement, du voyage, de la rude vie que nous menons. Par dessus ce sombre paysage éternellement clos sur son secret, il installe une frémissante forêt de violons clairs qui fait onduler les poils de la peau comme ondulent les tiges du manioc bleuté sur les pentes de la colline. Cette musique-là n'oblige pas les corps à rester immobiles et ne plaque pas un masque de terreur sur les visages. Elle ouvre les serrures les plus secrètes de l'être, elle donne envie de sourire, de parler doucement, elle fait surgir de toutes choses mille voix cachées, mille couleurs, mille formes ignorées.

 

Page 16 :
Instead of replying, Tomoko turned on the CD player and started listening to a recording of Wagner's "Parsifal."
Pages 162-163 :
Fujio said goodbye and then, as though just remembering, asked Tomoko what she was playing on the piano.
"Mozart's Piano Sonata N°8 in A, K.310", she said.

 

Page 11 :
Zeca Afonso - Né en 1929, décédé en 1987. [...] Sa chanson "Grandola, Vila Morena" diffusée par Rádio Renascença à minuit quinze dans la nuit du 24 au 25 avril a été le mot d'ordre pour mettre en mouvement les Forces armées révolutionnaires. Elle commence et se termine par un bruit rythmé de pas.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 268 :
À un certain moment, quelqu'un qui avait fait un stage d'ingénierie en Union soviétique et qui avait une voix de basse, déjà soûl, avait chaté "Les bateliers de la Volga" d'une voix si grave et si rauque qu'on aurait cru la clameur d'un navire prenant le large.
http://www.dailymotion.com/---/x7ltjq_les-bateliers-de-la-volga_music

 

Page 23 :
Le disque de Vivaldi s'achevait. Après les craquements du changement automatique, un chœur russe commença à chanter "L'Internationale."
Page 50 :
Ce n'était pas le "Venceremos" de Quilapayún" ni une chanson d'Atahualpa Yupanqui, ni "La niña de Guatemala" de José Martí et Oscar Chávez, mais la nostalgie était au rendez-vous, dans le "Let it be" des Beatles.
Page 145 :
J'ai toujours voulu en avoir une, dit Hector, et il alla vers l'électrophone. Ni "Stardust" ni des boléros. La neuvième de Beethoven, au moins.

 

Pages 21-22 :
The Mayor gave the signal and the town band began to play the "Marseillaise."
https://www.youtube.com/watch?...
Page 24 :
And with that Jean-Pierre and Bachelot, both old enough to be feeling the strain of the heavy flags, hauled them to an upright position of salute, and the band began to play "Le chant des partisans."
https://www.youtube.com/watch?...
Page 27 :
Karim and his family walked ahead, and Jean-Pierre and Bachelot, with their almost identical wives, brought up the rear, marching in grim silence as the town band, without its best trumpeter, played another song from the war that had the power to melt Bruno : "J'attendrai."
http://www.dailymotion.com/---/x3bzt5_rina-ketty-j-attendrai-1938_music

 

Page 34 :
Le 10 mai 1981, le peuple de gauche chantait "L'internationale" à la Bastille, une rose rouge à la main et le cœur palpitant d'espoirs.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 41 :
Quoi qu'il en soit, je suis en train de vivre à fond le tango "Volver". Carlos Gardel en a écrit la musique, ce qui prouve son immense talent et justifie mon admiration éternelle.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 49 :
Moi, je ne jouais même pas de la guitare à une époque où pour qui se targuait d'être exilé politique latino-américain, il fallait naturellement jouer de cet instrument et interpréter obligatoirement "Hasta siempre commandante", au minimum.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 63 :
J'entends la radio des voisins, elle diffuse un paso doble très populaire en d'autres temps, "Si vas a la Calatayud."
https://www.youtube.com/watch?...
Page 102 :
Je me suis surpris à siffler "Moi je suis tango, tango" bien que cette mélodie soit super difficile.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 109 :
On chantait ensemble "Las Mañanitas" pour les anniversaires et les sérénades pour les petites copines, tu te rappelles ?
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 218 :
- ... et alors, à l'âge de trente-sept ans, Rossini écrivit son dernier opéra, "Guillaume Tell."
[...]
- Pendant les quarante années qu'il lui restait à vivre, il n'écrivit plus un seul opéra... à moins de donner ce qualificatif à son "Stabat mater."
Page 442 :
Ce soir-là, elle écouterait "Le Trouvère", disons les deux premiers actes. "Que de mort là-dedans !" disait-on, même à l'époque de Verdi.

 

Pages 111-112 :
Le lecteur de cassettes du sous-lieutenant Eleutério jouait la "Quatrième Symphonie" de Beethoven et c'était comme si la musique résonnait à une fenêtre déserte, au-delà de laquelle, sans rideaux, la savane dépliait interminablement les plis de son côté, une musique qui se prolongerait en écho d'elle-même de la même façon que dans les pianos fermés persistent à habiter les mesures ténues d'une ancienne valse, aussi vieille et hésitante que les horloges du couloir.

