corner corner Paroles de poilus : lettres et carnets du front 1914 - 1918


This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!

1 journaler for this copy...

Journal Entry 1 by litrajunkie from Pretzfeld, Bayern Germany on Friday, June 01, 2018

This book has not been rated.

Vendredi, 2018-05-11 j’ai trouvé ce livre chez l’Institut Franco-Allemand à Erlangen, Bavière, Allemagne et, puisque je connais surtout le point de vue allemand sur la Grand Guerre (À l'Ouest, rien de nouveau), je l'ai récupéré.

Quatrième de couverture
« Voilà six mois bientôt qu'on traîne cette misérable existence qui n'a plus rien d'humain. »
  Août 1914 : les soldats partent sous les fleurs et les encouragements du peuple français. L'heure est grave, mais chacun veut défendre son pays et en découdre avec les « Boches ». Peu de demps après commence la guerre des tranchées, qui plonge les hommes dans l'enfer de la boue, des rats, de l'angoisse et de la mort.
  Sur les huit millions de poilus mobilisés entre 1914 et 1918, plus de deux millions ne reverront pas leur village natal. Plus de quatre millions souffrent de graves blessures, pour la plu part irréversibles. Mais, au-delà des séquelles physiques, ils sont à jamais marqués par l'horreur de cette guerre.
  Huit décennies plus tard, suite à l'appel de Radio France, des milliers de personnes envoyèrent les lettres de poilus conservées par leurs familles. Cet ouvrage en présente une centaine, qui n'ont pas vieilli. Ces mot dechirants incitent les nouvelles générations au devoir de mémoire, au devoir de vigilance et à l'humanité.

JEAN-PIERRE GUÉNO
Historien, il a dirigé pendant sept ans le développement culturel de la Bibliothèque nationale, puis les éditions de Radio France pendant douze ans.

Autres livres trouvés 


Journal Entry 2 by litrajunkie at Pretzfeld, Bayern Germany on Friday, June 01, 2018

9 out of 10

Un livre poignant, pleine de témoignages bouleversants. Les auteurs sont artistes, (musiciens comme le violoncelliste Maurice MARÉCHAL et son meilleur ami, le violoniste Lucien DUROSOIR ou écrivains comme Alain-Fournier et Jean GIONO), instituteurs, professeurs, commerçants, ouvriers ou fermiers, français et parfois allemands.

Pour tous, la guerre est une catastrophe, même pour ceux qui n’étaient ni tués ni blessés. Le péril le plus dangereux est perdre son âme, devenir une victime de l’abrutissement. La vie – non, disons plutôt l’existence – dans les tranchées est une horrible corvée.

Il y a une petite biographie pour beaucoup des auteurs et c’est bien triste de lire souvent qu’ils furent tués quelques heures, jours ou mois après l’écriture de la lettre. Le pire, c’est d’être tué par les soldats de son propre armée, soit par accident (« tir ami »), soit par erreur de la justice militaire, comme les « Martyrs de Vingré ».

À la fin du livre, il y a une chronologie du conflit sur le front de l'Ouest, une bibliographie, des details sur l'Historial de la Grande Guerre et des remerciements.

Citation marquante
Pour les balles allemandes, je pourrai le faire. J'en apporterai quand je reviendrai. Pour le casque de Prussien, cela n'est pas sûr. Ce n'est pas maintenant le moment d'aller les décoiffer. Il fait trop froid, ils pourraient attraper la grippe. Et puis, mon pauvre Maurice, il faut réfléchir que les Prussiens sont comme nous. Vois-tu qu'un garçon prussien écrive à son père la même chose que toi et qu'il lui demande un képi de Français, et si ce papa prussien rapportait un képi de Français à son petit garçon et que ce képi fût celui de ton papa ? Qu'est-ce que tu en penses ? Tu conserveras ma lettre et tu la liras plus tard quand tu seras grand. Tu comprendras mieux.
(p. 50) 


Journal Entry 3 by litrajunkie at Quelque part à Montpellier in Montpellier, Languedoc-Roussillon France on Thursday, September 13, 2018

This book has not been rated.

Released 1 mo ago (9/19/2018 UTC) at Quelque part à Montpellier in Montpellier, Languedoc-Roussillon France

WILD RELEASE NOTES:

Jean Jaurès fut assassiné le 31 juillet 1914, à la veille de la Première Guerre mondiale, donc je relâchai ce livre entre les pieds de sa statue sur la place Jean Jaurès.

Mes autres activitées BC pendant cette semaine 


Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.