corner corner Une page d'amour

Medium

Une page d'amour
by Emile, toujours... | Literature & Fiction
Registered by oyezbravesgens of Bordeaux, Aquitaine France on Tuesday, November 28, 2006
Average 6 star rating by BookCrossing Members 

status (set by VIV-VIVENEF): to be read


4 journalers for this copy...

Journal Entry 1 by oyezbravesgens from Bordeaux, Aquitaine France on Tuesday, November 28, 2006

This book has not been rated.

Et hoplà!
Enregistré! 


Journal Entry 2 by wingC-Maupinwing from Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ile-de-France France on Friday, December 01, 2006

5 out of 10

Une page d'amour relate quelques mois de passion dans la vie d'une femme dont tout le reste de la vie ne doit son bonheur qu'au calme et à la tranquillité.
On retrouve un peu dans Hélène du tempérament placide et de la froideur de Lisa, mais avec plus de noblesse.
La passion vient bouleverser la vie tranquille et heureuse d'Hélène et
yr qenzr fr abhr nhgbhe qr fn svyyr Wrnaar dhv n gbhgr yn areibfvgr znynqvir qr fba
neevrer-tenaq-zrer.
W'nv ih qnaf yn cebshfvba qr syrhef qr y'ragreerzrag pbzzr ha rpub qr yn zbeg q'Nyovar

De magnifiques descriptions de Paris par tous les temps rythment le récit et font écho aux émotions des protagonistes.

Malgré toutes ces qualités, je n'ai pas pu m'intéresser à ce récit et me suis autant ennuyée que lors de ma première lecture.

(Pour éviter de dévoiler la fin du roman j'ai codé une partie de mon message, avec la correspondance :
a-b-c-d-e-f-g-h-i—j—k-l-m
n-o-p-q-r-s-t-u-v-w-x-y-z ) 


Journal Entry 3 by Mycena from Paris, Ile-de-France France on Sunday, December 17, 2006

7 out of 10

Une page d’amour est un roman relativement « romantique », avec un amour quasi platonique où les deux héros se respectent et s’aiment sans que cet amour ne pouvant se concrétiser, ne les dérange (jusqu’à un certain point). Bien au contraire, il leur donne joie et équilibre.
Ce roman donne en outre un rôle important aux enfants.

Il y a quelques scènes que je trouve très touchantes et très belles. En particulier, au début du roman, celle où le docteur Deberle passe la nuit au chevet de Jeanne pour la soigner, et plus tard, celle où Jeanne attend sa mère seule dans sa chambre.

 


Journal Entry 4 by wingVIV-VIVENEFwing from Ceyrat, Auvergne France on Tuesday, April 03, 2007

8 out of 10

Un éclair de passion dans une existence bien sage; la gamine à la sensibilité et à la jalousie excessivement exacerbée m'a parfois agacée.
Omniprésence de Paris avec, comme très souvent, des descriptions enchanteresses. 




Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.