 

Pages 99-100 :
J'imaginai Katy Devlin seule dans le studio et faisant ses exercices à la barre, devant le miroir, accompagnée par les "Gnossiennes" d'Erik Satie, à la lueur des réverbères dessinant sur le plancher des rectangles de lumière.
Pages 361-362 :
Manipulant la télécommande à travers la fenêtre, elle remplaça le disque par les "Nocturnes" de Chopin, puis baissa le son.

 

Page 197 :
Le deuxième mouvement du "Concerto pour piano n°2" de Chostakovitch la tranquillisait.

 

Page 242 :
À la radio, Jari Sillanpää chantait "Oon kuka oon", une valse aux accents dramatiques et passionnés.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 26 :
Je crus d'abord que quelqu'un partageait ma prédilection pour certains disques : la "Partita en mi majeur" de Bach, la "Folia" de Corelli, les "Études" de Czerny, la longue phrase du "Concerto pour violon" de Mendelssohn.

 

Page 18 :
C'était une chose immatérielle, mais pourtant si tangible qu'il vous était impossible de douter de sa réalité : elle avait éloigné les spectres de la guerre et ravivé votre joie, tandis que vous écoutiez la "chaconne en ré mineur" de Bach s'élever d'un violon solitaire, dans la cour du château de Prunn.
https://www.youtube.com/watch?...

 


Page 99 :
Le baron de H***, les yeux demi-fermés, étendu sur un sofa, l'air un peu banal, un verre de champagne dans sa main pâle qui pendait sur le tapis, paraissait écouter, avec attention, les prestigieuses mesures du duo nocturne (dans le "Tristan et Yseult" de Wagner), que jouait Susannah en détaillant les modulations incestueuses avec beaucoup de sentiment.
(Le convive des dernières fêtes)
Page 217 :
On donnait "La Norma". C'était la soirée d'adieu de Maria-Felicia Malibran. La salle entière, aux derniers accents de la prière de Bellini, "Casta diva", s'était levée et rappelait la cantatrice dans un tumulte glorieux.
(L'inconnue)

 

Pages 218-219 :
- La "Chanson de Solveig", ça vous dit quelque chose ?
Les quatre têtes firent signe que oui.
- C'est de Grieg, dit l'un d'entre eux.
- Un des mouvements de "Peer Gynt", ajouta un autre.
http://www.dailymotion.com/---/xcrigf_edvard-grieg-chanson-de-solveig-pee_music
Page 269 :
Le médecin se mit à chantonner en français :
- "Avec le temps, avec le temps, va, tout s'en va..."
- Qui chantait ça... ?
Trabazo fit pivoter son poignet pour se faufiler entre les bouées.
- Léo Ferré.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Pages 218-219 :
- La "Chanson de Solveig", ça vous dit quelque chose ?
Les quatre têtes firent signe que oui.
- C'est de Grieg, dit l'un d'entre eux.
- Un des mouvements de "Peer Gynt", ajouta un autre.
http://www.dailymotion.com/---/xcrigf_edvard-grieg-chanson-de-solveig-pee_music
Page 269 :
Le médecin se mit à chantonner en français :
- "Avec le temps, avec le temps, va, tout s'en va..."
- Qui chantait ça... ?
Trabazo fit pivoter son poignet pour se faufiler entre les bouées.
- Léo Ferré.
https://www.youtube.com/watch?...


L'épouse d'un ancien collègue de mon père se prénomme Solveig.

 

Page 77 :
Lors de la sortie de "A love supreme", Coltrane a fait un tel effet spirituel chez beaucoup d'auditeurs que les gens ont commencé à voir chez lui quelque chose de surhumain.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 274 :
Winter lisait le livre d'Ashley Kahn, le posa, alla monter le volume de la chaîne, Miles Davis était en train de jouer "Concerto de Aranjuez" dans ses "Sketches of Spain."
https://www.youtube.com/watch?...

 

On parle beaucoup de la chanson des Beatles Eleanore Rigby car c'est justement le nom d'un des personnages clés de ce polar.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Nous travaillions alors à la Chanson de Solveig, à la Mort d'Ase, au Moment musical. (p.207)

 

Il est si difficile l'Ave Maria de Schubert avec les diverses positions depuis la première, je crois, jusqu'à la cinquième.
("Pour toujours", de Vergilio Ferreira)

 

