corner corner Les Porteurs de glace

Medium

Les Porteurs de glace
by Anna Enquist | Literature & Fiction
Registered by wingeljwing of Paris, Ile-de-France France on 1/6/2017
Average 7 star rating by BookCrossing Members 

status (set by améthyste): available


2 journalers for this copy...

Journal Entry 1 by wingeljwing from Paris, Ile-de-France France on Friday, January 06, 2017

This book has not been rated.

Verderonne 


Journal Entry 2 by wingeljwing at Cimetière du Montparnasse in -Paris 14e, Ile-de-France France on Friday, November 17, 2017

This book has not been rated.

Released 3 mos ago (11/17/2017 UTC) at Cimetière du Montparnasse in -Paris 14e, Ile-de-France France

WILD RELEASE NOTES:

Demy

Merci de vous être connecté sur ce site !
Ce livre n'a pas été perdu mais laissé où vous l'avez trouvé pour un nouveau lecteur.
Pour donner de ses nouvelles, merci...
- de cliquer sur le bouton: Non merci, je préfère rester anonyme
- puis dans la page qui s'ouvre, d'indiquer où vous l'avez trouvé...et il y a un cadre pour ajouter un petit commentaire
- et enfin de cliquer sur le bouton Valider votre Commentaire 


Journal Entry 3 by améthyste at -Paris 14e, Ile-de-France France on Monday, November 20, 2017

This book has not been rated.

Une chasse fructueuse !
Merci Elj  


Journal Entry 4 by améthyste at Rémelfing, Lorraine France on Thursday, February 22, 2018

7 out of 10

Lui, Nico est psychanalyste. Elle, Lou est professeur des écoles. Suite à la "disparition" de leur fille adoptive Meg, le couple sombre chacun de son côté. C'est le début d'une dérive psychologique, du non-dit, de la fuite.

" Faire des choix signifie prendre ses responsabilités, construire sa propre existence, être quelqu'un ! "

" Ne pas parler entre eux, ne prononcer aucun nom, n'évoquer aucun souvenir, ne faire aucune allusion, telle était leur convention la plus inébranlable. Ce n'était l'affaire de personne. Le non-dit était devenu le noyau de leur union."

" L'opposition. Etre en alerte, prêt à tout, concentré. Un combat silencieux, pour savoir qui avait le pouvoir. Que le vaincu lui lèche les bottes le mettait légèrement mal à l'aise. Le perdant devait rester furieux, sinon il n'y avait plus de résistance. Et c'était la résistance qui le tenait debout."

" Le noeud du problème c'est l'illusion de la guérison. Voilà pourquoi on parle d'hôpital à propos de l'institution, pour donner l'impression qu'il existe de véritables maladies qui peuvent être traitées et guéries. C'est parfois le cas, mais la plupart du temps, non ; et si on a l'espoir d'une guérison, on est toujours déçu, pour sombrer finalement dans l'amertume et l'incertitude. Toute cette bande de l'empathie et de la compréhension part du principe qu'on peut dresser un tableau complet d'une personne. Vous lui montez ce tableau, vous le lui expliquez - aux points de vue historique, génétique, dynamique - avec toutes les peines du monde, vous y apportez des modifications et la guérison s'accomplit. Une fable, une illusion, un mensonge. La clique des thérapeutes veut voir les choses comme ça et les voit donc comme ça, mais c'est un non sens. La plupart des maladies dites psychiatriques sont incurables. On est impuissant, on ne peut rien faire. C'est pourquoi il ne faut pas le vouloir. Les gens devraient utiliser un peu plus leur raison. Surtout les médecins."

 


Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.