Page 134 :
Celui-ci commença à chanter d'une voix chevrotante, mais qui se raffermit très vite : "Debout, debout, luttons ! Nous sommes nés pour la lutte. Debout, debout, luttons, Nous sommes prêts ! "
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 54 :
Le flot des eaux usées dans la tuyauterie et la musique absurde d'Antonio Machín, un défi à la logique, que Lorenzo mettait sur un vieux gramophone et qu'il trouvait tellement émouvante :
"Duex gardénias pour toi,
c'est pour te dire
je t'aime, je t'adore, ma chérie..."
https://www.youtube.com/watch?...
Page 275 :
- C'est la "Lettre à Elise", si mes souvenirs sont bons.
La femme ne réagit pas tout de suite. Sans se retourner, elle hocha la tête :
- Beethoven l'a composée pour une fille vertueuse qui se plaignait de la difficulté de ses compositions.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 23 :
Il avait dû quitter le réfectoire sans attendre son porto, car je perçus les accords du "Nocturne en si bémol", de Chopin, dominés par le vacarme de l'orage.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 122 :
Le doyen prononça un discours émouvant et, tandis que nous écoutions dans un silence recueilli la "Marche funèbre" de Chopin, je suis sûr que dans la chapelle il n'y eut pas une âme qui ne se soit sentie pénétrée du sentiment de la mort et qui n'ait murmuré une fervente action de grâce pour remercier Dieu de lui avoir laissé la vie - ce don précieux qui venait d'être brutalement arraché à deux d'entre nous.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 45 :
Il avait à l'oreille l'air de Roberta de Peppino Di Capri...
Page 121 :
... il entendit Roberta, une chanson de Peppino Di Capri...
Page 272 :
... il avait entendu la veille Roberta de Peppino Di Cabri..
Page 302 :
Au marché, il y avait une boutique qui passait une très vieille chanson de Peppino Di Capri intitulée Roberta.
Page 408 :
... aussitôt après avoir entendu que passait à nouveau Roberta de Pepinno Di Capri dans la mercerie, il commença à pleurer à gros sanglots.

https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 45 :
Il avait à l'oreille l'air de Roberta de Peppino Di Capri...
Page 121 :
... il entendit Roberta, une chanson de Peppino Di Capri...
Page 272 :
... il avait entendu la veille Roberta de Peppino Di Cabri..
Page 302 :
Au marché, il y avait une boutique qui passait une très vieille chanson de Peppino Di Capri intitulée Roberta.
Page 408 :
... aussitôt après avoir entendu que passait à nouveau Roberta de Pepinno Di Capri dans la mercerie, il commença à pleurer à gros sanglots.

https://www.youtube.com/watch?...

Ne serait-ce pas plutôt ce lien :
https://www.youtube.com/watch?... ?

 


Ne serait-ce pas plutôt ce lien :
https://www.youtube.com/watch?... ?


Oui. merci ! Erreur réparée :)

 

Page 58 :
Nous avions installé une grande table dans le jardin et, à la fin du dîner, Jansson nous avait tous pris de court en se levant de table et en chantant l'"Ave Maria" de Schubert d'une voix qui a résonné, je pense, jusque sur la côte.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 303 :
Mais je vais aussi en chanter une autre.
- Laquelle ?
- "Buona Sera". Rendue célèbre en Suède dans les années 1950 par Little Gerhard.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Titre du livre : "Pop goes the weasel"
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 23 :
- On se croirait dans la chanson de "L'île au trésor", vous ne trouvez pas ?
- "L'île au trésor" ?
- "Quinze hommes sur le coffre du mort", précisa Marion. "Hisse et oh, une bouteille de rhum !"
https://www.youtube.com/watch?...
Page 110 :
Le pianiste joua deux ou trois mesures et Haukur se mit à interpréter "Les nuits de Moscou". Albert vit Spassky afficher un sourire et tendre l'oreille en entendant les notes mélancoliques de cette chanson russe. Haukur commença par la traduction islandaise de Jonas Arnason, puis continua en russe.
Не слышны в саду даже шорохи,
Всё здесь замерло до утра.
Eсли б знали вы, как мне дороги
Подмосковные вечера.
https://www.youtube.com/watch?...

 

- ... ce qui me démange ? Eh bien, Jim, la musique que jouait le limonaire... tu sais ce que c'était ?
- C'était quoi ?
- La Marche Funèbre, jouée à rebours !
- Quelle Marche Funèbre ?
- Laquelle ? Mais, Jim, Chopin n'a écrit qu'un seul morceau: La Marche Funèbre !

(Ray Bradbury met ces propos dans la bouche de Will. Frédéric Chopin a pourtant composé bien d'autres oeuvres que la marche funèbre.)

 

Heydrich might have assured me I was safe but I had little confidence in his assurances ; and thoughts of my own peril overpowered any other ideas of just what the man sitting in front of the car - whose own mind seemed more preoccupied with Schubert and his trout - had in store to deflect me from any attempt to bring charges against him.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 29 :
On entendait "Hurt", de Johnny Cash, sur l'ampli, et les paroles se confondaient avec la rumeur de l'océan et la cime des pins, qui chuchotaient entre eux : "Si je pouvais tout recommencer un million de miles plus loin, je prendrais soin de moi, je trouverais un chemin..."
https://www.youtube.com/watch?...
Page 30 :
Il y avait de la lumière aux fenêtres du rez-de-chaussée et à travers les volets on entendait une mélodie au piano qui lui était familière. Le "Clair de lune" de Debussy, un des morceaux qu'on l'obligeait à apprendre quand elle était petite, sous le regard attentif et toujours disponible de sa mère.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 47 :
Un morceau lui plaisait tout particulièrement. Le numéro 2 de l'opus 9 des "Nocturnes" de Chopin.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 83 :
La voix d'un Joan Manuel Serrat très jeune chantant "La Montonera" se faufilait dans un désordre agréable et studieux.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 100 :
On entendait en musique de fond "La Passion selon saint Matthieu". [...]
Ibarra répugne à reconstituer cette scène, l'homoncule et Eva, seuls avec la musique de Bach, elle versant des larmes inconsolables, effondrée devant la certitude qu'elle refusait d'admettre, et l'homoncule, l'assassin de sa fille, la serrant dans ses bras, lui embrassant les cheveux, lui caressant l'épaule, lui soufflant des paroles de réconfort.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 128 :
Il fredonnait "Volver", les paroles d'Alfredo Le Pera que Gardel avait rendues immortelles.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 136 :
Il s'avéra qu'elle était enthousiaste de Bill Haley and His Comets et de son "Crazy Man, Crazy", qu'Ibarra ne connaissait pas, mais dont il se déclara un fan absolu pour lui plaire.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 67 :
Il mit un CD des Beatles et augmenta le volume afin de pouvoir entendre "Blackbird" dans la salle de bains, où il nettoya le sang séché sur ses pieds avant de s'adonner à son petit rituel.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 480 :
Niels s'engagea dans un nouveau couloir, guidé par la "Troisième Symphonie" de Mahler.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 155 :
Mundy et la troupe s'entassent à nouveau dans le car, le concertina de Sally attaque "It's a long, long way to Tipperary" et, nom de Dieu, oui, ils filent.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 54 :
Elle vient d'avoir le dernier tube des Beatles : "I want to hold your hand."
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 154 :
La télévision montrait ce pauvre aéroport Prokofiev de Donetsk. Le compositeur de "Pierre et le loup" était né dans la steppe du Donbass.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 277 :
Je mis un quart de dollar dans le juke-box et sélectionnai un vieux disque de Clifton Chenier, "Hey 'Tite Fille", avant de sortir sur le perron en façade.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Pages 62-63 :
Quelques chanteurs regroupés autour du piano chantaient en chœur, avec des voix d'une justesse remarquable, "In my merry Oldsmobile", un succès de 1905.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 92 :
Les musiciens entamèrent "Come on down", un succès de George M. Cohan, et les serveuses offrirent une imitation du french cancan parisien que Bell jugea excellente.
https://www.youtube.com/watch?...
Pages 148-149 :
Les musiciens jouèrent aussitôt les premières mesures du morceau "A hot time in the old town tonight", titre du premier film de Marion, dont l'héroïne était la fiancée d'un détective qui parvenait à empêcher un bandit de mettre toute une ville à sac.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 68 :
Des fauteuils roulants allaient et venaient, une aide-soignante passait en chantonnant "La Paimpolaise".
https://www.youtube.com/watch?...

 

Mais soudain, au moment du dessert, le fond sonore se solidifia et se mua, pour moi, en un être vivant qui me parlait. Non seulement la musique me disait subitement quelque chose, mais encore elle me fit littéralement décoller, m'aspirant en direction du laid Salève... Plus tard, je découvris qu'il s'agissait du cinquième concerto pour piano de Beethoven. (p.91)

Par une chaleur accablante, tous stores baissés, j'écoutais des centaines de disques trente-trois tours couché sur le tapis de l'immense salon... A ces heures bénies, je dois la découverte de "Rouslan et Loudmilla" de Mikhaïl Glinka, de la Symphonie no 7 de Dimitri Chostakovitch ("Leningrad"), du "Freischütz" de Carl Maria von Weber et de tant d'autres choses... (pp. 91-92)

Je place le disque sur un plateau, j'abaisse le bras, rituel obligé de l'époque, je me couche sur le tapis et c'est "House of the Rising Sun" qui vient à moi. Le bouleversement est aussi grand qu'avec le Cinquième Concerto. (p. 92)

 

Page 106 :
Je mis un des derniers enregistrements de Lucinda Williams intitulé "World without tears", et le trouvai tellement à mon goût que je ne cessai de me le passer et repasser pendant les six heures qui suivirent.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 21 :
Je regrette un instant la perte du concerto pour violon et orchestre en mi mineur opus 64 de Mendelssohn.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 132 :
La Bombe a dans la voix quelque chose du final apothéotique de la Neuvième Symphonie de Beethoven.
https://www.youtube.com/watch?...

 

p80 : "Elle essayait de dire à papa que le reste du monde existait aussi, et grand-père pareil, même s'il prenait le parti d'en rire, et ils ne pouvaient pas oublier la nuit du 21 juillet 1969, pendant qu'Armstrong alunissait, leur fils n'avait pas interrompu les Variations sur un thème de Paganini en la mineur opus 35 de Brahms qu'il répétait pour son concert de fin d'année.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 396 :
"La Cathédrale engloutie" de Debussy en sourdine dans le salon sombre : des flammes de bougies se reflétant dans des verres à vin dont le rouge scintillait dans la pénombre.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 177 :
On donnait la Symphonie n°5 de Mahler par l'Orchestre de la jeunesse de Singapour.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 32 :
- Elle aimait la musique, ai-je commenté en me rappelant la nuit où nous étions allés au Municipal écouter le "Boléro" de Ravel.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 154
It was one o'clock in the morning and Harry was sitting in the living room listening to Martha Wainwrigth singing 'Far away', '... Whatever remains is yet to be found'.

https://youtu.be/0sqKuxC9gpc

 

Page 13 :
De la chaîne stéréo installée près de ma table de travail sortait le murmure des "Variations Goldberg" que j'écoutais dans l'intention de retenir un instant la magie de Bach.
https://www.youtube.com/watch?...

 

mais mais je n'avais pas vu qu'il y avait plein de liens musicaux dans ce fil! j'adore!! :)

 

Page 45 :
En bruit de fond on entendait Frank Sinatra chanter "A cottage for sale".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 143 :
Il examina attentivement la photo, tandis que j'écoutais Frank Sinatra nous donner sa version humoristique d'une chanson de Noël : "Have yourself a merry little Christmas."
https://www.youtube.com/watch?...
Page 144 :
Bing Crosby chantait "White Christmas" de sa voix douce et nonchalante.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 150 :
Vaugh Monroe chantait "Dance ballerina, dance".
https://www.youtube.com/watch?...
Pages 175-176 :
Ce que Gregory avait pu se payer pour un dollar - une chanson de Sinatra, "Stormy weather" - était le seul bruit en provenance du comptoir.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 184 :
"On the street where you live..." chantait Vic Damone dans les haut-parleurs qui forçaient sur les basses.
https://www.youtube.com/watch?...
Pages 266-267 :
Patti O glissa quelques quarters dans le juke-box et sélectionna tous les titres de Frank Sinatra, montant le son lorsque l'appareil passa "New York, New York".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 292 :
Frank Sinatra chantait "Here's that rainy day".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 314 :
De l'autre côté, on entendait brailler "Maggy May" de Rod Stewart.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 317 :
Il y eut un fracas, un bruit de plastique qui se brise et celui d'une aiguille qui raye allégrement des disques en vinyle, coupant le sifflet à Jerry Vale qui chantait "Innamorata".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 324 :
Le juke-box passait du Frank Sinatra, "One for my baby".
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 137 :
Elle chantait une mélodie de Schubert ; "Alle Seele ruhn in Frieden", murmura-t-il aux trois quarts endormi.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 170 :
Elle venait de commencer la pièce de Debussy, "La fille aux cheveux de lin."
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 259 :
Marine hummed along to Chet Baker, who was singing "My funny Valentine".
https://www.youtube.com/watch?...

 

He turned the radio and for a moment Galina Vishnevskaya filled the car with Tatiana's letter aria.
https://youtu.be/DdaGIuUqn04

 

Page 124 :
Je suis également tombé sur la "Cinquième Symphonie" de Beethoven, que j'ai écoutée quand j'ai compris que les enregistrements n'apporteraient rien à l'enquête.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 150 :
Sur ma chaîne stéréo, l'adagio de la "Cinquième Symphonie" de Mahler venait de se terminer et les bruits nocturnes de l'appartement laissaient percevoir les échos de sa vie souterraine.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 346 :
- Je veux dire que c'est le moment d'écouter de la musique et de cesser de penser à des choses irrémédiables, ai-je dit tout en écartant Simenon pour aller chercher la "Deuxième Symphonie" de Mahler parmi mes cassettes.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 13 (Le monument) :
Dès que je lui ai raconté l'histoire de l'amputation, il s'est mis à jouer "La chanson de Craonne", et je l'ai accompagné en beuglant les paroles interdites :

Adieu la vie, adieu l'amour
Adieu toutes les femmes.
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme.
C'est à Craonne, sur le plateau,
Qu'on doit laisser sa peau ;
Car nous sommes tous condamnés,
Nous sommes les sacrifiés.

Ceux qui ont l'pognon, ceux-là r'viendront,
Car c'est pour eux qu'on crève ;
Mais c'est fini, car les troufions
Vont tous se mettre en grève
Ce s'ra votre tour, messieurs les gros,
D'monter sur le plateau :
Car si vous voulez la guerre
Payez-la de votre peau !

https://www.youtube.com/watch?...

Page 42 (À nous la vie) :
Puis la nuit se fait et, dans le halo d'un projecteur, le visage livide et les épaules découvertes de Damia apparaissent. Elle fixe longuement la foule qui retient son souffle. Les accords déchirants d'un accordéon nous font tressaillir, et nous reconnaissons tous la mélodie de "La guinguette a fermé ses volets" au cœur du frisson.
https://www.youtube.com/watch?...
Nous scandons son nom quand elle fait mine de soulever le rideau noir pour rejoindre les coulisses et elle revient avec un cadeau : une chanson que Montéhus, l'auteur de "La butte rouge", vient tout juste de composer pour soutenir le Front populaire.
https://www.youtube.com/watch?...
Elle annonce le titre, "Vas-y Léon", à la manière d'un défi :

C'est tout l'pays
Qui frémit d'impatience
C'est tout un peuple
Qui réclame du pain
Vas-y sans peur
Tente ton expérience
Nous sommes là pour faire taire les coquins.
Vas-y Léon défends ton ministère
Vas-y Léon faut qu'Marianne ait raison !
https://www.youtube.com/watch?...

Page 104 (Le passager) :
Les chiffres lumineux défilèrent sous le plexiglas et les ondes captèrent "Les Marquises", un vieux standard de Jacques Brel.
https://www.youtube.com/watch?...

Page 110 (Le passager) :
La voix de Charles Trenet envahit immédiatement l'habitacle. Il se mit à fredonner les paroles de "Douce France".
https://www.youtube.com/watch?...

Page 11 (Le passager) :
Nous reprenons notre hommage à Charles Trenet...
Les premiers accords de "La vie qui va" montèrent des enceintes quadriphoniques.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 141 :
On entendit les premières notes de la marche nuptiale de Mendelssohn, flûtées et bien rythmées, résonner derrière la porte.
https://www.youtube.com/watch?...

 

P. 195:
... Au piano Maria joue (elle a froid aux doigts) la Sonate en ut mineur de Wolfgang Amadeus Mozart, opus 213.

 

Page 126 :
Au milieu de ce concert de voix, on entendit la voix de Gardel qui chantait "Por una cabeza".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 221 :
Depuis la chaîne hifi Aiwa, les Stones démarraient "Paint it black".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 223 :
Les Rolling Stones s'attaquaient à "Lady Jane" et des coups de feu provenant d'une cabane voisine ajoutaient leurs accords dissonants à la ballade.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 258 :
Puisqu'ils ne se levaient pas pour se dégourdir les jambes pendant que l'orchestre faisait une pause et qu'on roulait un piano sur la scène - on allait jouer le "2e concerto pour piano" de Prokofiev -, je suis resté à ma place, moi aussi.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 261 :
J'étais debout sur la pelouse, à m'étirer, à me chauffer le dos au soleil encore quelques secondes avant de reprendre place pour écouter le Rachmaninov, lorsque je les ai vus revenir - il faut croire qu'ils ne s'étaient écartés du kiosque que pour faire quelques pas, à mons que Coleman n'ait voulu montrer à Faunia le panorama côté sud. À présent ils retournaient entendre l'orchestre conclure sa répétition publique par les "Danses symphoniques".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 384 :
Puis Lisa s'est levée, a monté les quelques marches et, depuis le lutrin, a annoncé : "Le denier mouvement de la Troisième symphonie de Mahler."
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 192 :
Gerald hörte das kraftvolle, voluminöse Saxophon von Sonny Rollins, wie es "Round Midnight" intonierte, und schloss die Augen.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 96 :
Au même instant, dans les environs d'Olsztyn, ni très près ni très loin, au bout du chemin entre le centre-ville et la rue Równa, un homme ordinaire, si ordinaire qu'il en venait à incarner la moyenne statistique, rentrait du travail en écoutant l'"Adagio for strings" de Samuel Barber.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Une fin d'après-midi d'été, alors que Mia était là et que nous écoutions religieusement l' envoûtant 33 tours de Brigitte Fontaine et Arezki, " Comme à la radio", assises à même le parquet...

 

Page 63 :
Alors les mains nerveuses essayaient de rendre les sonorités massives de quelque fragment du "Messiah" de Haendel.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 176 :
Quand elle eut achevé ses efforts de vérification des "principes généraux" de Mme Casilda, elle disparut comme sous l'impulsion de la "Marche turque" de Mozart et reparut avec un coussin où s'offraient les deux bottines domptées.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 339 :
Avant de faire la sieste, Cemí écouta à la radio le quatuor de Ravel.
https://www.youtube.com/watch?...

 

P. 42, Sur le petit tourne-disque qu'il avait dans sa chambre, il ne cessait d'écouter la même "Rhapsodie sur un thème de Paganini" de Rachmaninov.

P.55, Nat King Cole lui répondait avec "Blue Gardenia"...

 

Ce baiser contiendrait... tout l'amour du monde... quelque chose de Nat King Cole, " Pretend you're happy when you're blue " ( p. 94)

 

Page 241 :
Mais ensuite, elle avait décidé de faire une exception, parce que "Alexander's Ragtime Band" lui plaisait vraiment trop. Et ainsi, cette nuit-là, elle se berçait elle-même avec la musique d'Irving Berlin.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Pages 183-184 :
Aus seinen Tiefen erklang jedoch nicht György Ligeti wie im Film, sondern die 1. Symphonie von Gustav Mahler in der Einspielung des Chicago Symphony Orchestra unter der Leitung Leonard Bernsteins.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Pages 229-230 :
Ils s'arrêtèrent dans l'odeur du moisi, où le soleil de fin de journée éclairait le lit défait, une petite table où dans un minuscule vase étaient restées quelques fleurs des champs, maintenant sèches, le coffre aux lourdes ferrures, le piano avec ses deux bougies de couleur à moitié consumées, et la partition de la deuxième sonate de Chopin ouverte.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 221 :
Le gramophone jouait "Chant d'automne" de Tchaïkovski.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 411 :
Lorsque le soleil, tête pendue à la potence du ciel, apparut haut au-dessus de la terre, à travers le lacis de fleurs de neige fantastiques aux fenêtres, se balançant devant les yeux de Temerl, que la blanche lune, pleine, sous un glacis de neige, plongea dans l'obscurité de la forêt, dans les couronnes vert foncé des pins sous leur voile de rosée gelée, dans le silence cotonneux des alentours pour aller se noyer dans les ravins rouges de sang, que les SS, leurs chiens loups tenus par des chaînes, commencèrent à chasser les Juifs, grands et petits, affalés sur le sol des maisons, Freydèlè, l'adolescente de quinze ans, commençait juste à jouer la "Tzigane" de Ravel.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 131 :
Le chauffage tournait à plein régime et Roy Orbison chantait "Only the lonely".
https://www.youtube.com/watch?...
Pages 229-230 :
On aurait dit une de ces femmes au foyer qu'on voyait dans les magazines des années 1950, et l'impression était renforcée par le morceau qui s'échappait d'une radio invisible, "Is that all there is ?" de Peggy Lee.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 258 :
- C'est "Three way boogie" de Spade Cooley.
https://www.youtube.com/watch?...
Page 263 :
- La version de Lucinda Williams du morceau d'AC/DC "It's a long way to the top if you wanna rock'n'roll".
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 32 :
Er setzte sich neben Ina auf das Sofa, legte seinen Arm um ihre Schulter, lauschte mit finsterem Gesicht dem "Totentanz" von Liszt, den er aufgelegt hatte, und dachte daran, wie wenig Neues er dem Kommissar über die verschundenen Japaner würde erzählen können.
https://www.youtube.com/watch?...

 

de Maurizio de Giavanni:
Page 38:
A la moitié de "Cavalleria rusticana, Don Pierino se trouvait agréablement surpris.
Page 41
: ...une fois ils avaient monté "La Traviata" en une semaine, parce que la danseuse étoile du "Lac des cygnes" s'était fait une entorse à la cheville.
Page 81:
Moi, je l'ai entendu deux fois, dans "Le Trouvère" de Verdi et dans "Lucia de Lammermoor" de Donizetti ....
Page 82:
Oui, dans "Paillasse" .

[ "Paillasse "( Pagliacci) de Leoncavallo et "Cavalleria rusticana de Mascagni, sont deux courts opéras. Le chanteur assassiné aurait été le personnage principal de Paillasse...]

 

Page 260 :
Elle répétait plutôt sans cesse la seule chose qu'elle pouvait se rappeler :
"J'ai vu le loup, le renard et la belette,
J'ai vu le loup, le renard danser."
https://www.youtube.com/watch?...

Page 287 :
À la fin du service, Ruth se leva de son siège et chanta, d'une voie d'alto ténue et incertaine, "What do you do with a drunken sailor ?"
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 184 :
Le portable de Lena se mit à sonner ; je reconnus "La donna è mobile", l'air de "Rigoletto", et je souris.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 303 :
- Ravel, répondit Jacob, visiblement gêné.
- Quel morceau ? voulut savoir l'attaché.
- "Pavane pour une infante défunte".
https://www.youtube.com/watch?...

Page 431 :
- Debussy, chuchota-t-il. "Clair de lune".
https://www.youtube.com/watch?...

 

Elle reconnaissait bien le morceau dont la pianiste ressassait un motif: le premier temps du quadrille de Métra, dans "Joséphine vendue par ses sœurs". Pia n'en sortait guère que pour aborder "Le Chant du contrebandier", caprice de Joachim Raff, ce qui ne valait pas beaucoup mieux.

"Joséphine vendue par ses soeurs" est une opérette de Victor Roger, la musique étant signée Raoul Pugno, qui a rencontré un vif succès à la fin du XIXe siècle.
https://fr.wikipedia.org/---/Victor_Roger
Né à Montpellier en 1853, mort à Paris en 1903, Victor Roger s'est surtout fait un nom avec "Les 28 jours de Clairette".

Joachim Raff était un compositeur germano-suisse:
https://fr.wikipedia.org/---/Joseph_Joachim_Raff

 

p. 330: "Le concert débutait par l'andante d'un Concerto Brandebourgeois, dont la plénitude et la force pénétraient en moi avec calme."

Même page: "La Passion selon Saint-Jean commença."

 

Page 32 :
Leur chant cristallin couvrait presque la musique qui montait du lecteur de CD : Gustav Mahler, "Cinquième Symphonie", l'allégro.
https://www.youtube.com/watch?...

Page 175 :
Il rentra dans le séjour, fouilla dans sa collection de CD et mit la "Huitième" de Mahler, version Bernstein, à un niveau sonore décent. À cette heure-là, ses voisins du dessous, des couche-tôt, dormaient profondément : même les terribles coups de marteau de la "Sixième" ou le grand accord discordant de la "Dixième" ne seraient pas parvenus à les tirer de leur sommeil.
https://www.youtube.com/watch?...
https://www.youtube.com/watch?...
https://www.youtube.com/watch?...

Page 177 :
À la fin du repas, au cours duquel ils avaient écouté les sublimes "Kindertotenlieder" de Mahler et discuté les modalités du divorce (Servaz s'arrêta un instant sur cette information, interdit, en se demandant quel enquêteur scrupuleux l'avait notée : ces "Chants pour les enfants morts" étaient une de ses oeuvres musicales préférées), Hirtmann avait sorti une arme et contraint le couple à descendre au sous-sol.
https://www.youtube.com/watch?...

Page 301 :
Servaz eut un frémissement en reconnaissant la musique du lecteur. Gustav Mahler. "Quatrième Symphonie"...
https://www.youtube.com/watch?...

Page 369 :
De l'intérieur montait une musique familière. Un quatuor à cordes : Schubert, "La jeune fille et la mort".
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 83 :
Ce qu'il avait envie d'écouter en cet instant précis ? Le largo de "L'hiver", de Vivaldi.
https://www.youtube.com/watch?...

Page 136 :
Quand Jussi Björling entonnait "Una furtiva lagrima", ils observaient tous les trois un silence religieux ; continuer de parler devant tant de talent artistique relevait quasiment du blasphème.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 438 :
'Now sing a song - a Scottish song', suggested Caroline when the hymn was over, - '"Ye banks and braes o'bonny Doon."'
https://www.youtube.com/watch?...

 

Pages 173-174 :
À l'extérieur de l'hôtel Moskva, de l'autre côté de la rue, un petit orchestre de jazz jouait "When the saints go marching in".
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 97 :
He was singing "My love is like a red, red rose".
https://www.youtube.com/watch?...
Page 98 :
He entered the pub just as Hamish was entertaining the company with a rendering of "The Rowan tree".
https://www.youtube.com/watch?...

 

La mélodie des jours de Lorraine fouchet
La lecture se fait avec un fond sonore au fil des pages il est noté des titres très variés :
Erik satie gymnopédie n1
https://www.youtube.com/watch?...

Antonio vivandière nisi dominus
https://www.youtube.com/watch?...

Ray Charles georgia on m’y mine
https://www.youtube.com/watch?...

Vincenzo bellini norma, Casta diva chanté par Maria callas
https://www.youtube.com/watch?...

Jacques Brel la quête
https://www.youtube.com/watch?...

Ella fitzgerald mister Paganini
https://www.youtube.com/watch?...

I murvrini, à cursita
https://www.youtube.com/watch?...

Les Beatles lucy in thé Sky with diamonds
https://www.youtube.com/watch?...

Georges bizet Carmen
https://www.youtube.com/watch?...

Benjamin godard viens ! Chanté par Henry Lamy

Giulio caccini, l’ave María chanté par Sumi jo
https://www.youtube.com/watch?...

Giulio Caccini, l'ave marie, chanté par inessa galante
https://www.youtube.com/watch?...

Louis Armstrong, what a wonderful world
https://www.youtube.com/watch?...

Mina, un cielo in una stanza
https://www.youtube.com/watch?...

Ludwing an Beethoven Ah Perfido
https://www.youtube.com/watch?...

Giacomo Puccini O moi babbino caro
https://www.youtube.com/watch?...

Alfredo catalini La Wally
https://www.youtube.com/watch?...

Samuel barber l'adagio
https://www.youtube.com/watch?...

Didier Squiban Ar Baradoz
https://www.youtube.com/watch?...

Oscar Perterson Fly me ton the moon
https://www.youtube.com/watch?...

Ella fitzgerald Misty
https://www.youtube.com/watch?...

Gustave Mahler l'adagietto de la symphonie n°5
https://www.youtube.com/watch?...

 

Page 311 :
At first he thought it might be the Guiness, or the music in the background. Lynyrd Skynyrd's 'Free Bird', if he wasn't mistaken.
https://youtu.be/np0solnL1XY

 

Page 186 :
Les premières notes de "Rhapsody in blue" de Gershwin firent office de réponse.
https://www.youtube.com/watch?...

 

je viens de découvrir une voix , merci merci mon livre qui pourtant ne casse pas trois pattes à un canard

Gimme all your love d'Alabama shakes
https://www.youtube.com/watch?...

et à écouter également Jan Garbarek
https://www.youtube.com/watch?...

A vos oreilles, écoutez bien

 

Page 433 :
En courant, il avait la musique apocalyptique des Doors dans la tête, "Riders in the storm", "Les cavaliers dans la tempête", un très vieux morceau de rock américain, mais qui restait un chef d'oeuvre.
https://www.youtube.com/watch?...

 

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.